Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 16:33

Mercredi 27 janvier 2010

 

- 8° brr au départ d'Oberbrück alt. 460 m. Le nom du village provient des termes germaniques Brucka (le pont) et Ober (supérieur). L'histoire d'Oberbrück se confond avec celle de la haute vallée de la Doller pendant de nombreux siècles. Citée pour la première fois en 1482 sous le nom d'Oberbruggen, la localité est une possession de l'abbaye de Masevaux et dépend de la paroisse de Sewen. Les riches filons miniers des alentours permettent le développement d'une activité métallurgique dès la fin du Moyen-Âge. Le village peuplé alors d'ouvriers et de mineurs est dévasté lors de la Guerre de Trente Ans (1618-1648) Sous l'impulsion du maître des forges Henri d'Anthès, l'activité métallurgique (forges, taillanderie... ) reprend dès la fin du 17ème siècle grâce à l'énergie hydraulique produite par l'aménagement de retenues d'eau comme les lacs des Perches et Neuweiher. Au 19ème siècle, l'industrie textile supplante la métallurgie avec la création d'une filature puis d'un tissage par la famille Zeller. Ces établissements perdureront pendant près de 150 ans. Notons une particularité, sur le ban du village est établi le seul aérodrome des vallées vosgiennes. La première pierre de l'église est posée le 27 mai 1806, elle est dédiée à Saint Antoine de Padoue et se dresse sur l'emplacement d'une ancienne chapelle probablement édifiée par des mineurs.oberbruck-1

Vue sur Oberbrück et le Schlumpf

Nous rejoignons Rimbach alt. 580 m par un beau sentier sous forêt. Rimbach vient du nom de la divinité Rindr, épouse d'Odin et de l'allemand Bach (ruisseau). La commune appartient aux comtes de Ferrette, puis de 1324 à 1648, aux Habsbourg. Le nom de Rimbach apparaît en 1482. La commune fait partie de la seigneurie de Masevaux jusqu'à la Révolution. Rimbach possède les lacs des Perches (Sternsee) alt. 1000 m et des deux Neuweiher alt. 820 m. Les randonneurs connaissent et apprécient cette charmante localité, lieu de départ pour de nombreuses randonnées. L'église Saint Augustin faisait partie de la paroisse de Sewen jusqu'à ce que l'ordonnance royale de Louis-Philippe en 1847 consacre la paroisse de Rimbach. Bénie en 1848 elle est d'abord dédiée à Saint Nicolas puis à Saint Augustin.

oberbruck-2.jpg

Rimbach près Masevaux

 

Le chemin grimpe régulièrement jusqu'au pied de la FA du Ruchberg. Nous prenons le raidillon qui grimpe au Belacker... arrivés au chemin nous bifurquons à droite, direction Wegscheid.

Le Massif du Nablas et la forêt des volcans... au-dessus de Wegscheid. Il faut toujours se rappeler qu'il y a 350 millions d'années, les Vosges étaient le siège d'un volcanisme sous-marin et aérien important. Le massif du Rossberg était à cette époque un immense volcan dont les éruptions de lave s'épandaient vers l'actuelle vallée de Masevaux.

Le vallon du Soultzbach devient un centre minier de première importance où sont exploitées de nombreuses mines d'argent et de cuivre.

 

Le repas (tiré du sac) est prévu à l'abri de Wegscheid au Stahlberg. Il y a peu, j'ai lu qu'on le nommait également abri Suntigmatta, peu importe son nom il est super... il fait partie de la série des chalet financés par la communauté des communes de la vallée de la Doller, mise en place par les bénévoles du club vosgien de Masevaux, suivant le technique de la « fuste ». Cette technique consiste à tailler des « joues » dans chaque pièce de bois de manière à les imbriquer au plus juste, rendant ainsi l'isolation idéale. Je remercie sincèrement les bénévoles, ces abris nous rendent bien service tout au long de l'année.

oberbruck-3.jpg

 

Les hommes s'affairent autour du fourneau... une bonne flambée nous donne une impression de bonheur... passer une journée dans la nature, même avec une température négative nous rappelle qu'il faut la préserver afin qu'elle nous restitue cette beauté que nous aimons tant... Ces paysages féériques se méritent... c'est la récompense des efforts fournis dans les grimpettes... la vie est belle... il faut savoir en profiter.

Après le repas nous quittons, presque à contre-cœur, cet endroit inondé de soleil, direction Wegscheid. Aujourd'hui nous n'avons pas foulé les Vogelsteine (alt. 1 164m) nous nous sommes contentés de les admirer de plus bas, ils sont magnifiques, givrés, essayant de se réchauffer sous les rayons de soleil, toujours aussi impressionnants !

Wegscheid, alt. 455 m, (point le plus élevé, les Vogelsteine relatés ci-dessus) apparaît dans les écrits historiques en 1315. Possession de l'abbaye de Masevaux, elle devient, au XIVème siècle une dépendance de la Mairie Haute (Meyerturm) de la seigneurie de Masevaux que les Habsbourg avaient créée aux dépends de l'abbaye. Wegscheid vient de l'allemand Weg (chemin) et Scheiden (séparation). C'est à partir de 1400 que se crée à Wegscheid, dans le vallon de Soultzbach, un centre minier de première importance où s'exploitent de nombreuses mines d'argent et de cuivre.

Nous traversons ce village aux trésors cachés, construit en bonne partie le long de la route de la vallée, adossé d'un côté à la montagne boisée du Blasbergkopf (alt. 550m). Deux torrents aux eaux limpides, le Heimbach et le Soultzbach affluents de la rive gauche de la Doller, prennent naissance sur les versants escarpés du Rossberg et irriguent le ban communal.

oberbruck-4.jpg

Face à l'abri, un barbecue couvert

 

La famille d'Anthès a profondément marqué la vie dans la vallée de la Doller... en 1718, le sieur Anthès fit construire à Wegscheid une usine de fer blanc qui d'après les lettres patentes de 1720 devait s'appeler « Manufacture royale de fer blanc ». Elle était la première construite en France et resta la seule en Alsace durant 20 ans. Cette usine aurait existé jusqu'en 1838 et occupait une vingtaine d'ouvriers.

Le retour à Oberbrück se déroule sur la piste cyclable, elle nous appartient entièrement vu qu'elle est recouverte d'une bonne couche de verglas par endroit (donc aucun cycliste en vue). Il a fait froid, l'hiver n'est pas terminé... la bonne humeur du groupe réchauffe les cœurs, la saison est lancée... que du bonheur en perspective !

Je profite, au nom de tous mes compagnons, pour souhaiter la bienvenue à notre nouveau compagnon Claude C., nous sommes tous heureux de l'accueillir au sein de notre groupe.

Notre retour à Oberbrück fut surveillé :

oberbruck-5.jpg

 

Salut à toutes et à tous.


 

Marthe et les compagnons ..

Partager cet article

Repost 0
Published by Marthala - dans Alsace-Lorraine
commenter cet article

commentaires

yves 02/02/2010 08:49


salut marthala,
vite un coucou, et oui à nouveau une super rando. en plus un nouveau dans le groupe, bienvenue à toi claude, à présent il faut user les semelles.
@+ yves