Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 11:25

Du 16 au 22 août 2009

UNE SEMAINE DE RÉEL BONHEUR ....

à parcourir le MASSIF DU JURA et ses merveilles naturelles ....


Suisse ou Français, le Massif du Jura vaut le détour, on y rencontre des vues époustouflantes, un festival de paysages plus beaux les uns que les autres ... on ne se lasse pas de parcourir le Jura, ce massif de moyenne montagne où chacun peut trouver sa préférence.

Depuis les marais et tourbières de la Dombes jusqu'aux belvédères exceptionnels de la Haute Chaîne rocheuse ourlée de prairies avec une multitude de fleurs alpestres on passe par les paysages de prés-bois où se nichent de vastes fermes d'alpages au milieu d'immenses prairies barrées de murets de pierres sèches pour se trouver devant des falaises de calcaire qui cachent des grottes et laissent filer des cascades. On oublie souvent que le mot JURA désigne un très vaste ensemble, un massif de moyenne montagne qui s'étend sur un arc de cercle de 350 km partant des Préalpes savoyardes jusqu'à la plaine d'Alsace partagé entre la France et la Suisse.

Descente du Mont Suchet face aux Aiguilles de Baulmes

À l'ère secondaire, une vaste mer recouvrait l'emplacement actuel du massif. Alternant marnes et calcaires, des sédiments se sont accumulés au fond de la mer, essentiellement pendant une période appelée jurassique. Il y a 50 millions d'années débuta un événement majeur : le soulèvement alpin consécutif à la collision entre les plaques continentales européenne et africaine. Entre 13 et 5 millions d'années avant notre ère, une formidable poussée horizontale dirigée vers l'extérieur de l'arc alpin entraîna un déplacement des couches sédimentaires (évalué à plus d'une dizaine de km d'après de récentes études), ainsi que leur plissement, le Massif du Jura est né !! L'érosion se chargea du reste, comme entailler les lignes de monts longitudinalement en crêts et combes (dépression allongée, creusée longitudinalement dans la ligne sommitale d'un plissement par l'érosion) et transversalement en cluses (vallée étroite et encaissée, défilé ou gorge, résultant de l'érosion fluviale favorisée par une faille). De nombreuses gorges du Jura sont des cluses. Les glaciers du quarternaire accentuèrent ce travail érosif, leur fonte donna naissance à de nombreux lacs du Jura et amena l'image de cette région que nous pouvons apprécier aujourd'hui.

Le Jura est donc un massif relativement jeune. Le terme Jura provient de la racine gauloise Juris (à l'origine du toponyme Joux) désignant les hauteurs boisées, les forêts couvrant près de la moitié du territoire. Les paysages actuels résultent de l'intervention humaine comme en témoignent les prés bois, ces régions de pâturages cernés de forêts, vestiges de campagnes de déforestation. En premier coupé et défriché pour des terres cultivables, le bois connut tous les usages et développa quantité de métiers..... Vaste poumon de verdure, on y rencontre d'immenses forêts d'épicéas, de sapins et de hêtres. Sur les hauteurs on trouve l'autre richesse du massif : l'élevage et la production laitière et fromagère. La coutume de l'estivage persiste toujours, cependant, normes sanitaires obligent, en France, contrairement à la Suisse dont les chalets produisent toujours le gruyère (parent du comté) et le sérac (formage frais), le fromage ne se confectionne plus sur place, mais dans les coopératives fruitières. (Fruitière du latin fructis : le fruit des troupeaux, donc du lait. Lieu où l'on collecte le lait et produit le fromage, en gros une coopérative laitière.) Autrefois, installés sur les hauteurs, les bergers-fromagers, appelés aussi «armaillis» produisaient le fromage dans les chalets, ces habitations saisonnières construites en pierres, isolées, que nous avons plaisir à rencontrer lors de nos randonnées pédestres à travers les immenses pâturages à l'herbe abondante. (Armailli : terme suisse, originaire de la Gruyère – Alpes fribourgeoises – se retrouve aussi dans la région de Jougne, désigne le berger-fromager qui gardait les troupeaux et confectionnait le fromage durant l'estivage.) Outre le comté, ce fromage à pâte cuite dont le lait provient exclusivement des vaches montbéliardes (blanches à taches rousses) nourries au foin séché ou à l'herbe fraîche qui fait la renommée de la région, le plateau de fromages offre aussi du Morbier, de la Cancoillotte, le fameux Mont d'Or, du Bleu de Gex, mais également des spécialités suisses telles que le Vacherin, la Tête de Moine, le Gruyère, la Tomme vaudoise etc ......

Durant cette semaine nous allons traverser de nombreuses pessières (pesse étant le terme désignant l'épicéa, les pessières sont donc les forêts d'épiceas). Fayard ou foyard est le terme désignant le hêtre.

Nous allons vivre du 16 au 22 août une aventure inoubliable – une randonnée itinérante nous menant du Haut Doubs sur les balcons du Jura suisse, avec comme guide une charmante jeune femme, Sophie, de JURA RANDO à travers de magnifiques paysages .... Une météo top, même un peu chaud par moment, tous les ingrédients étaient réunis pour réussir cette rando ... en avant ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Marthala - dans Massif du Jura
commenter cet article

commentaires

yves 02/09/2009 07:10

Salut marthala,
que du bonheur, le massif du JURA est si beau coté Suisse comme Français, je le conseil à tous.
@+ yves