Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2010 4 29 /07 /juillet /2010 17:38

23 juin 2010

 

« LA MONTAGNE DES DIEUX »


Départ, Thannenkirch à 8h30 pour une merveilleuse randonnées dans un haut-lieu d'énergie...

Thannenkirch, est un charmant village de montagne de moyenne altitude (500 – 600m) au cœur même de l'Alsace. Son nom ne viendrait pas de Tanne (sapin) et Kirch (église) comme son étymologie laisserait supposer, mais d'un ermitage dédié à Saint Anne (Sankt Annekirch) encore cité au 17 ème siècle sous ce nom. Cette méprise n'en est pas une car le village est entouré de magnifiques sapinières. Ce site exceptionnel offre refuge à une faune nombreuse comme chevreuils, cerfs, sangliers etc... mais aussi de plus rares comme le grand tétras et le lynx, ce dernier réintroduit il y a une vingtaine d'années.

Thannenkirch-1.jpgÉglise Sainte Catherine à Thannenkirch

Le village se trouvant à quelques encablures du château du Haut-Koenigsbourg est arrosé par le Bergenbach qui prend sa source sur les forts du massif du Taennchel. D'après la légende, le village trouve ses origines grâce à un ancien ermitage qui aurait existé à partir du VIII ème siècle au pied de la montagne du Taennchel à côté de la source Sainte Anne. Vers le X ème siècle, un oratoire dédié à Ste Anne entouré de majestueux sapins est construit. L'oratoire sera connu sous le nom latin de «Capella Sancte Anna in Silva». Plus tard cet ermitage sera remplacé par une petite demeure où logèrent quelques religieux désireux de se soustraire à la mondanité et de la cupidité des hommes. Le nom du village changea à plusieurs reprises au cours des siècles, en 1205 date de la première apparition dans les archives on trouve le nom de Thankilch jusqu'en 1280. Entre 1320 et 1626 il est orthographié Tannenkilch, Dannenkilch, Dannekilch, Annakilch, Sankt-Annakirch pour finalement passer à Thannenkirch.

Thannenkirch-2.jpgUne belle maison en pierre à Thannenkirch

En 1940, l'administration allemande change le nom de Thannenkirch sonnant trop français en Tannenkirch, changement qui causa bien des soucis pour l'acheminement du courrier en confusion avec un village badois qui porte le même nom que le village alsacien. En 1958 l'orthographe du nom du village reprit son ancien nom...

Thannenkirch-3.jpgle château du Haut Koenigsbourg

Le village est d'abord occupé par des bûcherons et des charbonniers lorrains qui s'y installèrent peu à peu. Au XIII ème siècle le village appartient d'abord aux nobles de Rathsamhausen puis aux Ribeaupierre.

Après la reconstruction du château du Haut-Koenigsbourg et l'avènement du tourisme de masse, le village de Thannenkirch commence à faire parler de lui. La venue des touristes entre les deux guerres est le prélude au développement du village en lieu de repos et de villégiature fort prisés par les amoureux de la nature attirés par la proximité du massif du Taennchel qui culmine à 922 m classé zone de tranquillité, sans oublier les trois châteaux de Ribeauvillé (Girsberg, Saint Ulrich et le Haut-Ribeaupierre).

Nous quittons Thannenkirch… de jolies maisons jalonnent notre parcours, arrivés à la forêt un surprenant petit oratoire de Notre Dame des bois est niché au creux d'un chêne … situé près de l'ancienne maison forestière Wurzel.

Thannenkirch-4.jpgOratoire Notre Dame des Bois

C'est ici que nous quittons la civilisation... une grimpette vers le refuge des Vosges Trotters de Sélestat, nous nous laissons tenter... installés sur la terrasse nous goûtons au calme de ce magnifique endroit niché dans un écrin de verdure à 678 m d'altitude au pied du massif. On aurait presque envie de rester là, mais le massif du Taennchel nous attend.

