Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 11:05

Dimanche 27 mars 2011

 

La Prière de l'Arbre

 

Homme, écoute-moi

Par les fraîches nuits de novembre je suis la chaleur de ton foyer

C'est en me consumant moi-même que je peux te réchauffer

Je suis l'ombre rafraîchi sous le soleil torride de l'été

Je suis la charpente de la maison et le toit de tes abris

Je suis la planche de ta table et la chaise sur laquelle tu peux te reposer

Je suis la voûte de tes églises et de tes cathédrales

Je suis le lit dans lequel tu dors lorsque ta journée de labeur est terminée

Je suis la matière vivante qui crée l'harmonie de ton violon et les sons harmonieux de ta flûte

Je suis le bois avec lequel tu construis les navires

Je suis le manche de la faucille, le patin de ton traîneau et la porte de ton enclos

Je suis le coffret de tes biens, le rouleau qui façonne la pâte et la cuillère qui remue ton potage

Je suis le berceau de ton enfant et je serai ton cercueil quand tu quitteras ce monde

Si je suis là pour toi, alors respecte-moi !!

 

niederbruck-1.jpgdépart : 9 heures à Niederbruck

 

Niederbruck vient du germanique brucca (pont en allemand) et nieder (bas). Le village est cité pour la première fois en 1482. Il prend forme avec la découverte des mines et des mineurs.

 

Au début du 19 ème siècle, les Witz, les Steffan et les Oswald créent une fonderie pour la fabrication du cuivre à l'usage de la marine et du commerce. L'établissement connaît un développement important en 1882 avec l'arrivée de Joseph Vogt, qui instaure la fabrication des rouleaux en cuivre pour l'impression des tissus. L'industriel est aussi à l'origine de la découverte de la potasse...

 

La montée à Bruckenwald par le chemin forestier est parfaitement adaptée. Un peu plus loin le lac Lachtelweiher, petit lac du versant alsacien des Vosges dans la vallée de Masevaux sur le territoire de la commune de Kirchberg. Situé dans un cadre romantique à 740 m d'altitude, il est propice à la pêche et à la randonnée. Les roches retrouvées dans la digue naturelle du lac et le versant du Stosswald, au nord du plan d'eau, permettent l'hypothèse d'un glissement de terrain. L'amoncellement de roches aurait arrêté les eaux créant le lac. La légende : les pierres étranges trouvées au bord du lac auraient le pouvoir de se transmuter en or… la fameuse pierre philosophale reposerait donc au fond lac, ce lac à l'origine mystérieuse… La pierre philosophale constitue le but ultime de tout alchimiste, elle aurait, entre autres, le pouvoir de changer le plomb en or. On lui prête parfois d'autres vertus comme la vie éternelle.

 

Laissons nos rêves et montons au Lochberg… alt. 890 m situé sur le ban de la commune de Kirchberg, petit village de la vallée de la Doller. Cette bonne vieille Doller qui d'ailleurs prend sa source non loin de la ferme. Après un long repos hivernal, dans la solitude de la montagne la saison reprend pour la ferme-auberge début mai, et chaque année au printemps… quand l'herbe est assez haute sur les pâtures du Lochberg, c'est la transhumance, le troupeau de vaches bien décorées avec les clarines offre un spectacle bucolique !!

 

Sur notre gauche… le Baerenkopf surgit d'une mer de nuages…


niederbruck-2.jpg


À ses pieds, la Doller prend sa source sur les hauteurs de Dolleren, au lieu-dit Fennematt à 922 m d'altitude. La Fennematt fut de 1871 à 1914, une frontière nationale entre la France et l'Allemagne. La Doller dévale d'ouest en est, sur un dénivelé de 700 m pour rejoindre l'Ill dans l'agglomération de Mulhouse. La Doller alimente également le plan d'eau de Michelbach, réservoir en eau de la région de Mulhouse.

 

niederbruck-3.jpg


Dans un pré, entourée de crocus… l'eau coule comme par un miracle de la nature… la Doller est née ! C'est ici la Fennematt.

 

Sur un panneau, nous apprenons, que c'est une eau pure pour plus de 200 000 habitants, soit 1/3 de la population du Haut Rhin. Longue de 44 kms elle coule vers Mulhouse.

