Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 15:55

Jeudi 26 novembre 200

 

Mer ou étang, lac ou océan ?? le bassin est une échancrure dans la longue Côte d'Argent, une lagune (vaste vivier pour les pêcheurs) sertie par la forêt, autrefois domaine des résiniers. Un univers entre deux eaux, l'eau douce de l'Eyre et le sel des marées. Il constitue une véritable mer intérieure de 155 km² à marée haute et de 40 km² à marée basse. Largement ouvert sur l'Océan Atlantique par l'intermédiaire de «passes» ce bassin de forme triangulaire est délimité par plus de 80 km de côtes plates ou dunaires. Particulièrement isolé de l'océan par un cordon dunaire comprenant notamment le Cap Ferret, la dune du Pilat et le banc d'Arguin. Il offre un cadre idéal pour la pêche, la navigation de plaisance et l'ostréiculture qui s'y est développée dès le XIXème siècle.

Le Cap Ferret, station balnéaire située sur l'étroite bande de terre entre océan et bassin. Le cap court sur une vingtaine de kilomètres pour le bonheur des nombreux touristes et vacanciers...

Le Phare, de ses 52 m de haut, veille la nuit sur l'Océan et l'étroite passe d'entrée dans le bassin (3 km de large). Sa lentille tournante porte à 50 km.

arcachon-1.jpg

Il y a environ 6000 ans, le Bassin d'Arcachon n'existait pas, ce n'était que le delta de l'Eyre, encombré de bancs de sable. Puis une petite langue de sable un tombolo a été formé au nord par le courant de deux nœuds qui descend le long de la côte aquitaine, effet du Gulf Stream. Au fil des siècles elle s'est allongée pour devenir la presqu'île du Cap Ferret. Les vents de sud-ouest, dominants en période de tempête, ont déplacé des tonnes de sable qui ont comblé les esteys entre les bancs du sud du delta, formant ainsi une grande presqu'île. Le cours de l'Eyre a du faire le tour de cette presqu'île et redescendre le long du tombolo. Le plus court chemin d'un point à un autre étant, comme chacun sait, le ligne droite, l'Eyre a peu à peu attaqué la presqu'île sud et coupé son extrémité du continent, créant ce que l'on nomme aujourd'hui le chenal du Teychan de l'Ile des Oiseaux.

ARCACHON et ses quatre villes intérieures... jusqu'au début du XIXème siècle, Arcachon se réduit à quelques cabanes de pêcheurs et de résiniers en bordure de Bassin d'Arcachon. Arcasoun (origine celte) voudrait dire «pot de résine», n'oublions pas que nous sommes à deux pas de la forêt landaise. Déjà apprécié pour la qualité de son climat, le site connaît un essor très rapide, en particulier grâce à la création de la ligne de chemin de fer Bordeaux – La Teste, plage de prédilection des Bordelais. Des villas se construisent, Arcachon, station balnéaire est née ! Thalassothérapie, climatothérapie et plus tard thermalisme avec la découverte en 1923 de la source Saint Anne des Abatilles, le destin d'Arcachon s'oriente dès l'origine vers celui d'une ville de santé. En 1852, les frères Pereire, banquiers et propriétaires du chemin de fer entre Bordeaux et La Teste décidèrent de prolonger la ligne jusqu'à Arcachon. Après avoir acquis des terrains, et, pour rentabiliser la ligne, ils créèrent de nouvelles infrastructures : une gare, un buffet chinois, un Grand Hôtel, un casino mauresque et des villas. Ainsi bâtie, au beau milieu du XIXème siècle, l'essor industriel bat son plein. La ville est découpée en quartiers, ville d'Été, ville d'Hiver, ville de Printemps, ville d'Automne, Abatilles-Péreire et le Moulleau.

arcachon-2.jpg

La construction de luxueuses villas de la Ville d'Hiver, amène un flot de riches visiteurs venus du monde entier. Les superbes villas sont un enchantement. Ce quartier d'Arcachon a été crée à la fin du XIXème siècle dans une optique sanitaire. Le climat tempéré, l'air marin et les senteurs résinées de la forêt de pins devaient redonner santé et vigueur aux malades de la tuberculose. Les allées sinueuses de ce quartier (aucune voie n'est droite afin de faire barrage aux courants d'air) abritent la plupart de ces belles villas, toutes différentes et chacune avec son histoire. La plupart d'entre elles existent toujours, et flâner dans ce quartier entre les nombreuses villas d'influence basque, mauresque ou anglo-chinoise est un véritable dépaysement avec en prime une leçon d'histoire.

