Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 11:30

Mercredi 7 octobre 2009


MERVEILLEUSE JOURNÉE D'AUTOMNE

 

J'ai toujours autant de plaisir à revenir au lieu-dit Huehnelmuehle entre les communes de Châtenois et Scherwiller pour passer une merveilleuse journée entre rochers et châteaux.

Église de Châtenois

 

Châtenois anciennement connu, dès 1138 sous le nom de Castinetum. Cette agglomération celtique et gallo-romaine est située sur la voie romaine longeant la face Est des Vosges.
L'ancien Castinetum romain est devenu « Kestenholtz » au Moyen Âge, importante place stratégique. Le nom de Kestenholtz figure sous le nom de Châtenois à l'entrée de la commune, ce qui ne vous a sans doute pas échappé. Départ 8h50 à Huehnelmuehle 210m distance 15 km pour un profil de 687 m. La météo l'avait annoncée une journée chaude ... ce qui va se révéler exact. Nous empruntons la route du Sel qui servait au transport du Sel vers l'Alsace à la Grande Époque, passons à l'ancienne Redoute (d'anciennes Redoutes en terre du 17ème siècle, érigées sur ordre de Condé, sont encore visibles à l'entrée du Val de Villé), nous arrivons au Brisbach et montons au Gallienstein 409m. Un peu plus loin l'un des fameux rochers-belvédères nous offre un point de vue de toute beauté. Puis arrive le colossal massif granitique appelé le rocher du Falkenstein. Là nous grimpons au sommet pour bénéficier d'un magnifique panorama, sa paroi nue attire les amateurs d'escalade.

Au sommet du Falkenstein

 

Quelques instants plus tard nous passons au Hagelstein pour monter au Dachfirst et Bellevue à une alt. de 681 m. Un superbe sentier traverse la forêt domaniale du Bernstein et conduit directement au château du Bernstein.

Le château du Bernstein

 

Avant la visite du château nous prenons notre repas, un endroit approprié nous tend les bras .

Le château du Bernstein à 592 m d'altitude, en granit est l'un des plus anciens château fort d'Alsace. Sa première mention remonte au début du XI ème siècle. Après l'extinction des comtes d'Eguisheim-Dabo à qui il appartenait, le château devint propriété de l'évêché de Strasbourg jusqu'en 1580. Abandonné jusqu'au début du XIX ème siècle quand Félix de Dartein l'acheta il y fit construire une maison avec dépendances vers 1835. Le haut château comporte un donjon pentagonal haut de 18 mètres, le corps de logis seigneurial de plan hexagonal, percé de meurtrières au rez de chaussée et de fenêtres en plein-cintre à l'étage et une tour carrée ayant abrité la chapelle castrale.

 

Vue depuis le donjon

Et toujours une légende : l'épouse fidèle. Il fut un seigneur de Bernstein qui prétexta un voyage pour vérifier la fidélité de son épouse. Il se cacha dans les environs, puis déguisé, il grimpa de nuit jusqu'à la fenêtre de sa dame croyant surprendre l'adultère. Bien fidèle, sa femme s'éveilla en sursaut et sentit son honneur menacé... elle saisit une épée et tua le rôdeur ne se rendant compte que trop tard de la méprise. Désespérée et culpabilisée par la mort de son mari, elle mourut de chagrin. La légende prétend que par des nuits silencieuses, on peut voir passer une calèche de cristal enfermant le couple malheureux et poursuivie par une meute de chiens diaboliques.

Après la visite du château nous nous dirigeons vers un petit col, le Kaesemarkt (marché aux formages) en pleine forêt cela peut surprendre.... Au moyen-âge, la peste sévit à Dambach la Ville et personne n'ose plus y aller, alors, les habitants du Val de Villé viennent déposer du pain et du fromage au col. En reconnaissance, les habitants de Dambach la Ville érigèrent un crucifix qui subsiste encore et construisirent, en contrebas, la Waldkapelle, une chapelle en bois perdue dans la forêt.

Nous revenons sur nos pas jusqu'au Bernstein et traversons le bois du Rittersberg pour rejoindre un autre château, celui de l'Ortenbourg.

Le château de l'Ortenbourg

Cet imposant château construit en granit lisse et blanc au XIIIè siècle est un bel exemple d'architecture militaire de l'Alsace médiévale. Il possède encore un donjon pentagonal de 32 m, un rempart de 17 m muni de trois rangées d'archères et un logis seigneurial à fenêtres gothiques. Un grand fossé le sépare du reste de la montagne.

Cet imposant château, également appelé Ortenberg, se situe à 443 m d'altitude et domine, de son allure majestueuse l'entrée du Val de Villé. Certainement édifié vers 1258 par les seigneurs de Hohenberg pour le compte de leur beau-frère Rodolphe de Habsbourg. Cible du conflit qui opposait les Habsbourg à Adolphe de Nassau, empereur du Saint Empire, le bailli impérial Othon d'Ochsenstein met le siège au château en 1293. Le siège traine en longueur et les pertes chez les assaillants sont nombreuses car le castel est bien défendu par une puissante garnison épiscopale.

De cette époque date la construction du Ramstein, château de siège destiné à en découdre avec son voisin, ce qui fut chose faite la même année. L'Ortenbourg reviendra cependant aux Habsbourg en 1298. Mais étant financièrement sur le déclin, le château sera vendu à Henri de Mullenheim en 1314, il restera dans le giron de ces derniers pendant les deux siècles à venir.

Château Ramstein

Du château de l'Ortenbourg on aperçoit, un peu en contre-bas, les vestiges du château Ramstein, le château siège cité ci-dessus. Fondé en 1293, il servit de point d'appui contre l'Ortenbourg. Après 1300, il est doublé du côté de l'attaque d'un mur bouclier, augmenté d'une basse-cour et cédé à une branche des sires de Reichenberg. Il fut détruit en 1633 par les Suédois. Il est interdit d'approcher trop prêt de Ramstein pour cause de sécurité.

Une raide pente nous conduit devant le Ramstein avant de déboucher à notre point de départ. Superbe randonnée que je conseille à tout amoureux de châteaux forts ....

les compagnons vous saluent du Bernstein

 

 

à bientôt

 

Marthe

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marthala - dans Alsace-Lorraine
commenter cet article

commentaires

yves 10/10/2009 18:50


salut marthala, effectivement superbe rando.surtout avec la bonne humeur de la bande, un peu sèche pour eliot, mais à présent avec la pluie il ne manquera plus d'eau ros schmout à tous
yves