Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 15:12

14 mai DABO - LA CLAQUETTE commune de LA BROQUE

 

Dabo1.jpg

le village de DABO

 

L'histoire de ce petit village blotti dans une clairière au cœur des forêts et des montagnes mérite que l'on s'y attarde un peu avant de le quitter. C'est au X ème siècle que fut construit le château de Dabo ou Dagsburg sur le rocher. Les murailles encerclaient le pourtour de celui-ci et protégeaient une tour d'habitation, de petites tours de guet ainsi qu'un bâtiment pour les réserves et les écuries et un puits.

 

Le comté passa ensuite sous l'autorité de la famille des Linange en 1225. Les Comtes de Linange qui refusèrent allégeance à Louis XIV prirent les armes contre lui en 1672. Après un long siège devant le château, qui constituait un obstacle à l'avancée des troupes françaises, celui-ci dut capituler le 13 mars 1677. Le château de Dabo fut rasé en 1679 sur les ordres du roi de France et de son ministre d'État Louvois, avant que quelques siècles plus tard, un nouveau monument, la chapelle vienne recouvrir le sommet du rocher.

 

Des vestiges attestant de la présence humaine dès l'âge de pierre, des Celtes, des Triboques, des Romains puis des Francs. À partir de la percée des Alamans en 355, chassant les Romains, la région sera frontière linguistique entre ce qui deviendra plus tard le français et l'allemand. Le rocher de Dabo était un centre de culte celtique consacré chez les gallo-romains à l'adoration de Belen, dieu du jour et de l'amour.

 

Après une bonne nuit sur le rocher, nous quittons le rocher mythique et Saint Léon IX.

 

Dabo2.jpg


Un dernier coup d'œil au rocher de Dabo avant de rejoindre le col de la Schleif par le Rutschfelsen.

 

Rutschfelsen3.jpg


Cette grande dalle serait une pierre fertilisante. Les femmes en mal d'enfants venaient ici dans l'espoir d'enfanter.

 

abridelaschleif4.jpg

 

Face au rocher de Dabo se trouve le Backofenfelsen, la photo de groupe s'impose.

 

backofenfelsen5.jpg grottedescads6.jpg


croixHengsterSepp7.jpg

Et la Croix Hengster Sepp 

 

Une croix en bois avec l'inscription suivante : « Croix du Hengster Sepp – le dimanche 27 novembre 1831 François Schmitt garde forestier du Hengst fut assassiné ici alors qu'il se rendait à Dabo pour assister à la messe. »


abridelaschleif4-copie-1.jpg

Pause repas au refuge de l' Altmatt

 

borne9.jpg

 

Direction le Donon par la baraque Carrée très appréciée pour des petites pauses lors de nos différents passages autour du Donon.

 

templeDonon10.jpg


Le Massif du Grand-Donon, point culminant des Basses Vosges aux confins de la vallée de la Bruche, carrefour entre l'Alsace et la Lorraine, est un de ces lieux où souffle l'esprit. Endroit privilégié où l' Histoire rencontre la légende, ce sommet fut successivement place forte dès le Néolithique, refuge temporaire à l'époque de l' Age de Fer, lieu de culte gallo-romain puis site occulté au nom d'un christianisme conquérant.  L'endroit a été très fréquenté depuis cinq mille ans.

 

C'était un important centre culturel celte. Pour rappeler ce passé, un petit temple d'inspiration grecque y a été édifié en 1869. Pour garder la magie, oublions que le temple installé au sommet n'est qu'une reconstitution et laissons travailler notre imagination. Un petit bémol cependant, une antenne-relais un peu en contre bas nous ramène sur terre !! Le temple domine les vallées depuis le sommet de cette montagne magique, lieu mystérieux. Il y a une vingtaine d'années je me suis retrouvée devant ce temple et son souvenir ne m'a jamais quitté.

 

Avec le Champ du Feu ( 1099m) et le Rocher de Mutzig (1010m), le Donon est l'un des trois sommets des Vosges Centrales avec 1009m. Cerné par deux cols, le col du Donon et le col d'entre les Deux Donon, il domine depuis la nuit des temps un lieu de passage très fréquenté entre la Lorraine et l' Alsace.

 

De Mercure au roi Pharamond … depuis des millénaires, le Donon tutoie les cieux. Pas surprenant que les hommes se le soient appropriés dans leur quête de recherche des puissances divines. Trois mille ans avant notre ère, la région était déjà fréquentée. Était-ce un refugium auquel on pouvait accéder pour se protéger ? Un téménos, autrement dit un lieu de culte cerclé d'une muraille sacrée ? Sans doute un peu tout cela, tant diverses furent les civilisations à s'octroyer une hauteur qui domine à tout vent et qui porte le regard sur la Forêt Noire, la plaine d'Alsace, mais aussi le plateau lorrain et les plus hauts sommets vosgiens.


Temple11.jpg


Le XIX ème siècle marque un nouveau tournant dans l'histoire déjà si riche de ce sommet. La passion archéologique de Napoléon III trouve un écho auprès d'un médecin de Schirmeck, M. Bedel et de l'architecte Boltz. Le projet initial de 1860 pharaonique qui visait à redonner au Donon son lustre d'antan avorte et accouche finalement, en 1867, du petit temple qui surplombe encore de nos jours la partie sommitale. Un temple d'inspiration grecque construit en tas de charge, c'est à dire sans mortier.


climont12.jpg


Vers 16h20 nous bénéficions d'une perspective intéressante vers le Climont, le Struthof et le Champ du Feu que nous foulerons demain matin.


Struthofchampfeu13.jpg

 

Arrivés à Schirmeck nous faisons quelques provisions avant de rejoindre La Claquette pour la nuit.

 

Un peu d'histoire : découvertes en 1260 à Framont, les mines de fer de Grandfontaine firent la fortune des Princes de Salm qui, après les avoir disputées aux abbés de Senones, possesseurs des lieux, finirent par mettre la main sur cette richesse et purent les exploiter durant des siècles. L'ensemble Salm – La Broque – Framont au NE de la principauté de Salm, devint une sorte de capitale économique de fait, alors que le reste de ce petit pays demeurait une zone forestière faiblement peuplée.


Vorbrück est la germanisation de La Broque, commune limitrophe de Schirmeck, qui furent fusionnées par les Allemands avec Barembach et Rothau en une unique commune Gross-Schirmeck.


Schirmeck a une histoire particulière, enfouie, méconnue : celle de son camp d'internement ouvert en 1940 par les nazis et qui était censé faire plier les mentalités et transformer les populations. Ce n'était pas le camp de concentration du Struthof, c'était son antichambre...

 

Nous arrivons au terme de la journée et avons mérité une bonne nuit de sommeil,

 

fleche 081  Dabo - La Claquette

 

à demain

Marthe

Partager cet article

Repost 0
Published by Marthala - dans Alsace-Lorraine
commenter cet article

commentaires