Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 15:25

26 et 27 octobre 2011

 

Nous entamons notre deuxième jour, retour à Ferrette. Après une bonne nuit et un bon petit déjeuner au Centre Européen de Rencontres nous voilà prêts à affronter la deuxième journée …

 

lucelle1.jpg

un peu de brouillard au départ, rien de bien méchant … bien vite dissipé

 

On ne peut parler du Sundgau sans évoquer la carpe. Il existe, dans le Sundgau une route des carpes frites comme il existe une route du vin dans le vignoble… voilà pourquoi on ne peut évoquer cette région sans évoquer ce poisson. 

 

En 1123, les moines Cisterciens de l'abbaye de Lucelle se mirent à défricher, exploiter, christianiser et réformer le pays et ses habitants, toujours avec zèle et même parfois à l'excès… Il fallait notamment faire respecter les pratiques religieuses pour maintenir tous ces fils de Dieu dans le bon chemin… le nombre de jours maigres (Carême, mercredi, vendredi et samedi) interdisait la consommation de viande. On pouvait par contre consommer du poisson, or la carpe est un animal facile à reproduire et très résistant, d'autant plus que le sol du pays se prête admirablement à la création d'étangs. Sous l'impulsion des Cisterciens, sans doute influencés par leurs confrères du pays des Dombes, pays de la carpe par excellence, le pays se couvre d'étangs et la carpe devient en quelque sorte le plat du jour régional... Et si aujourd'hui les moines ont disparu et que Lucelle n'est plus ce qu'elle était, la carpe est devenue le plat gastronomique du Sundgau, au point, comme dit ci-dessus qu'une route lui est consacrée, et que les restaurants rivalisent pour l'afficher en tête de leurs menus …

 

Direction le Petit Kohlberg via le Saegerkopf. Clairière de la Charrière, c'est à partir d'ici que sont proposées des itinéraires de découvertes des vestiges de la Ligne Maginot. À Winkel, dans sa partie la plus au sud, sa construction inachevée entre 1939 et 1940 était étroitement liée à la vie d'un régiment de tirailleurs marocains. En leur souvenir, un chemin portait déjà leur nom. C'est désormais tout un parcours. Un régiment de tirailleurs marocains avait tenu la position en 1939. Mais les travaux n'ont jamais été achevés. Entre 1929 et 1940 pour se prémunir de toute invasion ennemie, la France a construit le long de ses frontières du Nord-Est une véritable muraille d'ouvrages fortifiés : la Ligne Maginot. On peut découvrir des blockhaus, le poste de commandement, les abris de troupes, des tranchées et fossés ainsi que des défenses antichars.


croix2.jpg

Une croix sculptée est posée en lisière de forêt, elle représente la Sainte Famille dominée par Dieu le Père, entre soleil et lune, avec la colombe de l'Esprit Saint. Le Bildstœckle, lieu-dit, dénommé aussi plateau de l'Oratoire (722m).


alleedeshetres3.jpg

 

Une somptueuse allée bordée de hêtres se dirige vers le col du Neuneich. L'allée des Hêtres est un véritable enchantement… située sur le banc communal de Ligsdorf en forêt domaniale de Saint Pierre Lucelle, elle est constituée d'un alignement régulier remarquable avec de nombreux arbres de plus de 150 ans avec pour certains 28 m de haut et 3 m de circonférence. Intérêt paysager et historique du site, sans doute aussi l'une des plus belles vues du Jura alsacien sur le Jura suisse voisin. Surplombant la ferme du Grand Kohlberg, ainsi nommé car on y produisait jadis du charbon de bois. Ligsdorf est un petit village niché au pied du massif jurassien du Glaserberg. Le Glaserberg était à l'époque le domaine de verreries et celui des charbonniers (Kohlberg). Le Glaserberg, ce vaste plateau se scinde en deux entités coupées en leur milieu par le col du Neuneich.

 

neuneich4.jpg

Col du Neuneich où Eliott nous attend déjà

 

Une aire de repos avec abri est à la disposition des randonneurs sur le site d'une ancienne ferme dont les vestiges du puits sont encore visibles. Le nom de <<Neuneich» fait référence à un alignement de neuf chênes se trouvant autrefois près de la ferme, cette dernière, jugée non rentable fut rasée et remplacée par une forêt.

 

Un peud'histoire : avant la Révolution, la forêt de Saint Pierre appartenait à la célèbre abbaye de Lucelle, fondée en 1123 par Saint Bernard, l'illustre moine cistercien de Clairvaux. À la Révolution en 1789, les moines durent s'enfuir et les biens de l'abbaye furent confisqués par l'État, la forêt de Saint Pierre qui ne comprenait alors que quelques 340 ha devint domaniale.

