Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2009 6 05 /09 /septembre /2009 17:51

22 août 2009


Après une semaine de randonnées dans le Massif du Jura Suisse et France nous nous apprêtons à vivre notre dernière journée ... tout à une fin ...

Au lever, Rochejean est dans la brume !! le petit déjeuner est prêt, nous passons à table ...

Afin d'effacer la déception de ne pas avoir rencontré de chamois au Creux du Van, Sophie nous emmène au Mont d'Or pour une (chasse) aux chamois .... Au sommet du Mont d'Or une petite laine est nécessaire ... nous montons délicatement, afin de ne pas signaler notre présence, au sommet 1 463 m avec l'espoir de rencontrer les chamois ...

Le soleil joue à cache-cache avec les nuages, les falaises se dévoilent pour se cacher l'instant d'après. Patiemment, nous suivons la crête en scrutant les roches mais toujours rien ...

Situé au cæur de la région plissée du Jura, caractérisé par la présence de cassures, de plis et de failles datant de l'ère tertiaire, le sommet du Mont d'Or fait face aux anticlinaux du Mont Tendre, de la Dent de Vaulion, plus au nord du Suchet et aux Aiguilles de Baulmes.

Ce massif calcaire présente de nombreux phénomènes karstiques liés à des processus d'érosion par dissolution : lapiaz, leisines et dolines.

À défaut de chamois, nous sommes suivis par une génisse Montbéliarde ...

Il est impossible d'aborder la montagne jurassienne sans évoquer une de ses résidentes, particulièrement emblématique et riche en couleur! La vache «montbéliarde» dont on suppose que les origines remontent du pays du même nom au nord des montagnes du Jura, bien identifiable avec sa robe pie rouge, est, en effet, un pur produit du terroir : sujet crée, façonné, sélectionné, amélioré par des générations d'éleveurs passionnés.

En pâturant les communaux, les prés-bois, en imposant la fauche des moindres parcelles, elle a grandement contribué à générer qualité paysagère et biodiversité, aux éléments clés des espaces que nous venons de découvrir. Question gastronomie elle n'est pas en reste, les quatre AOC fromagères du massif sont là pour l'attester.

Une dernière leçon sur le millepertuis cette fois, avant de quitter le Mont d'Or

Au retour à Rochejean un dernier repas nous attend !! délicieuses spécialités régionales ... Le temps passe, il est temps de se quitter ...

Je dédie ces quelques mots à notre merveilleuse guide Sophie:

«Les Pyrénées sont une barrière.

Les Alpes sont un chromo. Un ravissant chromo.

Les Vosges sont un feston bleu pâle.

Les monts d'Auvergne sont un orgue tragique.

Et le Jura, mon vieux pays, est un escalier.

Un escalier montant de biais ....»

ainsi décrivait Marguerite Bourcet son Jura natal dans son livre Le Jura, Gens et Pays de chez nous 1950

Nous laissons Rochejean et le massif du Jura pour l'Alsace et son massif Vosgien ... un grand merci à JURA RANDO – Fanny et Freddy toujours disponibles quand on a besoin d'eux pour des renseignements complémentaires, Sophie, notre guide, pour sa gentillesse, sa bonne humeur et ses compétences professionnelles, ses parents qui ont contribué à véhiculer nos bagages et surtout les vivres au chalet Perrenoud, Martial et son équipe aux Gentianes à Rochejean, Jean Luc à la Grand'Borne à l'Auberson, ainsi que l'équipe du Chasseron. Claude et moi remercions également Sylvie, Jacques et Joël qui sont toujours de la partie lors de nos randos itinérantes, une super pensée à Marcel qui a manqué ce séjour, bien des choses à Jocelyne, Catherine, Louisa, Christine, Raphaëlle, Josette et Patrick avec qui nous avons passé une semaine inoubliable.

Sur la route du retour, bâti sur un éperon rocheux, il y a dix siècles, la forteresse de Joux impose fièrement sa silhouette massive à l'architecture militaire, signée par Vauban.

Puis, vint la grotte de Remonot, lieu de culte depuis le VIIè siècle. La légende dit qu'autrefois, un ermite vivait dans la grotte. Il prenait soin de la statuette de la Vierge qui avait, selon la légende, des vertus miraculeuses de guérison, spécialement sur les maladies oculaires. Remarquable site géologique, la grotte, profonde de 30 m pour une largeur de 12 m, est traversée par quatre sources dont une miraculeuse. À quelques centaines de mètres de là, dans le défilé d'Entreroches, la grotte au Trésor aurait été le repaire de la Vouivre, ce dragon ailé gardien d'un fabuleux trésor qui portait à son front une escarboucle.

Ps: certains renseignements sont tirés des magnifiques livres d'Anne et Jérôme Renac - Randonnées dans le Jura Suisse et France et Randonnées sur les balcons du Jura ... que je consulte régulièrement et que personnellement je trouve intéressants tout comme le Topo Guides-la Gde Traversée du Jura à pied.

 

Marthe

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marthala - dans Massif du Jura
commenter cet article

commentaires