Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 18:04

Lundi 23 et vendredi 27 novembre 2009

 

SAINT ÉMILION pour le plaisir des papilles mais aussi pour le plaisir des yeux. UN JOYAU DE PIERRE DANS UN ÉCRIN DE VERDURE

Saint Émilion, vraiment une bien jolie cité d'Aquitaine, une ville médiévale de pierre dorée, de placettes et de venelles. La juridiction de Saint Émilion est classée au Patrimoine mondial de l'Unesco, au titre de paysage culturel !

emilion-1.jpg

Village médiéval de Saint Emilion

 

À l'est de Libourne, le bourg médiéval de Saint Émilion commande, du haut de sa position éminente, un remarquable vignoble qui regarde la vallée de la Dordogne. À l'évocation du nom de Saint Émilion, certains penseront vin, d'autres penseront macarons !! une autre spécialité gourmande de cette belle cité qui se transmet de génération en génération et qui fleure bon dans les ruelles. Une délicieuse recette qui remonte à l'an 1620 quand les sœurs Ursulines établirent leur couvent à Saint Émilion. À l'origine de la cité, un monastère bâti au VII ème siècle, place forte au Moyen Âge, la ville passe tour à tour aux mains des anglais et des français.... traversant les siècles elle a conservé son aspect médiéval ce qui a valu à ce site historique son inscription au Patrimoine Mondial...

Véritable musée à ciel ouvert qui conserve son histoire régionale, sa ferveur religieuse est inscrite dans la pierre, remarquablement préservée, la cité nous offre d'étonnants vestiges du passé autour de ses anciens remparts: une église monolithe creusée au flanc de la colline, des catacombes, des couvents, une église collégiale, le château du Roy etc... Son histoire se dévoile à vos yeux au détour des ruelles et au fil des visites. Cet authentique et ravissant village médiéval, situé au cœur du célèbre vignoble bordelais est unique en son genre, du fait des nombreuses propriétés viticoles, de la qualité de ses vins et de la majesté de son architecture et ses monuments. Baigné par l'influence bénéfique du fleuve, le terroir fait état d'une carte géologique variée, particulièrement favorable à la naissance des plus grands crus ...

emilion-2.jpg

À l'entrée de la ville, les grandes murailles, 25 m de long et 20 m de haut, restes d'un couvent occupé par les franciscains, dominicains et les jacobins. Le cœur de la cité abrite plusieurs édifices religieux, témoins de l'influence de l'église au fil des siècles.

Le sous-sol de la cité et de ses environs est un véritable gruyère, du IXème au XIXème siècle, les hommes ont eu la volonté d'extraire la roche calcaire pour édifier l'ensemble architectural du bourg et les châteaux viticoles. Pour témoin la présence de 200 km de galeries souterraines et de la plus vaste église monolithe d'Europe. Le calcaire, omniprésent offre un sol d'exception aux vignes, les hommes se sont adaptés à ce magnifique paysage vallonné sans jamais le transformer, offrant ainsi une harmonieuse homogénéité dans l'architecture et les couleurs... Tout autour de nous, raconte son riche et extraordinaire passé !

emilion3.jpg

Saint Emilion se parcourt à pied... avec des chaussures confortables, car les ruelles sont pavées et pentues... comme ci-dessus...

emilion4.jpg

église monolithe et son clocher

Au VIIIème siècle, un modeste ermite, un moine breton natif de Vannes nommé Émilion se mit en quête du havre de tranquillité nécessaire à la méditation. Il s'arrêta dans la forêt de Combes. Ce n'était alors qu'une forêt à peu de distance de la Dordogne. On pense aujourd'hui que la forêt de Combes était située sur un ancien site gallo-romain appelé ASCUMBAS. Sur le bord de la forêt il y avait un escarpement rocheux avec des grottes. Il fixa son ermitage et un oratoire dans l'une de ces grottes où coulait une source. Par ses miracles et sa générosité, sa renommée rayonna par-delà la vallée et de nombreux disciples le rejoignirent. Émilion évangélisa la population, créant ainsi une grande cité monastique à laquelle les fidèles donnèrent son nom... ce saint homme mourut le 6 janvier de l'an 767, après avoir passé les 17 dernières années de sa vie dans son ermitage, autour duquel furent construits la cité et son ensemble troglodytique exceptionnel.

Saint Émilion compte de nombreux exemples d'architecture religieuse, mais son fleuron reste sans aucun doute l'église monolithe, unique en Europe par ses dimensions et sa majesté. C'est sur ces sols de tradition viticole immémoriale que naissent des vins prestigieux de renommée internationale, que Louis XIV, en son temps, qualifiait déjà de «nectar des Dieux»...

emilion-5.jpg

église monolithe

j'ose à peine approcher cette merveille de peur qu'elle s'effrite tellement elle paraît fragile... instant magique qui nous plonge dans le passé... non loin de l'église monolithe...

emilion-6.jpg

chapelle de la Trinité

la chapelle de la Trinité, ce petit édifice fut construit au XIIIème siècle par les bénédictins, rare exemple dans le Sud-Ouest d'une abside gothique à pans. Elle se distingue à l'intérieur par une élégante voûte, à nervures rayonnantes convergeant sur une clef frappée de l'agneau mystique. Transformée, un temps en tonnellerie, ses parois furent, en partie, recouvertes de suie, ce qui eut l'avantage de protéger les jolies fresques murales...

 

  à suivre...

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marthala - dans Aquitaine
commenter cet article

commentaires