 

Les fermes du Grand et Petit Kohlberg furent réunies à la forêt entre 1889 et 1903, mais en raison de leur vocation agricole manifeste, elles ne furent pas boisées, elles seront détachées de la forêt en 1956. La ferme du Neuneich, également appelée Neuhof comprenait, en 1857, une maison d'habitation avec puits, grange, écurie, jardin potager et verger, prés, champs et pâturages, le tout d'un seul tenant sur une surface de 62 ha. On y trouvait sans doute aussi un alignement de neuf chênes, ce qui constitue l'autre élément paysager caractéristique dans la région. Plusieurs familles se sont succédées sur la métairie et quelques personnes y sont même nées... l'acte de baptême le plus ancien remonte à 1696.

 

Du plateau du Neuneich un panorama sur le vallon de Winkel s'ouvre sous nos yeux. Winkel, c'est aussi le village au pied du massif du Glaserberg. L'activité du village est marquée par la verrerie de Glashütte et les mines de fer,fournisseurs de la fonderie de Lucelle qui contribuent à son peuplement au XIX ème siècle.

 

L'Illtal et le Largtal

 

Nées dans le Jura, à moins de 5 kilomètres l'une de l'autre, les deux principales rivières du pays, l'Ill et la Largue forment en coulant vers le nord, les deux principales vallées du Sundgau. Tout au long de leurs cours qui se rejoignent à Illfurth s'égrènent, à flanc de collines ou en bordure de belles et grandes forêts, de charmants et pittoresques villages et, comme des étoiles, les eaux bleues et vertes des innombrables étangs offrent un paysage féerique à cette belle région. Très peu d'étangs sont naturels, mais tous sont peuplés du poisson fétiche du Sundgau, la carpe qui figure même sur les armoiries du pays … Sur les prés du Hornihof, des dizaines et des dizaines de lamas …

 

lamas5.jpg

lamas du Hornihof

 

Un sentier descend à travers une magnifique forêt … et bientôt nous nous trouvons devant la chapelle Saint Martin Notre Dame de Hippoltskirch. La chapelle est située sur les bords de l'Ill, le long de la voie romaine.


Un édifice primitif dédié à Saint Martin, déjà cité en 1144, tenait lieu d'église paroissiale du village de Sondersdorf qui disparu de cet endroit progressivement au profit d'un emplacement plus élevé, hors des ravages des inondations de l'Ill. L'évêque de Bâle la fit démolir en 1770 pour cause de vétusté, mais elle fut fortement restaurée entre 1778 et 1781, avec l'accord du nouvel évêque. En parallèle une nouvelle église dédiée à Saint Ulrich est construite au village haut.

 

La reconstruction de la chapelle s'appuie sur le gros œuvre de l'église primitive et réemploie le plafond à caissons peints de l'ancienne église, une merveille que l'on peut apprécier lorsque la chapelle est ouverte, ce qui fut le cas le jour de notre passage. En réemploi aussi, le couronnement de l'armoire eucharistique gothique est placé au-dessus de la porte d'entrée.

 

vierge7.jpg

 

La chapelle, aujourd'hui dédiée à la Vierge Marie, fut depuis le Moyen Âge un lieu de pèlerinage, attesté depuis le 17 ème siècle. Un ermite gardien des lieux, habita un ermitage jusqu'en 1920. À côté, se situait un cimetière. Une maison forestière a pris la place de l'ermitage autour de 1935.


chapelle8.jpg plafond8.jpg

chapelle de Hippoltskirch

exceptionnel plafond à caissons peints

 

Une vraie merveille cette chapelle … il nous reste une dernière grimpette pour rejoindre Sondersdorf puis Ferrette.


chateauferrette9.jpg


C'est avec plaisir que nous retrouvons Ferrette que nous avons quittée hier matin. Nous venons de passer deux magnifiques journées de randonnée, bravo et merci à tous ceux qui ont participé à cette sortie à travers le Sundgau que j'affectionne particulièrement.


groupe10.jpg

Les joyeux compagnons vous présentent l'allée des Hêtres


à bientôt

Marthe

Partager cet article

Repost 0
Published by Marthala - dans Alsace-Lorraine
commenter cet article

commentaires

yves 23/11/2011 18:27

et coucou encore moi, vraiment deux jours de randonnées superbes. un bon groupe, des bons guides merci à Marthe et Claude pour toute le préparation un gros schmoutz à eux
@+ yves