Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 16:18

Mercredi 23 novembre 201


Les romains, grands amateurs de thermalisme appréciaient déjà l'eau de Wattwiller. C'est en 450 av. J.C. qu'elle est découverte dans les Vosges et adoptée. En 735, le comte Eberhard lègue Wasserweiller, le village de l'eau, à la toute puissante abbaye de Murbach dont les moines, pendant plus de dix siècles, s' efforceront de développer la renommée des eaux et des bains.

 

En 1741, Friedrich Bachers, docteur en médecine et physicien d'État déclare « l'eau de Wattwiller a une âme ! » …
Au XIX ème siècle, on se bouscule dans les hôtels et les établissements thermaux qui se sont construits autour des sources, Villa Bellevue, Villa Beauséjour, Villa Bonrepos … on y vient de toute l'Europe. En 1850 un arrêté ministériel reconnaît les vertus thérapeutiques des eaux de Wattwiller. (au cours de la Première Guerre Mondiale, le village et les thermes sont entièrement détruits).

 

wattwiller-1.jpg

Le départ passe dans un endroit féerique …


Plusieurs fontaines coulent dans ce charmant village … une statue de Saint Sébastien en grès rose surmontait la fontaine octogonale construite en 1866. Saint Sébastien est le patron des arbalétriers et arquebusiers chargés de défendre la cité. Ces derniers disposaient, aux XV et XVIè siècles d'un terrain d'entraînement du nom de Schützenrain. En 2006, lors d'une tempête, la statue et la colonne centrale furent fortement endommagées par la chute d'un tilleul centenaire,  les autorités de la commune la firent alors remplacer par une statue presque à l'identique en pierre blanche.

La fontaine Saint Népomucène près de l'église, est mentionnée dès 1487. Elle comprend un grand bassin octogonal et un bassin rectangulaire taillés dans le grès rouge des Vosges. Saint Népomucène dont la statue surmonte la colonne centrale, fut vénéré comme patron des ponts, des fontaines et des cours d'eau en souvenir de sa noyade tragique dans la Moldau à Prague.


La fontaine de Gohr, sans doute aussi ancienne que la précédente elle fut mentionnée en 1577 pour avoir été reconstruite à cette époque.


La fontaine du Haut, qui se compose de deux bassins rectangulaires en grès. Sa valeur historique repose sur le fait qu'elle fut aménagée en 1786 suite à la demande des habitants du quartier haut de la ville, adressée au Conseil souvenir d'Alsace.


On rencontre également de nombreux calvaires lors de la visite de Wattwiller :
 

Calvaire de Gohr, croix érigée en 1694 qui porte l'inscription « Léopold de Gohr – Jésus fils de David, aie pitié de moi ». Le chevalier Léopold Elie de Gohr (1653-1721) était au service du duc de Bavière, fils du bailli de Wattwiller, issu de la maison de Brandebourg et l'héritier des nobles de Wattwiller.
 

Croix du curé Koch, curieuse  effigie de 1698 due à un curé originaire de Suisse, Jacob Koch, qui se compose de la croix et du monogramme du Christ, mais aussi de deux motifs humoristiques, (une marmite et deux cuillères) destinés à rappeler le nom du curé et son penchant pour la bonne chère.
 

Calvaire du Dürrenberg, en haut du village, à proximité de la zone de captage des eaux minérales, se dresse un calvaire dont l'origine remonte à 1861. Par suite de destructions, il a été reconstruit en 1933, puis rénové par traitement des surfaces en 2008 dans le cadre d'un plan quinquennal de rénovation de tous les calvaires du ban communal.
 

Croix Ablass,datant de 1861 qui se dresse non loin de la salle Katia et Maurice Krafft. Une plaque représente les instruments du supplice de la crucifixion ainsi que l'inscription de la prière qui s'accompagne d'une indulgence.
 

Calvaire de Thierenbach, dans le haut du village où la rue de Thierenbach mène au chemin des Pèlerins. Ces deux voies se confondent également avec l'itinéraire du chemin de Saint Jacques de Compostelle qui longe le Piémont des Vosges dans sa partie alsacienne.

 

wattwiller-2.jpg

À la sortie de la cité nous tombons sur un rappel à l'ordre fort sympathique … facile à tenir … il n'y plus rien à marauder ...

 

wattwiller-3.jpg wattwiller-4.jpg
 un premier abri allemand
 l'eau courante en forêt ...

 

wattwiller-5.jpg

le grand Bunker du Treffpunkt


La station Gaede sur notre gauche ... de cette station partait le téléphérique qui, passant par la station Sproesser aboutissait au-dessus de la caserne au sommet du HWK. Construit de février à mai 1915, ce téléphérique d'une longueur de 2 kilomètres avait un dénivelé de 500 mètres. Il se déplaçait à la vitesse d'un mètre par seconde. Un deuxième téléphérique partait à proximité du central téléphonique.


wattwiller-6.jpg

On distingue les vestiges de sacs de sable à la station Gaede.

 
La grimpette continue en forêt pour déboucher à la cantine Zeller.

 

wattwiller-7.jpg

La cantine Zeller


En ce lieu se trouvaient un poste de commandement allemand et le village des pionniers ainsi qu'un coiffeur, une librairie, un cabinet médical avec dentiste, une cuisine, une chapelle et le cercle des officiers.


wattwiller-8.jpg

La chapelle en bois surplombant la cantine Zeller.


Abri restauré, et la chapelle reconstruite, une auberge y est ouverte en été. Le nom en référence à Madame Zeller qui y vécut entre 1945 et fin 1970.


Il est temps de redescendre car nous sommes attendus … nos hôtes Michèle et Gérard nous reçoivent en cette journée festive. Nos membres engourdis par la froidure de la matinée ne demandent pas mieux … nous rêvons d'une délicieuse raclette.


Et ce n'est pas tout, merci à Claude, l'heureux papy de trois chérubins, nés il y a quelques jours, qui se fait une joie de lever le verre à la santé des trois futurs randonneurs (il faudra encore attendre un peu). Le groupe félicite les heureux parents et grands parents et souhaite une vie pleine de bonheur à tout ce petit monde.

 

wattwiller-9.jpg

 

Une journée bien sympathique … merci à nos hôtes pour ce délicieux moment passé autour d'une bonne table.

À bientôt pour d'autres aventures ...

                                                                   Marthe

Partager cet article

Repost 0
Published by Marthala - dans Alsace-Lorraine
commenter cet article

commentaires