Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 18:04

 

Mardi 1er Juin - 2ème étape


ROUGE GAZON-GRAND VENTRON 20 KM 500 - Profil 1 400 m


thur-a1.jpg

 

départ du Rouge Gazon

thur-a2.jpg

 

 

8h40 après une bonne nuit passéeà la ferme-auberge du Rouge Gazon départ par le GR pour la tourbière des Neuf Bois et ses trois étangs de pêche.


thur-a3.jpg

 

Tourbière des Neufs Bois et ses étangs


Très bel endroit... à 1 043 m d'altitude un panneau nous invite à tourner à droite pour rejoindre le col de Bussang. Un sentier descend à travers la forêt d'Urbès contournant la Tête des Neufs-Bois... rapidement nous perdons de l'altitude et arrivons au refuge Saint Hubert qui surplombe la route menant au col de Bussang.


thur-a4.jpg

 

Refuge Saint Hubert


Nous y rencontrons un couple qui a passé la nuit dans le refuge perdu au milieu des bois dans ce magnifique endroit certes, mais sauvage. Une inscription est gravée au dessus de la porte «Nul ici ne s'élèvera au-dessus de quiconque» !! De la terrasse nous bénéficions d'une très jolie vue sur le Gustiberg en face. 

 

Gustiberg, «dans ses échantillons de vocabulaire alsacien» H.Walter nous signale que Gustiberg ne signifie pas le mont de quelque Güsti (Auguste) mais un mont où l'on réunit des génisses et des veaux en été. Güst est en effet une jeune vache qui n'a pas encore vêlé ou encore une vache qui est tarie, avant de vêler.


Après un petit repos nous dégringolons rapidement au col de Bussang. À cinq minutes du refuge, coule une belle cascade... que je qualifie aussitôt de «la douche du refuge Saint Hubert». Rien de tel après une bonne nuit au refuge qu'une douche revigorante !!!


thur-a5.jpg

 

la douche naturelle du refuge Saint Hubert !!

 

Un sentier raide, bien équipé descend au col de Bussang, point de difficultés, il ne procure que le plaisir de parcourir le massif vosgien à travers une belle hêtraie-sapinière.


En route depuis hier matin nous avons complètement oublié la civilisation... lorsque nous arrivons au col de Bussang, nous sommes brusquement confrontés à la réalité, le sentier débouche sur la route nationale avec un trafic intense... on emprunte une échelle de fer pour accéder à la route avant de traverser prudemment et rejoindre le sentier des Russiers qui s'enfonce dans la forêt. Pas d'arrêt immédiat, nous n'avons qu'une hâte retrouver le calme des sentiers grimpant au Drumont.


Le col de Bussang,situé au point culminant d'une voie commerciale reliant l'Alsace à la Lorraine, le col (alt. 720 m) s'appelait autrefois Pass ou Steig zur Linden.

En contre-bas du col, du côté vosgien on découvre la source de la Moselle qui naît dans une fontaine aménagée. Ce maigre filet d'eau passe à Remiremont, baigne Epinal puis Metz, quitte la France, sert de frontière entre l'Allemagne et le Luxembourg avant de se jeter dans le Rhin à Coblence après un beau voyage.


 

La montée est rude, certes en lacets mais rude... à travers de somptueuses hêtraies sur les versants de la Tête des Russiers. Finalement le sentier quitte la forêt, et au milieu de chaumes on monte vers le Petit Drumont. Le coup d'œil sur Bussang niché sur le flanc sud de la Tête des Corbeaux, sur le Ballon d'Alsace, le Rossberg et le Grand Ballon est tout simplement grandiose. Une table d'orientation du club alpin français datant de 1891 explique le panorama circulaire merveilleux. En contre-bas on voit la ferme-auberge du Drumont.

thur-a6.jpg

 

Vue sur le Petit Drumont alt. 1 200 m, au sommet la table d'orientation


La pause casse-croûte se déroule au sommet du Drumont autour de la table d'orientation. Eliott a trouvé un copain (un jeune chien), tous deux s'amusent comme des fous... sous nos regards amusés. Un peu frisquet au sommet duPetit Drumont, les petites laines sont les bienvenues.


Le Drumontest cité en 1550 comme Trummenkopf, cependant son nom le plus juste doit être Troumont (Lochberg), il existe d'ailleurs sur son versant est, à une altitude de 1 050 m une ancienne marcairie du nom de Lochberg. Ce nom vient éventuellement aussi par extension de Lohberg (mont boisé).


Bien que l'on parle souvent du Petit Drumont, la dénomination Drumont tout court s'applique particulièrement pour ce dernier sommet, le Grand Drumont étant davantage désigné en tant que Tête de Fellering ou Felleringerkopf alt. 1 223 m).


thur-a7.jpg

 

Casse-croûte au Petit Drumont alt . 1 200 m


Direction Hasenkopf, puis une montée à laTête de Fellering ou Grand Drumont alt. 1 223 m sur le sommet attend un banc de repos pour randonneur méritant. Un sentier caillouteux descend à la Faigne des Minons, de là nous rejoignons le col d'Oderen alt. 882 m.


thur-a8.jpg

 

borne au Col d'Oderen


Du col d'Oderen une nouvelle grimpette rejoint le Haut de Felsach alt. 1 162 m.


thur-a9.jpg

 

des chevaux sur les pentes du Felsach

thur-a10.jpg

 

vue sur le lac de Kruth-Wildenstein depuis le Haut de Felsach

 

Une descente à la chaume de Vinterges alt 1 049 m pour mieux remonter à la tête du chat sauvage alt 1 153 m, puis le Petit Ventron alt. 1 155 et arriver à la chaume de Grand Ventron où nous allons passer la nuit.


thur-a11.jpg

 

L'arrivée au Grand Ventron

 

Sur un sentier bien tracé entre les colonies de myrtilles nous avançons vers le Grand Ventron, une surprise nous attend !! au loin Agnès et Aldo viennent à notre rencontre. Ils viennent de monter nos bagages pour la nuit et ont eu la très bonne idée de venir à notre rencontre. Ils sont restés pour le dîner … merci à eux, c'est avec grand plaisir que nous avons partagé notre soirée avec eux.


thur-a12.jpg

 

Après un bon repas, la photo souvenir à la chaume du Grand Ventron.


Superbe randonnée avec de bonnes grimpettes entrecoupées de belles descentes... après quoi nous passons la nuit à la chaume du Grand Ventron.


À demain pour une nouvelle étape...

Marthe

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marthala - dans Alsace-Lorraine
commenter cet article

commentaires