Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 16:54

Mercredi 14 avril 2010

auxelles-1.jpg

 

Aujourd'hui, virée dans le Territoire de Belfort avec une petite incursion en Haute Saône...

Petit village du Territoire dans la région de Franche Comté, Auxelles-Haut (en franc-comtois Ossare-Hât) fait partie du canton de Giromagny. Appelés les Quichelots et Quichelottes, les habitants d'Auxelles-Haut résident à une altitude de 584 m et voient passer les nombreux randonneurs à l'assaut des sentiers qui les conduiront au sommet de la Planche des Belles Filles à 1 148 m d'altitude.

 

Auxelles-Haut, Ober-Assel, comme on l'appelait à l'époque autrichienne, doit son existence à l'exploitation minière qui s'est développée dès la fin du XIVème siècle dans tout le nord du département. Des mineurs venus du Tyrol et de Saxe immigrent au XIVème siècle pour travailler au creusement des puits et des galeries pour l'extraction du minerai de plomb et d'argent. Ce métal obtenu est alors utilisé par les ateliers de frappe de monnaie. L'exploitation des mines avait cessé à la fin du XVIIIème siècle, les filons les plus rentables étant épuisés. Plus tard un tissage mécanique, entraîné par la force de l'eau est construit par l'industriel Boigeol. Des étangs portent encore son nom.

 

Le Territoire de Belfort faisait partie du Haut-Rhin, il est né en 1871 du traité de Francfort qui mettait fin à la guerre de 1870. Alors que l'Allemagne annexait par ce traité la plus grande partie de l'Alsace et une part importante de la Lorraine, l'extrême sud-ouest du Haut Rhin autour de Belfort fut laissé à la France et ainsi séparé de l'Alsace. Original, ce Territoire de Belfort par le fait d'être un département jamais crée officiellement. Ce lambeau d'Alsace, appelé Territoire de Belfort/Haut-Rhin est pourvu pendant 50 ans d'un statut administratif provisoire dans l'attente du retour des provinces perdues. L'Alsace et la Lorraine redevinrent françaises en 1918, mais le Territoire de Belfort ne rejoignit pas le Haut-Rhin et le statut provisoire demeura. Il devint, en 1922, le 90 ème département français.

8h50 départ au pied de l'église d'Auxelles... Sylvie, Jacques, Kevin et Marlène, leurs enfants, ainsi que Danielle sont venus renforcer le groupe. 18 marcheurs, à l'assaut de la Planche des Belles Filles...

auxelles-2.jpg

 

de superbes forsythias annoncent le printemps...

 

À la sortie du village nous traversons un torrent et prenons le raidillon qui nous fait prendre conscience que nous allons monter... !! Sur le sentier grimpant au col du Querty, à différents endroits, l'on trouve des plaques, des croix, des stèles rappelant aux passants le sacrifice des résistants, enfants du pays, tombés lors des combats de 1944...

Après le col de Querty et malgré les magnifiques forsythias annonçant le printemps au départ d'Auxelles, la neige nous attend sur le chemin forestier direction l'étang des Belles Filles !! encore présente la neige...

auxelles-3.jpg

 

une bonne couche de neige...

 

enfin l'étang se dévoile à nos yeux, un havre de paix... il fait froid, le soleil a disparu derrière un rideau de nuages... malgré tout nous apprécions un arrêt dans ce petit paradis...

auxelles-4.jpgEliott est le premier à s'approcher de l'étang, il a soif... bien parti pour vider l'étang...

 

Ici pas de neige... mais ça ne dure pas... Derrière l'étang un sentier recouvert de neige grimpe à la Planche des Belles Filles, une question me vint aux lèvres, pourquoi ce nom énigmatique pour cet endroit retiré...

