Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2010 5 20 /08 /août /2010 17:15

11 Juillet 2010 - séjour FSGT

La grande majorité des volcans du Massif Central se déploie du nord-ouest du Puy de Dôme au sud-ouest du Cantal. Du nord au sud se succèdent les monts Dôme ou chaîne des Puys, les monts Dore et les monts du Cantal. Le massif du Cantal qui culmine à 1 855 m au plomb du Cantal, est le volcan d'Europe le plus étendu, avec 70 km de diamètre. Il se compose de vieux volcans âgés de 13 à 2,8 millions d'années, à la différence de ceux de la chaîne des Puys qui ont environ 100 000 ans.

auvergne-1.jpgLa chaîne des Puys depuis le sommet du Puy de Dôme

Les volcans plantés là, puissants et immuables, érodés ou acérés, veillent, comme de vieux sages, depuis des millions d'années pour certains !! témoins d'une lutte titanesque  livrée  par la pierre et le feu en ces lieux. Dômes, gorges, lacs et tourbières… les éruptions volcaniques ont sculpté ici des paysages variés et grandioses.

Les chaînes des Pyrénées et des Alpes surgissent, ébranlant fortement le Massif Central dont le centre se bombe, se lézarde et se disloque. Àla faveur des fissures, le magma en fusion jaillit et les volcans s'édifient. Les premiers volcans d'Auvergne surgissent çà et là , il y a environ 22 millions d'années, dans la Comté et dans le Livradois, au sud de la Limagne. Puis ce sont les grandioses et complexes massif du Cantal (entre 13 et 2,8 millions d'années) et mont Dore (entre 3,5 millions et 200 000 ans) qui se seraient étalés sur une surface totale d'environ 600 km². Les géologues estiment que cet appareil volcanique a émis plus de 200 km²de matériel volcanique !!

auvergne-2.jpgle sommet du Puy de Dôme

La chaîne des Puys apparaît, quant à elle, il y a environ 100 000 ans. C'est l'un des rares sites au monde à présenter autant de volcans alignés, autant de diversité de formes et de types d'activité volcanique. On ne compte pas moins de 80 volcans qui s'étirent sur une quarantaine de kilomètres de long, autour du Puy de Dôme. Les dernières éruptions datent de 7000 ans, le Puy de Montcineyre et le lac Pavin étant considérés comme les vestiges éruptifs les plus récents.

L'atmosphère du globe subit un refroidissement général entre 75 000 et 10 000 ans avant notre ère. Les régions d'Auvergne les plus élevées et les plus exposées aux vents d'ouest humides, les monts Dore, l'Artense et le Cantal sont recouvertes à plusieurs reprises par les glaciers. Par leur masse qui se déplace lentement, ceux-ci rabotent les plateaux, élargissent les vallées et en redressent les versants, modelant de façon originale les cirques de montagne. Dès le Moyen Âge, sans savoir qu'il s'agissait véritablement de volcans, l'homme utilise la lave extraite des carrières de la Nugère, près de Volvic, pour la transporter en de laborieux convois jusqu'au chantier de la cathédrale de Clermont-Ferrand. Il capte les eaux de sources cachées sous les anciennes coulées, c'est ainsi que naissent les stations thermales dont l'Auvergne est si prodigue. Ce n'est qu'à la fin du 18 ème siècle que la nature volcanique de la chaîne des Puys en Auvergne est clairement identifiée, en 1752 par Jean Etienne Guettard (1715-1786) naturaliste et géologue français sur le matériau de construction dans des maisons des villes de Moulins ou de Riom.

La pierre de Volvic, comme son nom l'indique, provient de carrières proches de la commune auvergnate de Volvic. Elle a probablement été exploitée depuis très longtemps. Son essor date de la construction de la cathédrale de Clermont-Ferrand au XIII ème siècle. Elle a d'abord été exploitée dans des mines souterraines. Au XIX ème siècle, l'exploitation se modifia et devint une exploitation à ciel ouvert ce qui permettait d'augmenter les quantités extraites. Au cours du XIX ème et au XX ème siècle l'exploitation s'est mécanisée. L'extraction de la pierre de Volvic employait 1 500 personnes entre les deux Guerres Mondiales. Elle a depuis fortement diminué.

La ville de Volvic, implantée au cœur d'un paysage façonné par les éruptions volcaniques, Volvic est aujourd'hui réputée internationalement pour la pureté de son eau. Pourtant, la ville fut d'abord connue pour sa pierre sombre et résistante, exploitée dès le XII ème siècle. Monuments publics ou demeures privées en conservent les repères visibles pour le promeneur.

auvergne-3.jpgL'Alsace en Auvergne

Samedi 10 juillet, nous arrivons à Saint Gervais d'Auvergne dans le Pays des Combrailles,situé au nord-ouest du département du Puy de Dôme sur un plateau cristallin traversé par un sillon houiller et les gorges de la Sioule qui irriguent le territoire du nord au sud et constituent ainsi une véritable épine dorsale. Il faut comprendre sous le nom de Combraille ou Combrailles tous les pays qui forment les vallées supérieures du Cher et de la Sioule… Au-delà des Dômes et des Dores, les Combrailles sont composées d'une mosaïque de petites entités autour de Pionsat, de Montaigut, de Saint Gervais d'Auvergne, de Manzat ou d'Herment parsemées de monastères, de châteaux, de moulins, d'églises, de chapelles romanes fécondées par les gorges de la Sioule.

auvergne-4.jpgCoucher de soleil à Saint Gervais d'Auvergne

Saint Gervais d'Auvergne et sa voisine Sauret Besserve vont être le théâtre d'un grand rassemblement national des activités vélo FSGT – une semaine fédérale de cyclotourisme et randonnée pédestre.

auvergne-5.jpgbasilique de Saint Gervais d'Auvergne

Saint Gervais d'Auvergne, perchée sur l'un des derniers contreforts de la Combraille, groupe ses maisons autour de sa vieille basilique fortifiée construite au XII ème et XV ème siècle, ornée de gargouilles moyenâgeuses, laquelle a conservé de nombreuses parties romanes, dont un portail au transept et, sur le flanc droit, une échauguette. De magnifiques tilleuls se dressent sur la terrasse de l'église. Saint Gervais fut possession des Comtes d'Auvergne au début du XII ème siècle, grenier à sel jusqu'en 1790.