 

L'éthymologie de son nom est de «die Oller» mot celtique qui se traduit par « l'eau courante ». Son bassin versant d'une largeur maximum de 10 kms couvre une superficie de 238 km². La Doller rejoint l'Ill dans l'agglomération mulhousienne. Parallèle à la Thur qui coule un peu plus au nord, elle baigne Sewen, Dolleren, Wegscheid, Niederbruck, Sickert, Masevaux, Lauw, Sentheim, Guewenheim, Pont d'Aspach, Reiningue, Lutterbach et Pfastatt avant de se jeter dans l'Ill. La Doller alimente ainsi le plan d'eau de Michelbach, réservoir en eau de la région de Mulhouse.Le lac de retenue d'eau de 7 200 000 m³situé au pied des Vosges fut créé en 1982 pour réguler le cours de la Doller et de ce fait l'alimentation de la nappe phréatique dans laquelle l'agglomération mulhousienne puise son eau potable. Classé en réserve naturelle volontaire, les oiseaux y prospèrent compte tenu de la grande tranquillité dont ils bénéficient grâce à l'interdiction de toutes activités nautiques et de pêche.


Le barrage de Michelbach est un barrage artificiel mis en service en octobre 1982, situé sur le ban de commune de Michelbach dans le département du Haut Rhin. Une grande digue et un observatoire ornithologique permettent une bonne observation des oiseaux. Sont présents de nombreux canards de surface ainsi que des canards plongeurs. Le balbuzard pêcheur et le busard Saint Martin sont aussi des hôtes habituels de ce plan d'eau ainsi que cigognes, hérons cendrés, oies cendrées, foulques etc... sans oublier de nombreux limicoles en automne et au printemps.

 

niederbruck-4.jpg

La Fennematt


À quelques pas de la ferme-auberge Fennematt… la deuxième FA du coin, se dresse une stèle…

 

niederbruck-5.jpg

la stèle Xavier Langlois

 

Fondateur de la Première Division Française Libre, le commandant Xavier Langlois mourra en ces lieux de la Fennematt le 23 novembre 1944 en compagnie du lieutenant de Fongalland, du sergent Pinasseau et du deuxième classe Haelmaert. Cette stèle érigée en leur honneur sera dévoilée le 5 septembre 1971 par la femme du commandant entrée dans les ordres après la mort de son mari, Sœur Bernadette de Saint François.

 

niederbruck-6.jpg

 

Sur le sentier grimpant à l'abri de la Sommerseite… un cairn !! que je nommerai le cairn de la Fennematt

 

Le cairn, mot venant de l'écossais càrn qui a un sens beaucoup plus large : il peut désigner plusieurs types de collines ainsi que des amoncellements naturels de pierres. Évidemment, à cause de la simplicité du concept, les cairns sont présents partout dans le monde dans les régions alpines et montagneuses. On peut aussi les trouver dans les déserts et les toundras. Ces traditions actuelles dérivent de la coutume remontant au moins au Néolithique moyen, de construire les sépultures à l'intérieur de cairns.

 

Ils étaient situés de manière proéminente, souvent sur les hauteurs du village des défunts. On en trouve encore, et ils sont souvent plus grands que les cairns modernes d'Écosse. On pense que ces pierres étaient placées là pour plusieurs raisons, comme par exemple dissuader les pilleurs de tombes ou les charognards. Une théorie plus sinistre prétend qu'ils empêchaient les morts de renaître…

 

En Écosse, il est de coutume de transporter une pierre jusqu'en haut de la colline pour la déposer sur un cairn, ainsi, les cairns deviennent de plus en plus grands. Un ancien dicton écossais dit «Cuiridh mi clach air do càrn» c.a.d. Je déposerai une pierre sur ton cairn. En Bretagne, le cairn est un monument en pierres recouvrant des sépultures comme le grand Cairn de Barnenez dans le Finistère, construit entre 4500 et 3900 ans avant J.C. Mesurant 75 m de long sur 28 de large et qui abrite onze chambres funéraires.

 

On commence à en rencontrer dans notre région, cela me rappelle le tour du Mont Blanc !

 

Au sommet, la nature nous surprend !! un monde fantastique nous attend…


niederbruck-7.jpg

 

ou encore…

 

niederbruck-8.jpg


Nous progressons entre les paysages surnaturels vers l'abri de Sommerseite où nous comptons nous attabler et profiter au maximum de cet endroit extraordinaire. Nous nous attendons presque à voir surgir un cavalier sorti tout droit d'un conte… ou tout autre monstre d'aventures fantastiques de légendes !!


niederbruck-9.jpg

 

Comme des fantômes, nous quittons l'abri et continuons la traversée de la forêt enchantée… abandonnant la magie des histoires populaires d'autrefois à cet endroit.

 

niederbruck-10.jpg


Les crocus de la Fennematt veillant sur la source de la Doller…


niederbruck-11.jpg


Retour à Niederbruck dans une ambiance, non plus fantastique, mais joyeuse comme d'ailleurs tout au long de cette merveilleuse sortie.

 

À bientôt

Marthe

Partager cet article

Repost 0
Published by Marthala - dans Alsace-Lorraine
commenter cet article

commentaires