Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 14:25

Mercredi 18 mai 2011

 

Nous sommes en pleine période de Transhumance, accompagnée généralement de festivités tels que repas marcaires sous chapiteau, concours du plus beau costume de vacher, les cors des Alpes et animations musicales et dansantes.


firstacker-1.jpg

Au Firstacker les vaches sont de retour

 

Les troupeaux ont à nouveau pris possession des pâturages de montagne, signe du retour de la belle saison. Le début du printemps est marqué par la transhumance qui se traduit par la montée, (au printemps) ou la descente (à l'automne) du bétail sur les hauts pâturages vosgiens. Les troupeaux y trouveront une herbe de grande qualité sur les chaumes et crêtes de nos montagnes.

 

Chaque propriétaire identifie de loin le son des grosses clarines et des sonnailles accrochées le jour de la transhumance. Si les cloches sont généralement fabriquées, de nos jours, dans le Doubs, les vaches meneuses les plus coquettes ont droit à un collier personnalisé par un artiste sellier-bourrelier fort sollicité de Muhlbach.

 

Sur les territoires où les troupeaux d'élevage, bovin, ovin ou caprin sont conduits dans des pâturages collectifs, les paysans attachent des clochettes au cou des bêtes. Ces cloches possèdent plusieurs utilités : identification des animaux appartenant à un troupeau particulier, localisation des bêtes, notamment en cas de brume et cohésion du troupeau.

 

Le terme sonnaille (Kuhglocken en allemand) s'applique aux cloches forgées ou formées à l'aide de plaques soudées, généralement fabriquées en tôle de fer rivetée, de forme trapézoïdale, cylindrique ou en forme de coupe. Le terme clarines s'applique aux cloches de bovins en bronze ou laiton de fonderie qui sont plus lourdes.

 

Ding, deng, dong, nous entendons, à nouveau le son des cloches, sonnailles, toupins et autres clarines. Que deviendraient les vaches paissant dans les alpages et dans les prairies sans ces mélodieuses sonneries de cloches ? Autrefois utiles pour repérer les troupeaux et animaux isolés, les cloches sont désormais un apparat, néanmoins toujours nécessaires lors de la transhumance. Également objet de prestige pour l'éleveur qui la gagne au comice.

 

Ancêtre du GPS, d'accord, c'est un peu plus encombrant qu'un boîtier électronique, mais une clarine ou une sonnaille, ça vous pose une vache quand elle parade avec cette grosse cloche autour du cou et qu'on peut la localiser en alpage rien qu'à son timbre.

 

firstacker-2.jpg


La transhumance ne concerne pas que les vaches ou les moutons. Elle signifie également la location et le déplacement des abeilles et de leurs ruches, par l'apiculteur aux agriculteurs et aux maraîchers, pour aider à la pollinisation pendant les périodes de floraison.

 

Départ 9 heures, une marche récréative pour la joyeuse troupe qui démarre du Firstacker au milieu d'un troupeau de Vosgiennes, ces rustiques et attachantes vaches Vosgiennes, reines et princesses des hautes chaumes qu'elles viennent de regagner après de longs mois d'absence … filles d'une race qui faillit disparaître.

 

Les visages rayonnaient de joie dès le départ en grimpant au col de Judenhut. Arrivés à l'abri, une pause s'impose. L'abri a retrouvé de nouvelles fenêtres et porte, un luxe que nous apprécierons à nouveau lors de nos randonnées en hiver, merci à tous ceux qui œuvrent dans l'ombre.


firstacker-3.jpg

Abri au Judenhutplan

 

La montée continue agréablement sur un sentier puis un chemin forestier, du Judenhut nous rejoignons le col du Haag et sa chaume au pied du Grand Ballon.


firstacker-4.jpg

Les Vosgiennes du Haag

 

La ferme du Haag est nichée au pied du Storckenkopf alt. 1366 m qui est le deuxième sommet des Vosges, méconnu du grand public et pourtant plus haut que le Hohneck qui culmine à 1363 m.

 

Nous ne grimperons pas au sommet aujourd'hui mais descendons directement au Sattelfels.


firstacker-5.jpg

Où Maître Yves nous dévoile, une fois encore, ses merveilleux talents de cuistot ...


firstacker-6.jpg

sous l'œil attentif de notre mascotte

 

Bien repus nous reprenons la route, direction Gerstacker entourés de genêts en fleurs.


La légende raconte qu'en 1128 Geoffroy V, dit «le Bel», comte d'Anjou et du Maine, chevauchait dans une lande près de la ville du Mans, lorsqu'il aperçut une licorne à tête de femme et vêtue d'un manteau d'or au milieu d'un champ de genêts. Bouleversé par cette apparition, il choisit de faire de cette plante son emblème et d'en planter sur ses terres, d'où l'origine du surnom «Plantagenêt».


firstacker-7.jpg

À perte de vue les genêts fleurissent


firstacker-8.jpg

la joyeuse troupe au Gerstacker

 

Le Gerstacker est une ferme très ancienne que céda Murbach aux trois communes de Goldbach Neuhausen et Altenbach dès l'année 1558. Le Gerstacker est aussi renommé par ses carrières qui fournissaient une pierre remarquable par sa dureté et son beau granit. La ferme est maintenant louée par bail à ferme.

 

Le retour au Firstacker est rapide, nous y retrouvons le troupeau du matin, belle image au pied de la chapelle du Sudel.


firstacker-9.jpg


Race bovine d'une robustesse remarquable, la Vosgienne est une excellente marcheuse sur tous les terrains et est particulièrement adaptée aux reliefs tortueux. Très bonne transformatrice de fourrages grossiers, peu sensible aux brusques variations de température ainsi qu'au stress, elle est parfaitement adaptée aux conditions difficiles de l'élevage en montagne. Elle se reconnaît à la bande blanche plus ou moins régulière couvrant son dos ainsi que son ventre mais également à ses taches noires sur le visage qui donnent à cette bête une marque personnelle. De taille moyenne avec 135 cm au garrot pour un poids moyen de 600-650 kg pour la vache contre 800 kg pour le taureau.

 

À bientôt

Marthe

Partager cet article

Repost 0
Published by Marthala - dans Alsace-Lorraine
commenter cet article

commentaires

yves 24/05/2011 08:37


salut Marthala, quelle journée nous avons passés coll avec malgré tout un peu de dénivelé une ambiance du tonner et un super moment autour de la table.
gros schmoutz
@+ yves