Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 10:35

 

Mercredi 2 Juin - 3ème étape


GRAND VENTRON – MARKSTEIN  21 km - profil 1 000m


ventron-1.jpg

la chaume du Grand Ventron au réveil


7h20 les premières photos de la journée qui s'annonce belle …


ventron-2.jpg

 

Pendant que nous terminons de nous préparer, Rémy arrive pour récupérer nos bagages et les emporter au Markstein pour la nuit prochaine. Sa voiture est remplie à raz bord !!

8h30 départ pour une nouvelle étape… que je pourrais appeler également « sur les balcons du Lac de Kruth-Wildenstein » que nous garderons en point de mire tout au long de la journée. Après 45 minutes de marche nous arrivons au chalet de l'Union au col de la Vierge.


ventron-3.jpg

le chalet de l'Union au col de la Vierge 1 067 m altitude


ventron-4.jpg

 

Toujours au Col de la Vierge, un panneau montre la faune, la flore et l'activité dans ce massif, plus exactement dans la réserve du Grand Ventron.

Assise à la fois sur les versants haut-rhinois et vosgiens,la Réserve Naturelle du Massif du GrandVentron,créée en 1989, s'étend sur 1 647 ha entre 720 et 1204 mètres d'altitude. Elle abrite l'une des rares forêts du massif vosgien à avoir conservé son caractère originel ainsi qu'un vaste réseau de clairières tourbeuses...

 

Tandis que les suivis et les études menés sur le site permettent de préciser l'état de santé des milieux et des espèces les plus fragiles (tourbières, chaumes, faucon pèlerin, grand tétras, chouette de tengmalm, etc...), les activités traditionnelles forestières et pastorales continuent à s'exercer en intégrant un objectif de conservation. Une attention particulière est portée à la quiétude du site dont la découverte peut s'effectuer aisément à partir d'un réseau de sentiers balisés. Milieu sauvage, l'espace forestier vosgien est longtemps resté intact. Àpartir du VII ème siècle, avec la création d'abbayes et l'installation de communautés villageoises, la forêt commence à régresser au profit des espaces en herbe pour y faire paître les troupeaux.


ventron-5.jpg

La forêt malmenée par les tempêtes...


Nous laissons le col de la Vierge pour le col du Bramont. À956 m d'altitude, le col sépare la Lorraine et l'Alsace en plus de représenter la limite départementale entre les Vosges, commune de la Bresse et le Haut-Rhin, commune de Wildenstein.


Direction col de l'Etang sur le chemin Vaxelaire que nous connaissons bien pour l'avoir emprunté bien des fois au retour de la tourbière du Machais... cette fois, avant la tourbière nous prenons le sentier à droite pour le col de l'Etang et son abri. Un court repos à l'abri Seesattel alt. 1 024 m avant de grimper le sentier du Rainkopf. Je vous laisse deviner ce que nous attend...la source de la Thur...eh oui, faut bien que notre bonne vieille Thur... sorte de terre.


La Thur prend sa source en contre-bas du Rainkopf à 1 050 m d'altitude et traverse la Vallée de Saint Amarin, alimentée par la multitude de cascades qui dévalent les versants montagnards. Une magnifique perspective sur le lac de Kruth-Wildlenstein nous récompense de notre effort.


ventron-6.jpg

Et soudain jaillit une rivière … la Thur


D'une longueur de 53 km, c'est ici que la Thur prend sa source pour se jeter dans l'Ill près d'Ensisheim à 214 m d'altitude. Son profil suit une pente de 16 % en amont de Wildenstein et de 0,5 % en aval de Thann. Depuis 1964, un barrage édifié à Kruth régularise son débit de la fonte des neiges, la retenue générée est connue sous le nom du lac de Wildenstein. La Thur baigne notamment Saint-Amarin, Thann et Vieux-Thann avant de déboucher dans la plaine d'Alsace à Cernay et d'obliquer vers le nord-est, le cours principal, comme dit ci-dessus, venant se jeter dans l'Ill en aval d'Ensisheim tandis que l'autre bras appelé «vieille Thur» s'oriente vers le nord pour rejoindre la Lauch après avoir longé Rouffach en aval de Pfaffenheim.