Dimanche 11 juillet,aujourd'hui commence notre séjour de randonnée à travers les Combrailles, de sympathiques accompagnatrices nous font découvrir leur belle région. Nous rejoignons Saint Priest des Champs à travers champs et forêts. Sur le chemin, le coquet manoir de Neuvialle nous fait rêver, il fait déjà chaud, nous reprenons la route et arrivons à la charmante bourgade de Saint Priest des Champs. Une fontaine permet de nous rafraîchir… les rares vestiges du passé recensés dans la commune concernent l'époque gallo-romaine. Il existe encore plusieurs portions pavées de la voie romaine reliant Clermont Ferrand à Evaux les Bains qui traversa la commune. Au Moyen Âge, Saint Priest des Champs , comme toute l'Auvergne possédait de nombreux châteaux dont la plupart ont été rasés lors de la guerre de cent ans et pendant la révolution.

Saint Priest des Champs tire son nom de Priest, évêque d'Auvergne massacré au XV ème siècle. Avant la révolution, 27 métairies occupent presque 40 % de la superficie et le reste est partagé entre environ 300 propriétaires, ce qui assure à chacun en moyenne 7 ha la révolution modifiera peu la propriété et le sort misérable des métayers. La commune ne changera pas de nom sous la révolution.

Au XIX ème siècle, l'ouverture de la voix ferrée reliant Saint Eloy les Mines à Volvic et la construction du Viaduc des Fades font naître beaucoup d'espoir sur l'expansion de la commune. Cependant, le viaduc livré à la circulation en 1909, la gare eut un trafic bien modeste.

Nous laissons le bourg et rejoignons le ruisseau le Coli au lieu dit les Eaux Minérales. Là, les sources d'eau minérale gazeuse sont nombreuses... nous approchons d'une source ferrugineuse privée … dommage que les sources de la commune soient laissées à l'abandon ! Nous remontons quelques mètres plus haut, un sentier dans la forêt nous sert d'aire de pique nique pour le repas de midi.

auvergne-6.jpgLa source ferrugineuse privée en pleine forêt…

L'après- midi sera consacrée à la cascade de Gour Saillant, d'une hauteur de 10 m qui se situe dans la vallée du Chalamont.

Nous passons devant un magnifique lavoir ancien… impossible de continuer notre route sans faire goûter aux randonneurs la méthode Kneipp qui se pratique couramment chez nous lors de nos sorties…

auvergne-7.jpgséance Kneipp dans le lavoir

Contre les coups de pompe… le bain de bras jusqu'aux biceps donne un coup de fouet à l'organisme, régule la tension, soulage les vertiges et les maux de tête. Durée : trente secondes. Sébastien Kneipp était un prêtre catholique allemand qui est à l'origine de cures (thérapies) naturelles (soins par l'eau froide, les plantes, etc...) portant son nom (en allemand Kneippp-Kur). L'eau froide est idéale pour rétablir l'ordre dans le corps était sa devise...

Les randonneurs se sont tous adonnés à cette pratique… et en sortaient ravis, il faisait tellement chaud que ce petit rafraîchissement tomba à pic... que du bonheur !

Après une bonne descente dans la forêt nous arrivons à la cascade de Gour Saillant ! Enchâssée dans son écrin de verdure, elle nous offre une halte relaxante, on y reste un bon moment et profitons de son calme reposant.

Le ruisseau l'Auzelle, après un parcours en pente douce sur des roches dures et compactes (granites, grès) a dû s'abaisser d'une cinquantaine de mètres pour rejoindre le Chalamont qui a creusé son lit dans une roche granitique rendue plus tendre par altération naturelle d'un des ses minéraux. La cascade résulte de l'encaissement rapide du ruisseau : celui-ci, grâce aux mouvements tourbillonnaires des galets qu'il charrie, a creusé une vasque circulaire appelée marmite de géant. Le ruisseau gronde en se jetant dans le Chalamont, qui lui-même court pour se jeter dans la Sioule comme de nombreux ruisseaux de cette région des Combrailles.

Pendant des milliers d'années, les hommes ignoraient l'électricité. En Combrailles comme partout, c'est l'eau des ruisseaux et des rivières qui faisait tourner les roues des moulins et des machines.

Il y avait des moulins pour tout : moulin à farine… à huile qui broyaient les noix, noisettes, les faînes ( la faîne ou faine est le fruit du hêtre)... moulin à tan qui broyaient les écorces pour extraire du tanin, indispensable à la préparation du cuir... moulin à papier, à forge, à aiguiser… malheureusement presque tous en ruines aujourd'hui.

auvergne-8.jpgÀ la cascade de l'Auzelle – Gour Saillant

Nous quittons ce havre de paix et remontons sur la route de St Gervais en passant par le moulin Chautaix puis le moulin Balot.

Marthe

Partager cet article

Repost 0
Published by Marthala - dans Auvergne
commenter cet article

commentaires