Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 11:31

Mercredi 26 août 2009

 

Après un dépaysement d'une semaine dans le Massif du Jura (vous trouvez un résumé sur le blog) je retrouve les Vosges et mes fidèles compagnons du mercredi avec grand plaisir ....

l'église Saint Augustin à Moosch

Départ de l'église de Moosch. Moosch charmant village de la vallée de la Thur dominé par les massifs du Rossberg et du Grand Ballon. Cette commune entre dans l'histoire en 1335 et doit son expansion aux mines d'argent et de cuivre exploitées depuis 1508, reprises en 1715 après l'interruption due à la guerre de Trente Ans, elles furent définitivement abandonnées en 1912. Localité faisant partie du territoire de l'abbaye de Murbach jusqu'à la Révolution. Son église est dédiée à Saint Augustin. Le général Marcel Serret, tué le 6 janvier 1916 au Vieil Armand repose dans cette commune. Moosch tire son nom d'un mot germanique «Moos» signifiant marais. L'altitude est comprise entre 375 et 1190 m, avec le point culminant au Rossberg.

8h30 départ pour 13 compagnons du mercredi ... direction Grübenmatten, sur le chemin nous prenons connaissance d'une des légendes de Moosch .. «Les croyances liées aux sources et aux cascades ont souvent trait à la fertilité. Ainsi en témoigne celle du Bubalafels (rocher aux bébés) que l'on évoquait à propos de plusieurs sites de la vallée. Cette légende connait différentes variantes locales. À Moosch, on racontait aux enfants que l'on cherchait les bébés au Bubalafels, un rocher situé à proximité de la cascade. Les couples qui attendaient un heureux événement devaient frapper le rocher à l'aide d'une baguette de saule, puis ils tendaient l'oreille. Si l'enfant était prêt ses cris ne tardaient pas à se faire entendre. Les parents descendaient ensuite au village, chargés de leur bébé. On disait également que la cascade possédait une vertu un peu magique. Son eau limpide aiguisait l'amour des jeunes couples et leur assurait une prolifique descendance.» tel que nous le conte un panneau au début du sentier de la cascade du Bubalafels sur les hauteurs de Moosch.

De belles fleurs jalonnent le chemin forestier : la balsamine de l' Hymalaya – impatiens galndulifera - plante originaire d'Asie. De haute taille et particulièrement vigoureuse et très envahissante, elle colonise les berges et cours d'eau et les talus humides. Cette plante est indésirable car elle se développe aux dépens des espèces locales.

Une montée régulière mène à l'abri de la Mésange. Un petit arrêt avant de continuer jusqu'au col du Dreimarkstein. Un abri et un oratoire dédié à Notre Dame des Trois Bornes accueillent les randonneurs. Du carrefour part un agréable sentier sous bois vers le Belacker.

La chaume du Belacker fut mentionnée pour la première fois en 1550 sous le  nom de Boler, puis Bohlacker puis Behlacker (1732) pour finir Belacker (1789).  Il fut un lieu animé avec de nombreuses fêtes champêtres. la végétation du Belacker se présente sous forme de prairies de fauche, de pâturages extensifs et de landes.

Après la ferme du Belacker un raidillon nous attend pour grimper au Vogelstein ... dur dur quand il fait chaud ...

BON ANNIVERSAIRE DANY et JEAN BAPTISTE

Des bouteilles sortent par magie des sacs ... je vais vous confier un secret ... deux anniversaires d'un coup ... merci à Dany et J.Baptiste pour cet apéro bien garni ... à plus de 1000 m d'altitude. Les Vogelsteine alt 1 165 m promontoires rocheux d'origine volcanique qui sont le lieu de prédilection d'une flore rupestre et fragile ...

Nous restons sur plac pour le casse-croûte ... avant de continuer sur la crête. Des paysages de toute beauté défilent sous nos yeux.

Vue sur la Waldmatt et le Thanner – Hübel

Le Rossberg offre une vue unique sur les vallées de la Doller et de la Thur. On distingue très nettement le lac de Wildenstein. Le mot Rossberg fait allusion aux chevaux sauvages qui y vécurent jusqu'au XVIème siècle (Ross = chevaux en allemand). Le Rossberg est une vaste zone de pâture où l'on rencontre bovins et chevaux. Leurs silhouettes se découpent jusqu'au sommet. Trois fermes existaient en ces lieux, l'Obere Rossberg, l'Untere Rossberg et le Mittlere Rossberg ; seule une dernière subsiste et maintient une activité agricole. Après l'arrivée des skieurs, en 1906, sur les pentes du Rossberg, la construction de refuges s'avérait nécessaire.

Les refuges au Rossberg

 

Après avoir contourné le Thanner-Hübel nous dévalons jusqu'au Holzhauier Hittel vum Blaufels. Placé sur un balcon dominant la vallée de Thann, il offre un panorama sublime.

S'Holzhauier Hittel vum Blaufels

Un sentier continue la plongée jusqu'à Moosch. Bonnes vacances à nos amis qui partent en vacances ... vous nous manquerez ...

vous êtes une équipe formidable ...

à bientôt

Marthe

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marthala - dans Alsace-Lorraine
commenter cet article

commentaires

yves 09/09/2009 06:36

Salut à tous, quelle belle rando. la bonne humeur juste à voir les photos et un peu de sang neuf dans le groupe qui à été super en montagne il n'y a pas d'age
@+ schuoutz à Marthala
yves