Pourquoi faut-il toujours partir avec une carte type IGN ?

Une carte est une représentation abstraite de la surface terrestre qui permet d’analyser un territoire sans recourir à des technologies complexes. Les personnes ayant les compétences pour déchiffrer les informations de cet instrument pourront se repérer afin de mieux appréhender le terrain sans danger. Les séries de cartes IGN permettent de planifier les déplacements à différentes échelles, et elles restent obligatoires pour avoir une notion précise de la distance réelle à parcourir.

Carte IGN : l’outil de la vieille école !

La carte IGN est l’adaptation moderne de l’accessoire d’orientation par excellence. En effet, celui-ci a été créé en tenant compte des routes, des chemins et des sentiers balisés pour permettre aux randonneurs ou aux voyageurs de se placer rapidement sur la carte. Ces derniers peuvent également tracer un itinéraire en utilisant le réseau de chemins en se basant sur la légende. Il faut cependant noter que la carte IGN doit être adaptée à la nature de l’activité car l’échelle définit directement le niveau d’information affiché. Dans le cas d’une randonnée, une carte topographique au 1:25 000 est généralement recommandée pour obtenir les détails nécessaires tels que les voies de communication entre les sentiers, les points d’eau ou le relief.

Les cartes IGN sont également disponibles sur des applications mobiles, et elles offrent toutes les fonctionnalités pour vous guider sur le terrain. De plus, les cartes sont directement accessibles hors ligne pour préserver l’autonomie des appareils.

La synergie entre la carte et le GPS !

Les cartes récentes de l’IGN sont compatibles avec le GPS en incluant des grilles expliquées par des indications dans la marge. La carte devient particulièrement utile lorsque l’appareil n’a pas téléchargé la carte de base, ou qu’il n’affiche que des coordonnées de localisation qui peuvent ensuite lui être transférées. De plus, un positionnement effectué avec un GPS en utilisant la grille bleue de la carte IGN peut être complété par la localisation directe de points facilement identifiables dans le paysage (sommet, antenne, clocher, etc.).

Un élément essentiel pour la triangulation !

La complémentarité de la carte et de la boussole est essentielle si la personne ne connaît pas sa position exacte par rapport au chemin. De plus, le recours aux informations de la carte IGN est pertinent lorsque la personne utilise l’aiguille d’une boussole pour s’aligner sur le méridien. Ensuite, la flèche de visée sera dirigée vers un point caractéristique afin de couper le chemin à l’endroit où il se trouve. Cependant, la triangulation nécessite que la personne ne tourne pas la carte pendant l’opération, ce qui n’est pas forcément réalisable selon les circonstances.

Quel équipement est nécessaire pour une course en montagne ?
Equipez-vous de comprimés de purification d’eau