Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 11:12

19 mai STEINLEBACH - CERNAY

 

Steinlebach-1.jpg

 

Septième et dernier jour de marche. Nous quittons le Steinlebach direction Markstein.

 

Steinlebach-2.jpg

Markstein-3.jpg

Vers le Steinlebach Le retour à la civilisation !!

 

Le Markstein, l'épreuve de la coupe du monde de ski alpin, organisée en 1990 sur les pentes du Markstein, notamment la «Fédérale», fut la consécration d'une des plus anciennes stations de ski du massif vosgien, surtout fréquentée par les Mulhousiens. Plusieurs ski-clubs y ont construit leur refuge. D'ailleurs, pour la petite histoire, la section des Amis de la nature de Mulhouse a été la première section des AN en France à bâtir un refuge sur ce site. Il s'agit du refuge situé au Treh, qui fut construit en 1926.


Après 1968, année des JO de Grenoble, l'essor du ski de fond a donné un surcroît de vitalité à cette station. Favorisé par sa position au centre de trois lignes de crêtes allant vers le nord en direction de la Schlucht, vers le sud en direction du Grand Ballon et vers l'est en direction du Petit Ballon, le Markstein est devenu un des plus importants centres de ski de fond des Vosges alsaciennes.


vosges-4.jpg

 

C'est sur le GR qui relie le Markstein au Grand Ballon que nous sommes le plus impressionnés. Face à nous se déroule la plus grande partie de notre périple … époustouflant de voir les distances parcourues.

 

GrdBallon-5.jpg

 

Un rapide coup d'œil vers le Grand Ballon que nous atteindrons à midi.

 

Haag-6.jpg

Le col du Haag au pied du Storckenkopf deuxième sommet vosgien 1366 m

 

GrdBallon-7.jpg

il reste à gravir le sommet 1 424 m faisant face au Storckenkopf 


Parler des ballons, c'est évoquer la douceur des sommets arrondis, couverts de chaume et l'harmonie des profondes vallées aux versants boisés de sapins et de hêtres. Mais ne vous y trompez pas, les Vosges, malgré leur réputation de montagnes à vaches, offrent d'importants dénivelés.


Le Grand Ballon, avec ses 1 424 m est le point culminant des Vosges. Appelé aussi Ballon de Guebwiller alors qu'il se situe sur la commune de Soultz, il sépare la vallée de Thann et celle de Guebwiller. Il se prolonge vers le sud par le Molkenrain et le Vieil Armand ou Hartmannswillerkopf où eurent lieu de violents combats lors de la Première Guerre Mondiale.

 

diablebleu-8.jpg

Monument des Diables Bleus


Le monument des Diables Bleus 1927, a été érigé sur le plus haut sommet des Vosges, le Grand Ballon (1424 mètres d'altitude). Il est composé d'une pyramide en granit et d'une statue en bronze (sculpteurs Vermare et Moreau Vautier) à l'effigie d'un Chasseur Alpin. Le Monument des Diables Bleus, inauguré le 25 septembre 1927, est dépossédé de sa statue de bronze par l'envahisseur en septembre 1940, et retrouve la majesté qu'on lui connaît aujourd'hui en octobre 1960 ( statue du sculpteur Bouret 1960).

 

Le Monument des Diables Bleus a été élevé en souvenir des Troupes Alpines qui réussirent à conquérir de haute lutte les sommets des Vosges et à s'y maintenir durant toute la Première Guerre Mondiale au prix de terribles sacrifices.

 

GrdBallon-9.jpg

Un côté hivernal ! Notre descente au col ...


Après avoir repris des forces à la Vue des Alpes nous voilà repartis pour la vallée sur un parcours traditionnel et bien connu de tous … Firstacker – Col Amic – Freundstein – Camp Turenne – Steinbach pour arriver à:


Cernay-10.jpgla traversée se termine à CERNAY !!

 

Les glaciers et l'érosion postglaciaire ont façonné le relief vosgien, signant définitivement le pacte qui unit le massif à l'eau. Les Vosges doivent beaucoup à ce précieux élément. La glace et la force des anciens glaciers entailla et sculpta les Hautes Vosges, donnant naissance aux pentes abruptes, cirques, vallons suspendus et vallées encaissées, avant de fondre pour former ce semis d'émeraudes et saphirs que sont les nombreux lacs vosgiens.

 

Un monde enchanteur alors que début mai, retentissent les carillons des Vosgiennes tachetées de noir qui reprennent le chemin des Hautes Chaumes.

 

vosgiennes-11.jpg

La revanche de la Vosgienne !

 

Considérée sans intérêt, rayée du catalogue officiel des races françaises par l'administration dans les années 70, la voilà Star et tête d'affiche en 2011 du Salon de l' Agriculture de Paris. Quelle belle revanche pour cette vache vouée à l'extinction. Et une formidable récompense pour les éleveurs et techniciens passionnés. Il y a déjà bien longtemps que la Vosgienne promène sa robe tachetée de noir et blanc partout sous la ligne bleue. Appréciée pour sa robustesse, adaptée à tous les terrains et aux rudes conditions d'élevage dans les Hautes Vosges, vache mixte de vêlage facile et de fécondité reconnue, la Vosgienne a repris sa place dans le décor touristique et économique du massif. (source : la Gazette de la Schlucht).

 

Après 7 jours de marche et 175 kilomètres avalés à travers l'Alsace, appelée aussi une des traversées des Vosges nous voici arrivés au terme de notre belle aventure à Cernay.

Cernay est connue dès l'Antiquité (bataille de l'Ochsenfels qui vit la victoire de Jules César sur les troupes barbares d'Arioviste). Elle a abrité durant tout le Moyen-Âge une foire aux bœufs réputée dans toute l'Europe.

 

Lorsque j'ai commencé mon récit, que de  souvenirs se bousculèrent dans ma tête ..., il fallait mettre de l'ordre dans tout cela.


HautBarr-12.jpg

champdufeu-13.jpg

 

Une météo capricieuse par moment n'a pas réussi à nous décourager, que de beaux moments passés dans une nature généreuse et merveilleuse. Bravo et merci Yves pour cette sortie nature dans notre magnifique région. Je profite pour saluer tous les participants de ce périple.

 

Eliott-14.jpg

 

Un gros câlin à notre fidèle compagnon Eliott toujours prêt à randonner

 

fleche 081                F.A Steinlebach - Cernay  

 

Fin de la Traversée des Vosges

 

Marthe

Partager cet article

Repost 0
Published by Marthala - dans Alsace-Lorraine
commenter cet article

commentaires

yves 29/06/2012 18:34

salut Marthala, et oui que du bonheur cette traversée des Vosges, la météo capricieuse n'a pas eu raison de nous, du courage, de l'entrainement, de la solidarité, de l'exemplarité, humble devant la
nature la beauté de nos montagne, notre compagnon animal ou peut être un plus eliott là à chaque instant que des poils pour se protèger, un vrai mec. Merci à tous d'avoir été les auteurs de ce que
j'appel simplement l'amitié gros schmoutz
yves
ps:à moi de rencontrer à nouveau les personnes qui sur mon périple vers Hendaye pour les dons d'organes mon reçus avec une gentillesse sans mesure, pendant les quinze premier jours de juillet
@+