Il fallait satisfaire cette exigeante clientèle et pour cela la construction de lieux de distractions et d'animations s'avéra nécessaire. Aussi la Compagnie du Midi décida d'installer, à proximité des villas, un lieu de spectacle et de jeux où les fortunés résidents de la Ville d'Hiver avaient tout loisir de se distraire et dépenser leur argent.

arcachon-3.jpg

Maquette du casino Mauresque

En 1913, un funiculaire fut construit à l'extrémité du parc pour faciliter l'accès de la ville d'Été à la ville d'Hiver, il fut remplacé en 1948 par un ascenseur qui subsiste encore aujourd'hui.

Le Casino Mauresque, non vous ne rêvez pas ! Construit en 1863, à l'origine appelé «Casino de la forêt», situé au cœur de la ville d'Hiver, est certainement le monument de la ville qui contribua le plus à la renommée d'Arcachon.

Idéalement situé au sommet des dunes de la ville d'Hiver, le casino offrait une vue imprenable sur la ville d'été et sur le Bassin d'Arcachon. Manifestement influencé par l'architecture arabe, on écrivit plus tard qu'il était inspiré de l'Alhambra de Grenade et de la Mosquée de Cordoue. Le rez-de-chaussée du casino était occupé par des salles de café et des cercles de jeux. Le premier étage abritait une somptueuse salle de spectacle ainsi qu'un salon de musique, des salles de lecture et une bibliothèque. La nuit tombée, ses quatre-vingts lustres de cristal alimentés au gaz projetaient leur lumière au travers des deux larges coupoles dressées sur son toit. De nombreuses animations se déroulaient également dans le parc Mauresque : concours d'élégance, défilés de voitures anciennes... Le parc Mauresque entourant le casino est l'œuvre des architectes-paysagistes Frusique et Claverie. On pouvait y découvrir un kiosque à musique ainsi que le théâtre de verdure San Carlino où se jouaient des spectacles et des représentations enfantines. Également lieu d'animations, la troupe d'échassiers landais de Sylvain Dornon y donnait des représentations. Le Casino Mauresque fut un haut lieu de la bourgeoisie du début du XXème siècle, réquisitionné pour devenir un hôpital de fortune pendant la première Guerre Mondiale. Ce joyau de la Belle Époque disparu dans un incendie le 18 janvier 1977, il demeure aujourd'hui le parc, transformé en arboretum en 1992, au milieu duquel trône dorénavant une pinasse marquant l'emplacement du bâtiment. La pinasse est une embarcation typique du Bassin d'Arcachon.

Le seul souvenir qui subsiste de l'existence du Casino Mauresque est une maquette à côté de l'ascenseur. (photo ci-dessus)

arcachon-4.jpg

Parc Mauresque avec vue sur le Bassin d'Arcachon

arcachon-5.jpg

La villa Alexandre Dumas dans la ville d'Hiver

Sans doute l'une des plus belles villas de la ville d'Hiver, construite en 1895 par l'architecte J.de Miramont et l'entrepreneur P.Blavy. Daniel Iffla, son propriétaire, célèbre banquier philanthrope et mécène, la nomma de son propre surnom OSIRIS. De style hispanique avec belvédère à l'italienne c'est un bijou. Plus tard, en 1907, elle fut rebaptisée ALEXANDRE DUMAS.

