Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 10:46

  Mercredi 22 septembre 2010

malmerspach-1.jpg

Youpi ... aujourd'hui j'ai un trône !!

La vallée de Saint-Amarin, en alsacien Sankt-Amari a été baptisée du nom d'Amarinus.

Dans le sud des Vosges, à l'ombre du Grand Ballon, cette belle et pittoresque vallée déploie tous ses charmes. Cette vallée fut déjà visitée et occupée par les Romains. Au début du VII ème siècle, un pieux ermite nommé Amarinus (décédé en 674 à Volvic), venant de Luxeuil fonde un couvent en un lieu appelé « Doroangus » (herbage de la Thur). Une petite cité se crée autour du couvent. Au début du IXème siècle la vallée devient propriétaire de l'Abbaye de Murbach. Le nom de Saint Amarin est cité une première fois en 1135. Une collégiale est construite entre 1050 et 1100 et les chanoines y résident jusqu'à leur transfert à Thann en 1441. Un mur d'enceinte est érigé entre 1240 et 1260 laissant la collégiale hors des murs (emplacement de l'église actuelle). Un bailli nommé par Murbach administre les possessions de l'Abbaye dans la vallée à partir du IX ème siècle jusqu'en 1789. Du temps des romains la vallée est déjà une voie de passage pour franchir les Vosges par le Col de Bussang. Au XII ème siècle, avec l'ouverture du St-Gothard, la vallée s'ouvre au commerce international entre l'Italie et les Flandres. La guerre de Trente Ans (1618-1648) décime la population de la vallée. L'industrialisation de la vallée débute au XIX ème siècle, grâce à d'anciennes mines d'argent, cuivre, plomb, cobalt et zinc, s'amplifie les siècles suivants et les habitants deviennent des « ouvriers-paysans » jusque vers les années 1950.

Départ à Malmerspach 398 m d'altitude par une belle journée ensoleillée. Malmerspach ne fut jusqu'à la Révolution qu'un infime hameau, mais à partir de 1844, la filature de laine peignée fit, jusqu'à sa liquidation en 1977, la renommée mondiale du village. Malmerspach se distingue des communes avoisinantes par ses cités ouvrières. Un important réseau de sentiers à travers futaies et sous-bois vers le massif du Rossberg ou la route des crêtes fait le bonheur des randonneurs et amoureux de la nature. Elle fut le fief de la famille Schlumpf, industriels du textile.

malmerspach-2

La famille SCHLUMPF : en 1904 et 1906 naissent respectivement Hans et Fritz Schlumpf près de Milan en Italie, fils d'un négociant en textile suisse décédé en 1919. Veuve, leur mère Jeanne Schlumpf revient vivre à Mulhouse d'où elle est originaire et élève ses deux fils qui l'entourent d'une dévotion hors du commun. En 1940, à 34 ans, Fritz est PDG d'une filature à Malmerspach. Les Schlumpf ont créé la société anonyme pour l'industrie lainière en 1935 et leur empire ne cesse de croître. Fritz collectionne les voitures, abritées dès 1964 dans sa filature de Mulhouse… le futur musée ! Un amour dévorant pour la belle mécanique anime Fritz qui achète bien au-delà des frontières des modèles qu'il convoite. Au fil des ans, près de 400 pièces, véhicules, châssis ou moteurs, rallient discrètement l'usine de Mulhouse. L'équipe chargée de les restaurer est tenue au secret. Une partie de l'ancienne filature est luxueusement aménagée.

Un conflit social devient l'affaire Schlumpf : dans les années 70, l'industrie textile décline… en 1976, les frères Schlumpf cèdent leurs usines, en octobre Malmerspach licencie, un conflit social éclate et les frères Schlumpf se réfugient en Suisse.

Mars 1977, à Mulhouse, des syndicalistes pénètrent dans le « musée » et découvrent stupéfaits la collection... baptisé « Musée des Travailleurs » le site sera occupé pendant deux ans. Menacée d'être mis en vente pour combler le déficit de leur groupe industriel, cette collection fut classée monument historique en 1978 par le Conseil d'État et fut ensuite vendue en 1981 à l'Association du Musée National de l'Automobile.

Située à Mulhouse, la Cité de l'Automobile – Musée National – Collection Schlumpf est l'un des plus grands musées automobiles du monde… Récemment modernisée et agrandie on y découvre une collection unique de modèles historiques, de prestige ou de course qui racontent l'histoire de l'automobile, dont les fameuses Bugatti Royales. Un grand musée, une grande collection, un grand moment. Des joyaux inestimables !!

Laissons ce passé tumultueux et grimpons au Dreimarkstein. D'un côté un abri ouvert, de l'autre un oratoire, Notre Dame des Trois Bornes.

malmerspach-3.jpg

Devant l'abri au Dreimarkstein, une petite fille nous invite à entrer… mais nous avons encore du chemin à parcourir… une prochaine fois peut–être…

malmerspach-4.jpg

Un beau sentier mène au Klebbachkopf puis au Belacker, nous continuons toujours, car l'objectif d'aujourd'hui est de manger à l'abri de la Mésange, et pour cause 35 années de mariage, ça s'arrose !!

Un rubis c'est pour la vie... 35 ans de mariage !

malmerspach-5.jpg

Agnès et Aldo nous offrent un merveilleux élixir (vin aux noix) qui ravie nos papilles !!

et voici un petit poème pour eux

Comme quand je t’ai dit oui

Rubis et envie sont associés

Comme aimer et durer

Viens ma mie

C’est pour la vie.

Ce fameux élixir était accompagné par de délicieux mini-Landjäger dont seuls Aldo et Agnès ont le secret !! merci les amis !

Béni soit le destin qui vous fit tant de joie ! Et que le ciel permette un jour qu'on vous revoie, ici dans quinze ans, fêter vos noces d'or …

malmerspach-6.jpgAldo et les mini-Landjäger

Après ce moment convivial nous retournons au col des Dreimarkstein et empruntons le chemin forestier qui rejoint Malmerspach.

La Vallée de Saint-Amarin est un paradis pour les amoureux de la nature, traversé par le fameux GR5 qui part de Hollande, traverse la France jusqu'en Méditerranée, offre de magnifiques panoramas sur les crêtes vosgiennes et permet de découvrir une faune et une flore riches et variées. Quel bonheur de vivre dans cette merveilleuse région !!

 

Marthe et les compagnons

Partager cet article

Repost 0
Published by Marthala - dans Alsace-Lorraine
commenter cet article

commentaires

yves 09/10/2010 17:24


Salut Marthala,
et bien oui, quelle journée à nouveau, je profite pour féliciter Agnès de supporté Aldo depuis plus de 35ans, bravo
schmoutz
@+