Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 21:28

Mercredi 12 août 2009

La vallée de Munster est un paradis pour le randonneur ... le trajet qui mène au point de départ pour la sortie de ce jour est un vrai régal. Une route de montagne grimpe au Hohrodberg et dévoile un festival de paysages exceptionnels reliant la douceur de la plaine d'Alsace au massif vosgien. Versants escarpés, lacs d'origine glaciaire, sommets arrondis, hautes chaumes apportent une richesse naturelle à cette vallée. Le Baerenstall, le col du Linge puis le col du Wettstein rappellent, un fois encore, la triste époque qu'ont vécue nos anciens ....

Munster ville fondée au VII ème siècle par des moines bénédictins, fleuron de l'industrie textile au XVIII ème siècle, ville réputée dans le monde entier pour son délicieux fromage. Munster s’est progressivement constituée autour de l’abbaye bénédictine fondée vers 660 à la confluence des deux Fecht. Cette abbaye était dédiée à Saint-Grégoire, d’où l’ancienne dénomination de Val-Saint-Grégoire pour la vallée. Munster est également le berceau des cigognes (porte bonheur et symbole de l'Alsace) hiver comme été on les rencontre et on admire leur vol plein de grâce. Munster a gardé de nombreux vestiges rappelant son passé. La fontaine du Lion veille sur la place du marché depuis 1576, tour à tour l'on découvre les ruines de l'ancien cloître, le style néoroman de l'église protestante en grès rose.

L'imposante église protestante de Munster, construite de 1867 à 1873, se voit de loin et signe le paysage de Munster. Face à l'église protestante se dresse l'église catholique dédiée à Saint Léger, construite à l'emplacement d'une chapelle datant du XII ème siècle, elle a servi au culte catholique puis protestant, puis aux deux confessions sous forme de simultaneum avant de revenir, en 1874, au culte catholique. Munster a énormément de charme avec sa grande rue commerçante animée.

Hohrod et Hohrodberg forment la Petite Vallée, on les appelle «le balcon de la vallée» situés à 800 m d'altitude ils vous offrent des paysages authentiques et un réel bol d'air.

Le col du Linge, à l'origine était le Gazon de Leigne jusqu'au XVII ème siècle, son nom dérivait d'une appellation celtique. Lieu de refuge et de paix qui fut ébranlé en l'année 1915, ce qui lui apporta une célébrité terrible. Le Linge comme le Hartmannswillerkof, HWK, furent tous deux des champs de bataille. 10 000 morts de juillet à octobre 1915. Le mémorial du Linge est érigé sur l'endroit même du champ de bataille, théâtre d'affrontements particulièrement meurtriers. Musée Mémorial, entouré de barbelés, tranchées s'ouvrant devant les visiteurs, endroit chargé de souvenirs.

À quelques pas, avant d'arriver au col du Linge, le Baerenstall, cimetière militaire allemand 1914-1918 dans lequel reposent 2438 soldat Allemands.

Le col du Wettstein, légèrement plus loin que le Mémorial du Linge, abrite le cimetière militaire français 1914-1918 dans lequel reposent 2146 soldats français (3600 avec les deux ossuaires).

Ironie du sort, Allemands et Français reposent à peu de distance du champ de bataille sur lequel ils ont donné leur vie .... réunis sur la même montagne..... pour l'éternité ....

Départ : 8 h 30 sur le parking du col de Wettstein. L'arbre qui retient notre attention en descendant de voiture est le sorbier. Nous prenons la direction du lac Vert ou lac de Soultzeren.

 

Lac Vert ou lac de Soultzeren

D'une superficie de 7,2 ha pour une profondeur de 17 m maximum, niché dans un cirque glaciaire du massif du Tanet semble contempler les sommets. La couleur verte provient de la multiplication rapide d'une algue trouble dans les eaux du lac. Endroit idéal pour un repos avant de continuer. Barrage construit entre 1835 et 1837 reconstruit en 1890, une paroi centrale en béton y est logée. Dès le XIX ème siècle, le barrage a permis d'apporter de l'eau à la Fecht en été et, avec d'autres ouvrages de la vallée, d'éviter que la rivière ne tombe à sec.

