Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 18:04

Mercredi 4 août 2010

Le Territoire de Belfort ! cher à mon époux, pour cause ! Un véritable belfortain.

Curieux département que le Territoire de Belfort et original à bien des égards ! Je vous rappelle que ce petit territoire faisait partie du Haut-Rhin !! il est devenu un département français par une loi de 1921 suivi d'un décret de février 1922.

Belfort, autrefois lambeau d'Alsace, demeura français après le désastre de 1870, il devait réintégrer le Haut-Rhin après la reconquête des provinces perdues et ne reçut de ce fait qu'un statut administratif provisoire. L'Alsace et la Lorraine redevinrent françaises en 1918, mais le Territoire ne rejoignit pas le Haut-Rhin. Il devint par la suite, le 90ème département français. De ce département, Belfort en est le cœur, la matrice, car il est né d'elle, il est le fruit de son héroïque résistance en 1870-71.

C'est autour de la ville qu'il s'est constitué et qu'il s'est forgé une identité. De 1871 à 1914, durant plus de 40 ans, Belfort l'a porté à bout de bras et a contribué à transformer la chétive entité administrative provisoire en un département de plein exercice. Epoque oubliée bien que proche de la nôtre. (texte sorti de la préface du livre «Belfort autrefois 1871-1914» d'André Larger).

truite-1.jpgSaut de la Truite

Le lion de Belfort,statue en grès rose adossé au flanc du château dominant la ville, œuvre du sculpteur colmarien Frédéric-Auguste Bartholdi, également connu sous le nom de Amilcar Hasenfratz, symbolise la vaillance de ses défenseurs lors du mémorable siège de 1870/1871.

Départ : 8h30 parking à Malvaux pour une balade de 15 km600 profil 870 m direction Saut de la Truite 11 marcheurs présents. Yves excusé pour raisons professionnelles nous a délégué son épouse et Eliott bien entendu !!

Le sentier des cascades, site classé du Ballon d'Alsace nous mène du saut de la Truite aux cascades du Rummel, alt. 803 m. La Savoureuse, quel joli nom ! qui arrose Belfort, prend sa source au sommet du Ballon d'Alsace à 1200m d'altitude. Dans les premiers kilomètres sa pente est de l'ordre de 200m au km, torrent de montagne bondissant sur les rochers taillés par les glaciers pour se calmer à l'arrivée dans l'étang du Petit Haut, avant de se précipiter dans la cascade du Rummel.

truite-2.jpg

La savoureuse traverse l'étang du Petit Haut, utilisé autrefois pour alimenter en eau des usines textiles de la vallée. On ne peut qu'admirer la beauté sauvage de cet étang perdu dans la forêt au pied du Ballon d'Alsace.

Cette même Savoureuse, aura perdu plus de 600m d'altitude un peu plus bas, à la roche du Cerf, le verrou glaciaire de Malvaux.

Appelée la capricieuse Savoureuse, vu que son régime est celui d'un torrent. Son débit peut varier de 0 à 209 m³/s. comme lors de la crue du 15.2.1990 qui a provoqué des dégâts considérables... Ces variations sont dues principalement au fait que l'essentiel de ses eaux vient des précipitations sur le massif du Ballon d'Alsace, un des endroits le plus arrosé de France ; associé à un redoux faisant fondre le manteau neigeux couvrant le massif des Vosges une forte montée des eaux se déclenche.

Après les cascades du Rummel nous laissons la Savoureuse et continuons sur un large chemin en légère montée jusqu'à l'étang des Roseaux situé à 866 m d'altitude.

Endroit charmant, le plan d'eau encercle une petite île, le tout dans un écrin de verdure, que c'est beau !!. nous nous laissons charmer !!

truite-3.jpg

C'est avec regret que nous laissons ce bel endroit et continuons notre chemin vers le Plain de l'Epine à 1030 m tout à côté du refuge de la Grande Goutte.

Le bel abri nous offre un peu de repos avant de rejoindre, par le col 1078, l'étang du Petit Haut alt.920 m dont je vous ai tracé le portrait un peu plus haut, vous savez celui qui est traversé par la Savoureuse. Pour y arriver nous passons une zone humide, nos pas s'enfoncent dans la gadoue qui nous entoure. Un vrai parcours du combattant ! Enfin l'étang se dessine devant nous, les mauvais passages sont aussitôt oubliés !! Je sais, pour y être passé plusieurs fois, que la zone humide est présente en toute saison et par tous les temps.

Après l'étang du Petit Haut un sentier serpente et grimpe à travers bois et mène sur la route au niveau du restaurant «La Chaumière» qui est tout simplement un ancien poste de gardes frontières. Nous traversons la route et gagnons le GR 5 pour grimper au Plain de la Gentiane alt. 1093 m. Avant d'entreprendre la grimpette nous passons à une chose importante, la pause casse-croûte.

Avant d'arriver au sommet nous nous arrêtons devant un chalet ayant appartenu à Jean Pierre Etienne, alpiniste disparu sur le GR20 en Haute Corse lors d'une traversée à ski avec sa chienne Lola en 2003.

Nous avançons vers le Wissgrut qui tirerait son nom de «Im weissen Gereuth» le défrichage blanc tel qu'on le nommait en 1597 selon un écrit glané sur le net.

En gravissant une croupe herbeuse pour saluer une Vierge défiant les tempêtes, nous bénéficions d'une large vue sur le Ballon d'Alsace, la vallée de Masevaux et le Territoire.

Devant la ferme du Wissgrut de superbes troupeaux dans les pâturages font très souvent le plaisir des randonneurs. Une descente raide nous mène au col du Chantoiseau et son abri.

Après un court repos nous dévalons le sentier pentu, jonché de fleurs et rejoignons Malvaux, faisons une boucle pour longer la Savoureuse, douce promenade le long de l'eau, endroit reposant, et voilà la sortie touche à sa fin.

truite-4.jpgLa joyeuse troupe vous salue devant l'étang de Petit Haut...

À la prochaine

Marthe

Partager cet article

Repost 0

commentaires

yves 15/09/2010 17:19


Salut Marthala,
et oui une super randonnée mais sans moi, malheureusement, mais malgré cela représenté par mon épouse et .......Eliot
@+