Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2010 2 24 /08 /août /2010 19:48

Mercredi 14 juillet 2010

Nous retournons aux bords de la Sioule... avec ses paysages tellement pittoresques, ses gorges sauvages, ses eaux parfois tumultueuses et la richesse de ses édifices médiévaux, la Sioule est bien plus qu'une rivière. La Sioule est un trait d'union, une ligne de vie entre l'Auvergne et le Bourbonnais. Rivière de caractère, elle serpente depuis le viaduc des Fades jusqu'aux berges de Saint-Pourçain où elle vient gonfler le cours de l'Allier... tantôt bouillonnante, tantôt apaisée, elle coule de méandres en falaises de granit rose, de profondes gorges en retenues… un vrai paradis pour les pêcheurs.

auvergne-c1.jpgLa Sioule

À Châteauneuf-les-Bains, station thermale où l'on vient soigner les rhumatismes et ses articulations rouillées… la Sioule devient plus familière. Une activité originale, aujourd'hui révolue, animait les prairies des bords de rivière : le blanchiment de la toile de chanvre. L'action conjuguée de l'oxygène produit par la chlorophylle de l'herbe et du soleil faisait le bonheur des blanchisseurs qui obtenaient ainsi des toiles d'un blanc si pur que l'on venait de loin pour y apporter des ballots d'étoffes...

Les gorges de Chouvigny sont le trait d'union et la frontière entre Auvergne sur la rive droite et Bourbonnais sur la rive gauche. Les impressionnants canyons nous conduisent sur quelques kilomètres, d'un espace rural constitué d'imposantes fermes montagnardes dans les Combrailles aux immenses métairies de l'Allier.

Et puis… dans un dernier soubresaut en forme d'adieu aux montagnes, la Sioule termine sa course vers le bassin d'Ébreuil où elle ira se noyer dans les eaux de l'Allier, du côté de Saint- Pourçain.

auvergne-c2.jpgChut… nous sommes surveillés…

Nous longeons la rivière pour déboucher au pied d'une magnifique cascade… les trois cuves...

auvergne-c3.jpgla cascade aux trois cuves

L'eau est retenue successivement dans trois cuves naturelles avant de se précipiter à nos pieds dans un cadre idyllique en pleine forêt.

auvergne-c4.jpg

Nous revenons à l'ex-camp Gabriel Peri… devant une stèle sur laquelle est écrit :

Ex-Camp Gabriel Péri, le 13 août 1944 est partie une expédition d'hommes libres et combattants volontaires FIP pour libérer de la prison de Riom 114 patriotes dont 16 femmes et 30 condamnés à mort avec la coopération du Corps Français M.U.R. de Riom. Ils furent ramenés ici sains et saufs ce-jour à la 1103 ème Compagnie.

Nous retournons à Saint Gervais... après une matinée bien remplie...

Après midi - visite à VULCANIA

Grondements, flammes, fumées, secousses, tremblements... les volcans d'Auvergne se réveillent à Vulcania et vous emmènent à la découverte de la Terre ! Au cœur de la Chaîne des Puys, à Saint-Ours-les-Roches, à 15 km de Clermont-Ferrand, Vulcania est un centre de culture scientifique autour du volcanisme.

Un peu court pour une visite à Vulcania, mais nous ne pouvions pas laisser l'occasion de rendre hommage à nos deux compatriotes alsaciens, Maurice et Katia KRAFFT.

« La vie ne vaut le coup d'être vécue qu'aussi longtemps qu'elle vous consume » ! disait Maurice Krafft. Maurice Krafft né en 1946 à Mulhouse (Alsace) et Katia née Conrad en 1942 à Soultz (Alsace), couple de volcanologues hors du commun, avaient pour quotidien de côtoyer les feux de la Terre aux quatre coins du monde. Amicalement surnommées les « volcano devils » habités pour une boulimie d'éruptions ils étaient attirés par les volcans. Ils s'en approchaient toujours plus... jusqu'à ce 3 juin 1991 où, sur les pentes du volcan japonais, le Mont Unzen en éruption, une coulée pyroclastique leur sera fatale ainsi qu'à 45 autres personnes. Bien après leur disparition, tout laisse encore transparaître une relation forte avec les volcans.

auvergne-c5.jpgLe grand cratère à Vulcania

Vulcania est né du rêve de Katia et Maurice Krafft de créer un musée du volcanisme à l'intérieur du Puy-de-Dôme. Après leur décès, en 1992, le Conseil Régional d'Auvergne décide de lancer le projet et de l'implanter sur le territoire du Parc naturel régional des Volcans d'Auvergne. Cette fois c'est Valéry Giscard d'Estaing qui en est le pilote... Le site semble idéal pour parler volcans. Vulcania fait partie des visites incontournables lorsque l'on séjourne en Auvergne !

