Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 20:44

Mercredi 22 juillet 2009


L'Andlau, rivière du Bas Rhin, longue de 43 km, affluent de l'Ill, de racine celte, Andon (source) se nommait en 886 Andelhaha puis Andelhoha en 999 pour prendre le nom d'Andlau que l'on connaît. Tantôt impétueuse, tantôt languissante, elle prend sa source en dessous de la Crête des Myrtilles à 1 080 m d'altitude au Champ du Feu pour se jeter en une belle cascade des hauteurs du Hohwald et dévaler le val d'Eléon pour traverser Andlau, la ville à qui elle a donné le nom. Andlau dans un écrin de vignes et de forêts se niche dans un magnifique paysage. Cette coquette ville s'est développée autour de l'Abbaye princière, fondée en 880 par Richarde, épouse du carolingien Charles le Gros.

8 h 30 départ face au gîte d'étape du Hohwald, la joyeuse bande s'apprête à vivre une belle journée dans un cadre de toute beauté.

Le Hohwald, en 1867 fut érigé en commune. Si aujourd'hui, cet endroit est très touristique, autrefois c'était la galère. Le village a passé le Moyen Âge dans un total isolement, une ferme dépendant du village de Breitenbach faisait partie de la seigneurie d'Ortenbourg dans le Val de Villé. Seul un sentier permettait de passer le Kreuzweg pour y accéder, aucune route n'existait dans la vallée rocheuse et très resserrée de l'Andlau, la seule voie d'accès praticable aux convois était un chemin muletier partant du côté de Grendelbruch, remontant la vallée de la Magel, passant à la Rothlach, le long du Champ de Feu pour rejoindre le Hohwald.

Voici la cascade de l'Andlau, également appelée cascade du Hohwald, une charmante chute d'eau. De rocher en rocher, l'eau se précipite le long de la pente en un rugissement ininterrompu.

Après la grimpette à la chaume des veaux, nous prenons la direction du Champ du Feu et rejoignons la Vieille Métairie à travers de magnifiques sentiers qui traversent la belle forêt de la ville de Strasbourg.

Le Champ du Feu : massif le plus élevé des Vosges septentrionales , se présente comme une large et longue crête au paysage ouvert s'étirant sur 7 km depuis la Rothlach jusqu'au col de la Charbonnière, assez régulière entre 1 000 et 1 100m de hauteur. D'où vient le nom de Champ de Feu ?? certainement d'une altération car ce vaste espace découvert était une vieille tourbière, et il est impossible qu'il y eut autrefois un incendie à cet endroit-là. Le premier nom cité est celui de Hochfeld qui apparaît en 1393 alors qu'une querelle fut aplanie entre la ville d'Oberehnheim (Obernai) et les seigneurs du Ban de la Roche. Dans des parchemins de 1690 le nom de Hochfeld est encore cité. Entretemps les habitants du Ban de Roche (Steinthal) avaient obtenu de leurs seigneurs le droit de pâturage en ces lieux et nommaient l'endroit Vehfeld, en patois Champ du Veh, donnant Champ du Fe ; et c'est seulement plus tard que Champ du Feu fit son apparition dans la langue française.

Une autre interprétation tend à dire que l'origine du nom provient de Champ de Faîte - Firstfeld. (renseignements glanés dans 'mes balades préférées dans les Vosges D.Wenger')

L'arrivée sur un pré, lieudit Vieille Métairie nous rappelle la traversée des Vosges d'octobre 2009 . C'est sur ce pré que se trouvait jusqu'en 1962 la ferme-auberge de la Métairie. Une prairie enchâssée dans la verdure sombre des forêts de la ville de Strasbourg, dont les droits de propriété lui furent reconnus sur 889 ha après une longue procédure au XIXè siècle avec les cinq communes de Barr, Gertwiller, Goxwiller Bourgheim et Heiligenstein. Aujourd'hui encore on entend parler de la «forêt volée». Un abri en rondins du club vosgien offre aux randonneurs un repos bien agréable et mérité.

À la vieille Métairie, le départ est sonné ...

Après un casse-croûte le sentier rejoint le chemin forestier de la Rothlach. La Rothlach (alt. 954 m) ancienne maison forestière, doit son nom à un petit étang aujourd'hui desséché qui s'étendait dans une terre défrichée (rodung). La Rothlach servait de lieu d'étape aux pèlerins qui venaient jadis de l'autre côté de la montagne pour se diriger vers le Mont Sainte Odile. (mes balades préférées D.Wenger).

Une figurine, dans la cour de l'auberge nous rappelle le Tour de France, tout à fait d'actualité ...

Une bonne bière sur la terrasse de la Rothlach avant de monter au rocher du Neuntelstein. Le point de vue offert depuis le site n'est pas immédiatement visible, il suffit de grimper sur le rocher et un superbe panorama sur le Hohwald et le Mont Sainte Odile s'ouvre à nous. À quelques pas, un abri du club vosgien est un havre de paix qui incite au repos. Une descente aisée nous ramène au Hohwald.

Quelques gouttes de pluie à l'approche du Champ du Feu n'a pas réussi à nous faire perdre notre bonne humeur !!

Avant de retourner sur Mulhouse, nous sommes montés au Champ du Feu. La Tour est délabrée et fermée au public, quel dommage .....

la Tour du Champ du Feu

les compagnons du mercredi vous saluent

 

à bientôt                                Marthe

Partager cet article

Repost 0
Published by Marthala - dans Alsace-Lorraine
commenter cet article

commentaires

yves 24/07/2009 07:04

Salut marthala, c'était une superbe ballade en forêt, je la recommande vivement, un peu physique par moment mais mais ainsi est fait le massif Vosgiens.A la semaine prochaine et un salut à ceux qui pourrons lire mon commentaire depuis toute la FRANCE