Prochaine escale, le lac du Forlet ou lac des Truites .. c'est le lac le plus élevé des lacs vosgiens, à une altitude de 1 060 m il est niché au fond d'un cirque glaciaire. Il servait de vivier à truites aux moines de l'abbaye de Murbach. Plus tard, au milieu du XIX ème siècle, le lac des Truites subit quelques travaux (digue) afin de réguler le débit de la Fecht. Le lac est aujourd'hui partiellement envahi par une tourbière. Le paysage est grandiose, nous sommes entourés de falaises .....

Vue sur la crête - Gazon du Faing

Contrairement à notre sortie du 24 juin, nous grimpons cette fois sur la crête appelée Gazon du Faing à 1 302 m. Nous décidons de poser nos sacs au lac Noir. Une bonne descente à travers bois nous mène au lac Noir. Situé au cæur du Massif Vosgien à une altitude de 955 m, le lac Noir avec les superbes panoramas qui l'entourent, propices à de formidables randonnées, une centrale électrique parfaitement intégrée dans son environnement naturel est un endroit unique. Il niche dans un site préservé du Massif Vosgien, sur le territoire de la commune d'Orbey sur une superficie de 14 ha pour une profondeur moyenne de 45 m.

L'aménagement du Lac Noir – Lac Blanc associe de façon originale les deux lacs naturels datant de la période glacière, dans un Système de Transfert d'Energie par Pompage-turbinage (STEP). Construite de 1928 à 1933, par l'industriel René Koechlin inventeur de l'aménagement hydroélectrique du Rhin, elle fut la première installation française de ce type.

Dans un paysage de rochers et de sombres forêts qui le bordent, le lac Noir prend une allure alpine. Une usine hydroélectrique se dresse sur l'un de ses flancs. Durant les heures creuses elle pompe l'eau du lac Noir au lac Blanc qui se trouve à une altitude de 1 050 m pour assurer le retour des eaux dans le lac Noir si besoin est, lors de grande consommation. La rapidité de mise en service des groupes (environ 80 000 kw en 7 minutes pendant 6 heures si nécessaire) le lac Noir représente un maillon intéressant dans la sécurité d'alimentation électrique des consommateurs.

Le 4 janvier 1934, peu après 21 heures, toute la masse d'eau du lac Blanc, libérée par la rupture de la conduite forcée d'un diamètre de 4,60 m a fait 9 victimes, ingénieurs, monteurs et manæuvres. Les installations, en grande partie dévastées, le canal de trop plein, saturé, laisse s'écouler dans la vallée des tonnes d'eau en excédent.

Une chapelle commémorative «aux victimes de la catastrophe du 4 janvier 1934» a été érigée sur l'initiative de Marie et Lucien Gérard, bâtisseurs et propriétaires de l'Auberge du Lac Noir.

Salut à tous du lac noir

Bon anniversaire Michèle, merci pour cette gentille attention, il fallait les porter, les bouteilles, les pâtés en croûte etc... et maintenant bonnes vacances à Michèle et Gérard, ils les ont méritées.

Le gisant au pied de la croix au col du Wettstein

A nouveau de magnifiques panoramas nous accompagnent sur le chemin des Hautes Huttes, nous rejoignons le col du Wettstein par un superbe sentier en forêt. Avant de reprendre la route nous nous recueillons un instant au cimetière des chasseurs, émus devant le gisant au pied de la croix.

A bientôt

Marthe

Partager cet article

Repost 0
Published by Marthala - dans Alsace-Lorraine
commenter cet article

commentaires

RM. 22/08/2009 17:29

Bonjour,

Permettez moi de vous dire MERCI.
Je vous "suis" depuis quelques temps et trouve vos billets très intéressants.
Celui là me rappelle notre WE à Soultzeren pour le 14 juillet dernièr et ....ces randos faîtes que vous racontez si bien ici...
Belle journée.
PS : bonjour à votre équipe de marcheurs vaillants

yves 16/08/2009 17:57

Salut Marthala,
que dire encore sur les lacs etc. merci Marthe pour les explication. La sortie est plutôt sur la base d'une marche, physique, il y a du dénivelé, mais avec les paysages multiples cela reste que du bonheur.
A bientôt