Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 10:45

Mercredi 28 décembre 2011

 

La ville de Guebwiller rassemble dans ses murs des trésors d'art et d'architecture. Pas moins de trois impressionnantes églises, de vieilles chapelles, les vestiges de châteaux forts, des manoirs urbains, un musée remarquable. S'ajoute un paysage exceptionnel, des hauteurs qui invitent à des découvertes multiples et offrent des panoramas impressionnants.

 

Nous allons terminer l'année par cette sortie classique avec départ du Pont Saint Barnabé.

 

saintbarnabe-1.jpg

Porte-tour du château de Hugstein

 

Vous remarquerez la frise lombarde sur la porte Renaissance, appelée également faux mâchicoulis.

 

Impossible de passer à Buhl et Guebwiller sans évoquer le château de Hugstein. Il constitue le seul vestige médiéval de cette taille dans l'arrondissement de Guebwiller. La ligne de partage intercommunal passe par le centre du donjon et le site bénéficie depuis de longues années de plusieurs campagnes d'entretien et de nettoyage. Érigée sur un mamelon rocheux au débouché du vallon de Murbach, dominant Buhl et Guebwiller, la forteresse, aujourd'hui ruinée, a été construite en 1227 sur l'initiative de Hugo (Hugues), dit de Rothenbourg, abbé de Murbach, promu prince du Saint Empire romain germanique par Frédéric II de Hohenstaufen. Le prélat alsacien avait été récompensé de cette manière pour avoir accompagné l'empereur souabe en Terre Sainte. Le plus fameux des habitants du Hugstein fut sans conteste l'abbé Barthélemy d'Andlau (1447-1476). C'est lui qui a fait construire, semble-t-il, la magnifique tour-porte d'entrée et entourer le château de murailles supplémentaires. Grand érudit devant l' Éternel et véritable prince de la Renaissance alsacienne, le dignitaire ecclésiastique a également été un sévère administrateur, imposant une discipline et un ordre implacable dans ses bailliages de Guebwiller, Saint-Amarin et Wattwiller.

 

Je salue le travail du Club Vosgien de Guebwiller pour le travail et le fléchage des sentiers d'accès.

 

Comme le dit si bien Jean Marie Nick, que je salue par la même occasion, dans son article sur le château de Hugstein, les emprunter c'est aussi rendre hommage aux nombreux bénévoles qui s'investissent pour la sauvegarde du site.

 

Une première grimpette part du Pont Saint Barnabé dans le vallon de Murbach et rejoint le col du Schrangen .

 

saintbarnabe-2.jpg

Nous débutons dans une mer de nuages …

 

Le Murbach prend sa source au col du Judenhut, il connaît souvent des cures hivernales avec la fonte des neiges et bien inonder les prairies du Weihermatten. Il se jette dans la Lauch. En latin le ruisseau du Murbach est appelé fluvius Morbach en 760.

 

Après le col du Schrangen nous faisons un arrêt à la Wolfsgrübe …

Dans les Vosges,  ainsi qu'en Allemagne, Suisse et Autriche, il n'est pas rare, pour le randonneur de rencontrer cette dénomination de Fosse aux Loups. L'étymologie, la plus souvent retenue a trait à la fosse creusée pour capturer les loups attirés par un appât. En effet, pendant des siècles, les autorités ont encouragé la chasse de cet animal jugé nuisible. Cette appellation pourrait néanmoins désigner l'endroit où étaient enterrés les loups capturés et tués par les chasseurs afin de se faire payer la prime. Depuis peu, un gentil loup en bois surveille l'endroit...


Après un court arrêt nous prenons d'assaut l' Ospenkopf puis le Lieserwasen ... ancien pâturage trouant la hêtraie plus exploité depuis longtemps, investi par quelques chalets ...


saintbarnabe-3.jpg

superbe perspective depuis le Lieserwasen

 

On s'est beaucoup interrogé sur l'origine du mot Judenhut dont la traduction serait « chapeau de juif » ce qui n'est pas sans rappeler les armoiries de Guebwiller. Pourtant « Hut » peut vouloir dire  protection de même que le terme « Jud » peut fort bien être un doublet de « Gut » ou de « Gudan », qui n'est autre que le Dieu Wotan. Selon l'abbé Braun, Judenhut signifie donc « protection de Wotan » ou mieux, « chapeau de Wotan » étant donné l'importance que la mythologie confère à ce couvre-chef divin.


saintbarnabe-4.jpg

L'aire du Judenhutplan est idéal pour la pause repas …

 

Construit une première fois en 1895, le refuge, sis sur une ancienne casemate de la guerre 14/18 a été reconstruit 4 fois. La dernière fois c'était en 1985, après qu'un gigantesque sapin l'ait écrasé lors d'un ouragan.  (sources puisées sur florival info.net)

 

saintbarnabe-5.jpg

la fontaine Schlumberger, avec un mince filet d'eau en hiver …


La fontaine Jean Schlumberger érigée en 1895 par le club vosgien de Guebwiller à l'occasion des noces d'or de son président, ( grand industriel du textile dans la vallée de la Lauch) laisse couler une eau bien fraîche.


saintbarnabe-6.jpg

Ultime photo 2011 de la joyeuse bande


Pour le retour nous ne manquons pas de faire une pause à l'Ebeneck, havre de paix à l'aspect de lande sauvage.

 

saintbarnabe-7.jpg

 

L'Ebeneck (859 m) qui est le point culminant du banc de Buhl au Münsteraeckerle nous tombons sur un reste de mâchoire ...


saintbarnabe-8.jpg

 

 

Une dernière descente et bien vite nous sommes de retour au Pont Saint Barnabé.

 

Ainsi se termine l'année 2011, dans quelques jours nous passons en 2012 avec d'autres aventures en attendant bon réveillon !!

 

Marthe et les compagnons …

Partager cet article

Repost 0
Published by Marthala - dans Alsace-Lorraine
commenter cet article

commentaires

yves 03/03/2012 18:14

salut Marthala, et bien quelle belle bande, et pour moi une des dernières rando. le mercredi. superbe ballade avec des vues que le randonneur à le droit de contempler récompensé par son amour des
montagnes. gros schmoutz
yves