Après leur disparition, les héritiers de Katia et Maurice, font don de leur collection d'objets et cèdent les droits d'utilisation des sons et images à Vulcania, à titre gracieux. En 1994, le projet est confié à l'architecte autrichien Hans Hollein. Vulcania ouvre ses portes le 20 février 2002. Hans Hollein a dessiné un ensemble ouvert incorporant un cône monumental faisant référence, par sa forme, aux Puys du Parc naturel régional des volcans d'Auvergne. Les trois quarts des fondations sont enterrés sous terre.

auvergne-c6.jpg

Le cône, fier de ses 28 m de hauteur fait face au Puy-de-Dôme. La reconstitution d'un cratère de 35 m de profondeur est impressionnante, on se croirait vraiment au centre de la terre.

auvergne-c7.jpg

Des gradins de geysérite

Dans l'immense jardin volcanique, véritable paradis où des fougères arborescentes d'environ 6 m de haut côtoient des plantes exotiques. Superbe reconstitution végétale montrant combien la vie est capable de reconquérir un sol dévasté...

auvergne-c8.jpgle jardin volcanique

Les fougères colonisent les sols maigres. Parfois elles s'installent directement sur la roche. Les paysages volcaniques de l'hémisphère austral sont marqués par les fougères arborescentes et leur cortège floristique. Celles du jardin volcanique proviennent de Nouvelle-Zélande, rescapées d'une pinède où le plan forestier d'exploitation les destinait à périr.

Le 18 mai 1980, dans l'État de Washington (États Unis) le Mt. St. Helens entre en éruption. À 8h32 c'est l'effondrement, un gigantesque glissement emporte le flanc nord, met à nu l'intrusion magmatique et libère les gaz emprisonnés... En moins de 2 minutes, le souffle dévaste une zone de 600 km². Des millions de sapins sont arrachés, couchés, ébranchés et lacérés. La faune est totalement anéantie. On ne déplore heureusement que 50 victimes humaines car la région avait été évacuée. Le volcan, décapité, a perdu plus de 400 m d'altitude. Une épaisse couche de cendres retombe sur la région. Ce mécanisme éruptif, devenu référence mondiale, a surpris tous les spécialistes.

La reconstitution de cette éruption est sous nos yeux, un décor représentant une ville prise dans les coulées de laves, un décor lunaire, faisant froid dans le dos et dévoilant le danger pour les populations proches d'un volcan, qui, quand il se met en colère, ensevelit tout sur son passage.

On ne peut s'empêcher de penser à la terrible catastrophe de Pompeï... et combien d'autres...

et pendant ce temps, l'orage gronde à l'extérieur ce qui amplifie tous les bruitages autour de nous...

Vint l'espace consacré à Maurice et Katia Krafft, une part de la très belle collection d'échantillons est présentée au sein de l'exposition permanente.

Une affiche relate : Maurice et Katia Krafft : « les diables des volcans »

Pendant 25 ans, Maurice et Katia Krafft ont sillonné la planète de volcan en volcan, d'éruption en éruption. Ils ont su partager avec le grand public la passion qui les animait. Conférences, livres, films, musées, collections témoignent de leur volonté de mettre à la portée de tous les connaissances sur le volcanisme. Ils ont tous deux disparus en juin 1991 durant l'éruption du Mont Unzen (Japon). Une grande partie des images et des échantillons présentés à Vulcania proviennent de leurs collections, offertes par leurs familles.

Je suis très émue devant cet espace... pour avoir lu dernièrement sur un site de la ville de Soultz...

« en quelques secondes, les nuées ardentes du (volcan gris tueur) avaient enveloppé la montagne et le petit village de Kitakamikoba sur l'île de Shimabara, et malgré leurs immenses connaissances, Maurice et Katia n'ont pu échapper, de même que plusieurs de leurs amis japonnais, à leur terrible destin. »

Au fond de moi je leur dis adieux... nul ne peut échapper à son destin...

L'orage a cessé, dehors je m'arrête un instant devant « les bombes volcaniques de l'éruption de Vulcania… »

auvergne-c9.jpg

Le seul regret c'est d'avoir manqué de temps... nous sommes repartis à Saint Gervais... un peu sur notre faim...

fin de la quatrième partie

  Marthe

Partager cet article

Repost 0
Published by Marthala - dans Auvergne
commenter cet article

commentaires

Vulcania 31/08/2010 17:08


Merci de votre visite à Vulcania ! n'hésitez pas à nous rejoindre sur http://www.lesvulcanautes.fr