Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2009 5 04 /09 /septembre /2009 20:08

Jeudi 20 août 2009


Un vent de panique règne dans le dortoir ... ce soir, nous ne disposerons pas de nos bagages !! il faudra prévoir le nécessaire dans nos sacs à dos ... on parle toujours de la brosse à dents oui mais.... c'est pas tout ...

 

6 h 14 le soleil se lève sur le Chasseron !!

l'hôtel s'anime, il y a la queue aux sanitaires .. ça me rappelle les colonies de vacances, tout se passe bien ... le petit déjeuner nous attend ...

Avec regret, nous laissons nos bagages, bouclons les sacs à dos et en avant pour cette nouvelle journée ....

un dernier tour au sommet du Chasseron, puis s'en va ...

 

La journée est annoncée cool, environ 20 km pour peu de dénivelé ... après un dernier tour au sommet pour saluer le merveilleux paysage que nous laissons derrière nous et en avant, les alpages nous attendent.

Nous voilà partis sur le sentier traversant les alpages. De mignons chalets de montagne surplombent le lac de Neuchâtel ... plus loin, des fermes de montagnes, le bétail anime les vastes pâturages au son de leurs clarines.

un chalet, avec le muret en pierres sèches svp ...

les génisses nous font les yeux doux ...

Un phénomène curieux nous interpelle ... un affaissement au milieu des pâturages .... une doline, une dépression en forme de cuvette circulaire (de quelques mètres à plusieurs dizaines de mètres selon le cas) ou d'entonnoir, caractéristique du relief karstique, résultat de la dissolution du fond rocheux ou de l'effondrement du toit d'une cavité souterraine. Les dolines sont très répandues dans le Jura. La rétention locale d'eau qu'elles permettent les rend propices au développement d'une riche végétation qui contraste avec le plateau calcaire environnant.

Les Cernets, les Cernets dessous, les Gillardes ..... nous traversons de nombreuses clôtures et murets tout au long de la journée. Sophie nous explique comment prélever les sangles sur l'épicéa, tel le (sanglier), l'artisan qui découpe les longues et fines lamelles dont la souplesse permet de réaliser les fameuses boîtes à fromage. Une leçon sur les fourmis nous familiarise avec les fourmilières que nous rencontrons tout au long de l'année sur les sentiers de randonnées.

Même les vaches sont fascinées par la leçon ...

Les premiers colchiques dans les prés nous annoncent la fin de l'été .... ! Un peu de tristesse m'envahit, très vite effacée.

L'alchémille

Il est presque 16 heures et les alchémilles dans les prés renferment encore précieusement leurs gouttelettes argentées. Cela mérite notre attention. Alchémille vient du mot alchimie. Les alchimistes recueillaient l'eau de pluie qui tombaient sur les feuilles car elles devenaient argentées et ils s'en servaient dans leurs recettes pour fabriquer l'or.

L'aconit napel

Prudence !! l'aconit napel est appelée aussi casque de Jupiter, capuchon de moine ou char de Vénus et comme toutes les fleurs elle est belle. Mais gare !! elle est hautement toxique, la plante entière est vénéneuse. Le bétail ne s'y frotte pas. Ne pas la toucher, ne pas la cueillir, c'est une des plantes les plus dangereuses de France, l'arsenic végétal.

C'est là bas que nous allons ...

 

Il nous tarde d'arriver au refuge CAS Perrenoud que nos apercevons au loin.

Le refuge du club alpin suisse surplombe le lac de Neuchâtel

Au programme une fondue. Une bonne âme est montée au refuge pour déposer tous les ingrédients nécessaires pour le dîner. Le chalet Perrenoud surplombe le lac de Neuchâtel, un vrai havre de paix. Passer une nuit dans un site aussi beau et calme, dans un chalet en pleine nature est pour nous une expérience inoubliable. Au rez de chaussée, une cuisine, au-dessus de l'évier, un grand ballon d'eau alimenté avec une pompe à mains. Une grande cuisinière pour chauffer l'eau et cuisiner ... À gauche, une grande salle avec cheminée. Cette dernière a certainement abrité quantité de joyeuses soirées au coin du feu ... de grands radiateurs laissent présager des hivers rigoureux. Je rêve de me réchauffer devant un bon feu pendant que dehors, la tempête de neige fait rage et repartir le lendemain matin sur un épais tapis neigeux ...... allez assez rêvé ... À l'arrière, les sanitaires ... Au premier, un grand dortoir avec un balcon donnant sur le lac. Le refuge est un bijou en pleine nature !

Après une délicieuse fondue nous rejoignons le dortoir pour un sommeil réparateur. Gare aux ronfleurs !!!!

Le lac de Neuchâtel avec les Alpes en toile de fond ...

à demain

 

 

Marthe

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marthala - dans Massif du Jura
commenter cet article

commentaires