Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 16:32

Dimanche 8 novembre 09

 

Depuis des mois cette journée était retenue sur le calendrier pour une sortie dans le Territoire de Belfort... mais aujourd'hui la neige nous surprit...

Départ à Auxelles-Haut (en franc comtois Ossare-Hât) commune située dans le Territoire, rattachée au canton de Giromagny. Ses habitants, appelés les Quichelots et Quichelottes voient passer de nombreux randonneurs à l'assaut des sentiers menant au sommet de la Planche des Belles Filles à 1 148 m d'altitude.

Auxelles-Haut, Ober-Assel, comme on l'appelait à l'époque autrichienne, doit son existence à l'exploitation minière qui s'est développée dès la fin du XIVème siècle dans tout le nord du département. Des mineurs venus du Tyrol et de Saxe immigrent au XIVème siècle pour travailler au creusement des puits et des galeries pour l'extraction du minerai de plomb et d'argent. Ce métal obtenu est alors utilisé par les ateliers de frappe de monnaie. L'exploitation des mines avait cessé à la fin du XVIIIème siècle, les filons les plus rentables étant épuisés. Plus tard un tissage mécanique, entraîné par la force de l'eau est construit par l'industriel Boigeol. Des étangs portent encore son nom.

Sur le sentier grimpant au col de Querty, à différents endroits, on trouve des plaques, des croix, des stèles, un monument qui rappellent le sacrifice des résistants, enfants du pays tombés lors des combats de 1944 ...

des arbres givrés nous entourent .....

 

Après avoir traversé un petit torrent, un chemin creux suit un raidillon, prend rapidement de l'altitude puis monte plus régulièrement au col du Querty. Un chemin forestier monte tranquillement jusqu'à l'étang des Belles Filles ....

l'étang des Belles Filles, le calme vous envahit dans cet endroit mystérieux ...

 

Derrière l'étang un sentier recouvert de neige grimpe à la Planche des Belles Filles, une question me vient aux lèvres, pourquoi ce nom énigmatique pour cet endroit retiré ....

La Planche des Belles Filles aurait été le théâtre d'un abominable massacre au cours de la Guerre de Trente Ans... Entre 1618 et 1648, un terrible conflit opposait les Princes Protestants Allemands à l'autorité Impériale Catholique, s'internationalisait avec l'intervention de la France et de son alliée, la Suède. Les chefs mercenaires qui menaient cette guerre étaient à la tête de troupes indisciplinées de toutes origines, qui menèrent des actes cruels et dévastateurs ! L'Alsace, les Vosges et la Franche Comté souffrirent des Suédois qui étaient des plus barbares, pillages, viols, incendies et tueries étaient leurs actes quotidiens et favoris. En 1635, pendant l'hiver neigeux, les Suédois, aux ordres de Mansfeld, chef de guerre brutal agissant pour Richelieu, remontent la vallée du Rahin pour cantonner à Plancher les Mines. Les paysans des vallées du Rahin et de la Savoureuse (côté Belfort) se sauvent dans la montagne de Saint Antoine avec leurs pauvres biens et leur maigre bétail. Les épouses et les filles qui avaient encore plus à craindre de la horde de suédois, continuèrent leur chemin dans la neige jusqu'au sommet du Ballon d'Auxelles pensant être en sécurité... Une trahison mena les Suédois au refuge des paysans, le massacre dura toute la nuit... ils sont tous tués, seul un enfant réussit à s'échapper et courut vers les chaumes au sommet du ballon pour alerter les femmes. Malheureusement, dans la neige fraîche, les traces de pas sont facilement repérables et les soldats le suivirent... les femmes devinent le danger !! , afin d'éviter d'horribles tortures suivies d'une mort certaine, elles dévalent les pentes abruptes du Ballon pour se jeter dans les eaux noires et froides de l'étang situé plus bas. Une jeune fille, échappe à la noyade et raconte ce récit... on dit que depuis ce temps là, l'étang, mais aussi la planche qui le surplombe portent le nom de «Belles – Filles» ...

Nous traversons de magnifiques hêtraies et arrivons à la Planche des Belles Filles, une piste de ski se dévoile devant nous... une bonne couche de neige poudreuse nous rappelle que l'hiver est à notre porte.

 

Piste de la station Planche des Belles Filles

 

En pleine forêt, la Roche Fendue... un énorme rocher séparé en deux... au bord de la falaise.

Le sommet nous attire... alt. 1 148 m et c'est face aux Ballon d'Alsace et de Servance que nous cassons une croûte bien méritée... sous un nuage noir menaçant ...

 

Une raide descente nous fait dévaler jusqu'à un vaste espace dénudé, la Lande du Mont Ménard, comprise entre 630 et 850 m d'alt. Déboisé à une époque très ancienne, sans doute pour permettre un pâturage pour chèvres et vaches. Un abri surplombe cette lande bien explosée, à nouveau envahie par des milliers de genêts, myrtilles, ronces et sorbiers. Devant tant de beauté... j'ai compris de revenir avec le groupe de marcheurs... au moment de la floraison des genêts. Une statue de la Vierge veille sur les communes d'Auxelles Haut et Bas.

Journée bien remplie... à prévoir pour 2010. 

Marthe

Partager cet article

Repost 0
Published by Marthala - dans Alsace-Lorraine
commenter cet article

commentaires

yves 16/11/2009 07:00


Salut Marthala, super bientôt les raquettes pour nous mercredi il semble qu'il y a du soleil va comprendre schmoutz
yves