arcachon-6.jpg

Belvédère sainte Cécile dans la ville d'Hiver

Gustave Eiffel a fait son apprentissage dans le Sud-Ouest, notamment à Arcachon ... où il a conçu avec Paul Regnault la passerelle Saint Paul et le belvédère Ste Cécile entre mer et pinède... dans la ville d'Hiver ! Il réalisa de nombreux ouvrages à structure métallique, essentiellement des ponts tel que celui du chemin de fer à Bordeaux. Né à Dijon en 1832 et décédé à Paris en 1923, il est mondialement connu pour la célèbre Tour qui porte son nom et trône majestueusement à Paris depuis l'Exposition Universelle de 1889.

arcachon-7.jpg

Passerelle Saint Paul menant au belvédère Saint Cécile

Il a bien d'autres réalisations à son actif à travers le monde, dont la structure métallique de la statue de la Liberté à New-York.

Son véritable nom patronymique était en réalité BÖNICKHAUSEN, issu d'une famille d'origine allemande installée il y a très longtemps en France (vers 1710) qui avait pris le surnom de EIFFEL, sans doute en référence au massif boisé de Eifel en Rhénanie-Palatinat...

La Basilique Notre Dame d'Arcachon, élevée en 1722, à l'endroit même d'une petite chapelle construite afin de célébrer Thomas Illyricus, un religieux qui parcouru la France du XVIème siècle. Épargnée pendant la Révolution française, la basilique a conservé intacte toute son architecture. En revanche, à cette époque, son patrimoine mobilier et liturgique fut entièrement pillé... Cœur spirituel de la ville l'Église Notre Dame abrite depuis 1856 la chapelle des Marins et la Statue de la Vierge à l'Enfant que le moine découvrit sur la plage d'Arcachon en 1519.

arcachon-8.jpg

La Basilique Notre Dame d'Arcachon

Du parvis de la Basilique, face à la mer, on aperçoit la Croix des Marins dressée en 1902. Elle fut plusieurs fois endommagée ou détruite mais toujours réparée. La croix actuelle est la copie identique, faite en 1980, de celle de 1902 qui avait été abattue accidentellement. Déjà, en 1722, une croix rustique de bois rouge s'élevait à cet emplacement. Il était d'usage, autrefois, quand les chalutiers ou les vapeurs quittaient le port, de saluer au passage de trois coups de corne ou de sirène pour implorer la protection de Marie. Au retour, s'ils avaient réussi à rentrer au port sans encombres, ils venaient la remercier. Dynamique et cossue, la ville de Printemps, tient ses quartiers depuis la jetée de la chapelle et l'église Notre Dame et s'étend autour du Parc Péreire.

arcachon-9.jpg

La Croix des Marins

C'est en 1869 que le Docteur de la Bonnardière, médecin arcachonnais, créa le mot «Thalassothérapie», issu de deux mots grecs pour définir une thérapeutique qui met à profit l'ensemble des propriétés du milieu marin au service de la santé. Héritière de la redécouverte depuis le XVIIIè siècle des rapports mer et santé. Dans l'antiquité, les rapports bienfaisants étaient déjà perçus par les Égyptiens, les Grecs et les Romains qui avaient inventé les bains de boues marines. Après la longue éclipse du Moyen-Âge, c'est au XVIIè siècle et surtout au XVIIIè siècle que les Anglais redécouvrent les vertus des bains de mer. Arcachon c'est d'abord une ville riche de son histoire, partagée entre les villes de printemps, d'été, d'automne et la ville d'hiver avec ses maisons d'époque Napoléon III et son parc mauresque. Arcachon capitale balnéaire de la cité bordelaise, merveilleusement étirée le long de son bassin , profite de la douceur de son climat, la senteur des pins maritimes et le relief de ses dunes font tout le charme de la région. Les amoureux de la nature profitent de kilomètres de plage et des nombreux sentiers forestiers serpentant dans les forêts de pins et de chênes verts.

Autre curiosité, la Dune du Pilat, énorme ventre de sable qui enfle chaque année sous l'action des vents et des courants (actuellement environ 2,7 km de long, 500 m de large et 105 m de haut, soit 60 millions de mètres cubes de sable !). Gigantesque, ondulante, naturelle et indomptable elle domine l'entrée des passes du Basson d'Arcachon sur le territoire de la commune de La Teste de Buch.