Après le carrefour Rotzel, nous continuons à grimper jusqu'à la crête du Taennchel. Le mot Taennchel est cité pour la première fois dans un document en 1357. Son nom a changé plusieurs fois d'orthographe, Taennchel en 1441, Thennichel en 1473, Dannchel en 1538, Tenchel en 1416, Thaennchel, Tännchel en 1871 pour redevenir Taennchel en 1918. D'après Robert Forrer, archéologue renommé, le nom Taennchel viendrait du mot gaulois dunon ou dunum qui signifie enceinte fortifiée. Géologiquement le massif du Taennchel est constitué par un socle de gneiss datant du pré-cambrien (première ère de l'histoire de la Terre) recouvert par les granits du carbonifère supérieur (environ 300 millions d'années). La couche supérieure est formée du grès vosgien à conglomérat (environ 200 millions d'années).

Le Taennchel est classé zone de tranquillité et de silence. Il est célèbre pour ses rochers dont certains ont des formes insolites et bizarres. 27 d'entre eux ont été baptisés de noms mythiques ou poétiques, tel que Roche de la Petite Fée, Source des Géants ou de noms symbolisant leur forme, Pierre des Cordonniers, Rocher des Géants, les Trois Petites Tables, Roche Renversée. Certains rochers sont désignés par des noms d'animaux, Rocher du Reptile ou du Crocodile et Rocher du Corbeau. (sources Hauts-Lieux d'énergie d'Adolphe Landspurg). Le Taennchel constitue l'un des plus importants potentiels d'énergie cosmotellurique et qu'une journée passée en ce lieu constitue un véritable bain vibratoire bénéfique.

De nombreux sentiers se chevauchent, nous grimpons sur un ancien sentier abandonné où la nature a repris ses droits et débouchons directement sous le rocher du Reinoldstein à 980 m.

Thannenkirch-5.jpgrocher du Reinoldstein

Le rocher du Reinolstein, est le rocher le plus à l'ouest de la crête. Le premier culte celtique au Reinolstein date de 625 avant J.C. L'endroit offre une belle vue sur Bois l'Abbesse, Lièpvre et le Musloch.

Les tempêtes successives ont fait beaucoup de dégâts, mais la repousse est bien amorcée…

Il est passé midi lorsque nous arrivons au sommet du nom de Plateau culminant à 992 m d'altitude c'est ici que nous installons notre salle à manger...

Thannenkirch-6.jpgAu plateau culminant à 992 m d'altidude

Vint le Rocher des Anneaux, appelé aussi Trois Grandes Tables à 969 m d'altitude. Un ensemble de trois gros blocs de grès... nous sommes impressionnés...

Thannenkirch-7.jpgRocher des Anneaux ou Trois Grandes Tables

Un escalier en fer nous permet de grimper au sommet qui comporte deux anneaux et une cupule. Nous grimpons tous, sans exception au sommet. Même Eliott... Un des anneaux porte l'inscription : SALUS IN DILUVIE NOAE. J.J.BECKER. MDCCCLXXIX. Par cette inscription amusante, l'auteur a voulu dire qu'au temps du déluge Noé est venu amarrer son arche à ces anneaux au sommet du Taennchel !! elle fait suite à une ancienne tradition qui veut que les anneaux en fer servaient de point d'ancrage pour amarrer des bateaux à une époque où un vaste lac couvrait la vallée du Rhin, entre la Forêt Noire et les Vosges depuis les Alpes jusqu'au Taunus. Le Taennchel est un endroit qui vibre naturellement par l'intermédiaire de ses rochers et de ses arbres dont certains, les arbres totems, poussent en épis ou possèdent des branches ayant poussé d'une façon harmonieuse et équilibrée. Le bouleau, le sorbier et le pin sont des arbres solaires contrairement au sapin, au hêtre et au chêne. (Sources les Hauts-Lieux d'énergie).

Thannenkirch-8.jpgLes Trois Petites Tables

Quelques minutes plus tard nous arrivons aux Trois Petites Tables à 959 m alt. Trois rochers en forme de table. Elles auraient servi, d'après la légende, aux enfants des géants pour prendre leurs repas.