La Planche des Belles Filles aurait été le théâtre d'un abominable massacre au cours de la Guerre de Trente Ans... Entre 1618 et 1648, un terrible conflit opposait les Princes Protestants Allemands à l'autorité Impériale Catholique, s'internationalisait avec l'intervention de la France et de son alliée, la Suède. Les chefs mercenaires qui menaient cette guerre étaient à la tête de troupes indisciplinées de toutes origines, qui menèrent des actes cruels et dévastateurs ! L'Alsace, les Vosges et la Franche Comté souffrirent des Suédois qui étaient des plus barbares, pillages, viols, incendies et tueries étaient leurs actes quotidiens et favoris. En 1635, pendant l'hiver neigeux, les Suédois, aux ordres de Mansfeld, chef de guerre brutal agissant pour Richelieu, remontent la vallée du Rahin pour cantonner à Plancher les Mines. Les paysans des vallées du Rahin et de la Savoureuse (côté Belfort) se sauvent dans la montagne de Saint Antoine avec leurs pauvres biens et leur maigre bétail. Les épouses et les filles qui avaient encore plus à craindre de la horde de suédois, continuèrent leur chemin dans la neige jusqu'au sommet du Ballon d'Auxelles pensant être en sécurité... Une trahison mena les Suédois au refuge des paysans, le massacre dura toute la nuit... ils sont tous tués, seul un enfant réussit à s'échapper et courut vers les chaumes au sommet du ballon pour alerter les femmes. Malheureusement, dans la neige fraîche, les traces de pas sont facilement repérables et les soldats le suivirent... les femmes devinent le danger !! , afin d'éviter d'horribles tortures suivies d'une mort certaine, elles dévalent les pentes abruptes du Ballon pour se jeter dans les eaux noires et froides de l'étang situé plus bas. Une jeune fille, échappe à la noyade et raconte ce récit... on dit que depuis ce temps là, l'étang, mais aussi la planche qui le surplombe portent le nom de «Belles – Filles»

Nous traversons de magnifiques hêtraies et arrivons à la Buvette au pied de la piste de ski. Il est midi et nous décidons de faire l'arrêt repas sur les marches de l'escalier de la buvette. La saison hivernale close, la buvette attend sagement les beaux jours et ses estivants.

auxelles-5.jpg

 

Après le repas nous nous trouvons sur un sentier recouvert de neige glacée... toute notre attention est en éveil pour arriver sains et saufs devant la roche fendue. Là nous sommes récompensés de nos efforts... voyez vous-même !! Un énorme rocher séparé au milieu, surplombe une falaise !! un cadeau de la nature comme nous en rencontrons tout au long de nos sorties.

auxelles-6.jpg

 

la roche fendue à 1 087 m alt.

 

Après cela c'est le sommet de la Planche des Belles Filles qui nous attend ! Nous avons bien fait de pique-niquer plus bas car le vent s'est levé et il fait nettement plus froid !! cela n'enlève rien à la beauté des paysages aux alentours que nous offre ce sommet alt. 1 148 m. Nous apercevons, le Ballon de Servance et le Ballon d'Alsace que nous allons très prochainement relier depuis Saint Maurice sur Moselle. Une belle rando en perspective !

Petite station située à 1 148 m d'altitude, la Planche des Belles Filles offre cinq pistes de ski alpin et cinquante kilomètres de pistes balisées pour le ski de fond, avec possibilité de rejoindre le Ballon d'Alsace. Trois circuits raquettes sont proposés pour découvrir cette station des Vosges.

L'été le plaisir est immense sur le GR 533 pour randonner en toute liberté !! Une raide descente nous fait dévaler jusqu'à un vaste espace dénudé... la Lande du Mont Ménard comprise entre 630 et 850 m d'alt. Déboisé à une époque très ancienne, sans doute pour permettre un pâturage pour chèvres et vaches. Un abri surplombe cette lande bien explosée, à nouveau envahie par des milliers de genêts, myrtilles, ronces et sorbiers. Je m'imagine cette lande au moment de la floraison des genêts... Plus bas une statue de la Vierge veille sur les communes d'Auxelles Haut et Bas.

auxelles-7.jpg

 

au sommet de la Planche des Belles Filles

 

Au-dessus de nos têtes, un étrange oiseau bleu a pris son envol... et nous salue... bon vent l'ami !

auxelles-8.jpg

 

Une journée bien remplie... on ne peut qu'être heureux et apaisé après une telle sortie...

 

À bientôt

Marthe et les compagnons

Partager cet article

Repost 0

commentaires