Jusqu'au milieu du XIXème siècle, les habitants des Landes ont du faire face à l'extrême pauvreté des sols. La Lande se résumait à de grandes étendues nues, marécageuses, plates et insalubres. Regroupés dans des airials (petits hameaux isolés), ils cultivaient le seigle et le millet, base de leur maigre alimentation et élevaient des moutons dont le rôle consistait à fertiliser les terres. C'est de cette époque que vient l'image du berger landais perché sur ses échasses. Ce moyen de locomotion était parfaitement adapté pour surveiller les troupeaux, se déplacer rapidement au sec et éviter les piqûres d'ajoncs. La situation était devenue invivable dans les Landes, où toutes les expérimentations agricoles (riz, mûriers, arachides, tabac...) avaient échoué jusque là. Les sols sablonneux et détrempés ne permettaient pas aux cultures de se développer, et les épidémies de paludisme décimaient la population. Le pin était, et reste toujours, la seule essence capable de supporter de telles conditions. Une loi du 19 juin 1857 impose à toutes les communes des Landes de Gascogne de boiser leurs territoires de pins maritimes. La région comptait jusque là 200 000 ha de forêts naturelles, qui vont être étendues dans toute la Gascogne landaise. Le visage de la région va profondément se transformer et le pin va devenir l'arbre roi des Landes de Gascogne.

Le gemmage est une activité millénaire dans les Landes de Gascogne. Les premiers gemmeurs exploitaient les embryons de ce qui deviendra la plus grande forêt d'Europe, afin de réaliser une sorte de goudron servant au calfatage des bateaux. On les trouvait à proximité du littoral, à Lacanau, La Teste de Buch, Arcachon, Biscarosse et Hossegor. Avec la disparition du pastoralisme et les plantations massives de pins maritimes, le procédé de gemmage va se généraliser à travers toute la forêt et devenir une activité industrielle phare de la région jusque dans les années 1950. On obtenait après distillation de la résine récoltée, deux composés utiles à l'industrie : la colophane et l'essence de térébenthine. Les débouchés se situaient essentiellement dans l'industrie chimique. Le gemmage a disparu à la fin des années 80, et de nos jours, la forêt de Gascogne a une vocation papetière. Le gemmage aurait été pratiqué pendant plus de 2000 ans. Les petits fils des gemmeurs sont devenus bûcherons, là aussi il y a du pain sur la planche ! Un pin de dix ans servira à faire du papier, à vingt ans, on en fera des poteaux et à trente ans il deviendra meuble.

arcachon-10.jpg

Au fond de la plage, le Monument des Péris en Mer

À l'extrémité du môle, port de Plaisance, Le Monument des Péris en Mer, est l'œuvre du sculpteur Claude Bouscou né à Arcachon en 1909 dont la ville garde de nombreux témoignages. Selon l'angle, on voit une croix ou une ancre marine. Ce monument fut érigé par les Pêcheries de l'Océan en souvenir des 51 marins noyés lors des naufrages des vapeurs, chaloupes ou chalutiers : l'Albatros, le Pélican, le Héron et la Marie-Françoise, péris en mer de 1868 à 1902.

arcachon-11.jpg

Place de Verdun

En quittant la ville, la Place de Verdun, ancien rond point Deganne. D'inspiration pacifiste, le monument d'Arcachon est dominé par une Victoire soutenue par des soldats morts dans leur linceul. Le monument présente des sculptures de pleureuses, d'un vieillard résinier, d'une ostréicultrice du bassin d'Arcachon et des inscriptions pacifistes.
Superbe station balnéaire, Arcachon est une ville intéressante à découvrir et ses villas, un véritable enchantement !!.

Marthe

Partager cet article

Repost 0
Published by Marthala - dans Aquitaine
commenter cet article

commentaires

julien 27/10/2010 18:03


Ces quelques mots pour vous présenter l’annuaire des sites et blogs du Bassin d’Arcachon et du Val de l’Eyre.
Référencement gratuit sur cet annuaire à l'adresse suivante:
http://www.swisstools.net/annuaire/ajouter.asp?id=7716