ventron-7.jpg

dans la montée au Rainkopf, on traverse la route des crêtes


Arrivés au col alt. 1 205 m qui sépare le Rothenbachkopf et le Rainkopf, ce majestueux sommet veillant sur la route des crêtes nous appelle... nous grimpons volontiers au sommet rocheux en forme de tête de corne, assez rare dans nos Vosges où nous rencontrons plutôt des formes arrondies qui dominent. Ce sommet se situe presque au point où la chaîne se scinde en deux et la vue est certainement l'une des plus intéressantes des Vosges au plan géologique.


ventron-8.jpg

Une ancienne ferme transformée en centre d'initiation nature Rothenbach


L'ancienne ferme-auberge Rothenbach n'existe plus en tant que telle, elle est transformée en centre d'initiation à la Nature ouverte en été.


ventron-9.jpg

Sa majesté, le Rothenbachkopf alt. 1 316 m


Impressionnant !! cette bosse rocheuse... arrivés sur l'épaule de la montagne, on part vers la gauche, un sentier caillouteux nous élève au sommet marqué par un cairn, pyramide de cailloux entassés. L'émotion d'être là nous gagne... nous prenons chacun un caillou et empilons à notre tour un souvenir... la vue est immense, derrière nous le Rainkopf lève son dôme massif, devant nous le Batteriekopf que nous allons gravir d'ici peu, où notre regard pourra embrasser toute la vallée de Munster. Le sentier descend sur l'autre versant au milieu de chaumes rases, pour remonter aussitôt au sommet du Batteriekopf 1 311 m alt. , descendre retrouver les pâturages et gagner la dépression du col du Herrenberg. Un petit tour au refuge des randonneurs avant de passer à table à la ferme-auberge Huss.


ventron-10

 

La ferme-auberge Huss surplombe le lac de Kruth-Wildenstein. Avant de dévorer une part gargantuesque de tourte... accompagnée de salade, suivi d'un siasskaas ou d'une tarte aux myrtilles. Nous profitons d'une magnifique vue sur la vallée de Thann et du lac de Kruth-Wildenstein.


Le lac de Kruth-Wildenstein: des crues printanières parfois catastrophiques ont suggéré, dès le XIX ème siècle lors d'une rupture d'un barrage en amont de Wildenstein (ce barrage de retenue était utilisé par une fabrique de verre) l'édification d'un barrage permettant leur régulation. Ce n'est cependant qu'en 1954, sept ans après une dernière crue dévastatrice, que sa construction fut décidée. Construit de 1959 à 1963, le barrage fut mis en eau en 1964.

 

Après avoir fait les gourmands nous retournons au col du Herrenberg (1 191 m alt.) et montons au sommet du Schweissel (1 271 m alt.). Le GR 5 nous conduit du sommet du Shweissel au Hundskopf pour arriver au col du Hahenbrunnen alt. 1 186 m où nous rencontrons un groupe d'adeptes de l'aéromodélisme qui font virevolter leurs modèles réduits. Le chalet du Touring club de Mulhouse tombe à pic, un repos conséquent avant d'avaler les derniers kilomètres qui nous séparent du Markstein où nous passerons la nuit. Un dernier coup d'œil au majestueux Rothenbachkopf foulé peu avant midi.


ventron-11.jpg

Époustouflant le trajet parcouru depuis midi


Des vaches avec leur progéniture ainsi que des génisses presque surprises de voir un troupeau à deux pattes fouler les pâturages recouverts de myrtilles nous surveillent du coin de l'œil. Probablement les bêtes de la ferme Schweisel.


ventron-12.jpg

De bien belles bêtes...


Passé le Breitfirst, nous rencontrons des groupes de randonneurs marchant vers le Markstein.


ventron-13.jpg

En toile de fond, le Gd Ballon... Eliott nous devance... à l'arrivée au Markstein


Nous approchons du Markstein, il reste environ une demi-heure de marche avant de quitter nos chaussures et poser nos sacs à dos...


ventron-14.jpg

le lac de la Lauch depuis le Markstein alt. 1 265 m


Le lac de la Lauch alt. 920 m, d'une superficie de 11 ha, est formé par les sources de la Lauch et les différents ruisselets qui, sur la totalité du pourtour du bassin versant, alimentent le lac. Cette masse d'eau est retenue par un barrage artificiel en arc de cercle d'une longueur de 250 m et d'une hauteur de 28 m dont la construction a duré de 1889 à 1894.


Entre temps nous sommes arrivés au Markstein, vite une douche...


à demain pour le retour à Thann

Marthe

Partager cet article

Repost 0
Published by Marthala - dans Alsace-Lorraine
commenter cet article

commentaires