Les Celtes montaient au Taennchel pour y célébrer certaines fêtes ou y vénérer leurs dieux (Teutatès, Bélénus, Taranis, Esus, Lug, Dagda, Brigit, Epona, etc...) En Alsace, ils vouaient surtout un culte à Vogésus et Sucellus le dieu au maillet, le maître de vie et de la mort, le dieu du passage.

À quelques minutes de marche nous arrivons au Rocher des Reptiles ou Rocher du Crocodile. Endroit mystérieux et insolite... les radiesthésistes venus pour la première fois au Taennchel étaient fortement impressionnés. «La pointe du crocodile en pierre est dirigée vers l'azimut 105 et certains pensent qu'en se plaçant au bout de cette pointe, nous pouvons nous dégager des énergies négatives que nous avons en nous et qu'elles sont absorbées par le Rocher des Reptiles.

Thannenkirch-9.jpgLe Rocher des Reptiles

Thannenkirch-10.jpgcupule sur le rocher des Reptiles

Que de questions se bousculent dans nos têtes... Derrière le rocher nous avons une superbe vue sur la vallée de Sainte Marie aux Mines, le Climont, le Rocher du Coucou et le Mont Ste Odile.

Thannenkirch-11.jpgLa Pierre des Cordonniers

Nous rejoignons le rocher de la Paix d'Udine. Ce rocher se trouve sur la pointe extrême du Taennchel antérieur appelé aussi Grand Taennchel à une certaine époque. Ce rocher a la particularité de porter sur son flanc droit, du côté du sentier des randonneurs, une inscription gravée dans la roche qui évoque un fait historique de l'époque révolutionnaire. Cette inscription ainsi formulée À LA PAIX D'UDINE MG.DK.LS.JB.CE.22 Br. VI rappelle qu'à Udine fut signé en 1797, le traité de Campo-Formio entre la France et l'Autriche qui consacra les conquêtes de la Révolution.

Thannenkirch-12.jpgVue sur le Haut-Ribeaupierre depuis le rocher de la Paix d'Udine

Depuis le rocher de la Paix d'Udine nous bénéficions d'une perspective sur le Haut-Ribeaupierre. Mentionné pour la première fois en 1084, le Haut-Ribeaupierre est le plus ancien des Trois Châteaux de Ribeauvillé. Également connu sous le nom d'Altenkastel, il comporte un imposant donjon circulaire ayant bien résisté à l'épreuve du temps.

Nous laissons la crête pour dégringoler sur un sentier caillouteux raide jusqu'au carrefour Hasenclever entre fougères et genêts, gâre aux genoux...

Retour à Thannenkich par le lieu-dit Fox-Farm (élevage de renards). En 1924 deux frères Jacques et Henri Bernheim créent la «Vosges Fox-Farm» un élevage de renards argentés. Jacques est industriel à Strasbourg et Henri, qui avait émigré aux Etats Unis possédait déjà une renardière. Les riches bourgeoises des années folles sont à cette époque de grandes consommatrices de belles fourrures et celles des renards  argentés sont très recherchées à tel point qu'elles atteignirent des prix faramineux. Le cours des peaux s'effondrent et après sept années d'existence à peine, la Renardière est liquidée, les habitations vendues, les cages à renards achetées sont transformées en poulaillers...

De retour à Thannenkirch nous profitons de la terrasse d'une auberge pour boire une bière et profiter encore un instant de la magie qui nous a entourés tout au long de cette journée au Taennchel dans ce massif naturel et sauvage.

Thannenkirch-13.jpgKutzig Buech veillant sur le Taennchel

La joyeuse bande ressourcée à bloc au cours d'une journée dans cet endroit mystique vous salue.

Marthe

Partager cet article

Repost 0
Published by Marthala - dans Alsace-Lorraine
commenter cet article

commentaires

Coquillette 04/08/2010 11:08


Une belle ballade qui donne envie de découvrir cette belle région.


yves 30/07/2010 17:34


Salut Martahla,
Et oui, voilà une superbe rando à faire absolument
schmoutz à tous
yves