Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 21:33

Mercredi 1er juillet 2009

 

Retable dans la chapelle du Schauenberg

 

12 compagnons du mercredi prennent le départ à 9 heures à Osenbach. Charmant village blotti au fond de la Vallée Noble à 380 m d'altitude qui porte le nom du ruisseau qui le traverse. Sa remarquable situation lui vaut d'être le point de départ pour de multiples randonnées. Son imposant clocher de style romain accroche le regard dès l'arrivée au village. Entièrement restauré en 1977, il met en valeur son toit en forme de bâtière et ses rangées d'ouvertures. Sur les hauteurs, dominant le vignoble, un observatoire astronomique se dresse fièrement. Depuis de longues années, la fête de l'escargot (Schnackafàscht) rassemble de nombreux visiteurs.

 

Église Saint Etienne à Osenbach

 

Construite vers 1100, l'église actuelle remplaçait une ancienne chapelle dédiée à Saint Etienne qui dépendait de la paroisse de Soultzmatt. En 1255, elle fut rattachée à la collégiale de Lautenbach. De l'église primitive, il ne subsiste que le clocher et le choeur du XIIè siècle.

Un sentier monte dans la forêt jusqu'au Kreuzlein, carrefour où commence une grimpette aisée à travers bois jusqu'au Heiliger Baum, autre importante croisée de chemins. Le Heiliger Baum porte une Vierge Noire qui semble veiller sur les randonneurs en toutes saisons.

 

Le Kreuzlein à la croisée des chemins

 

Plusieurs chemins partent de cet endroit .... nous quittons la Vierge Noire et rejoignons Notre Dame du Hubel sur le sommet du réputé vignoble du Zinnkoepflé. Le profil majestueux du vignoble domine les communes de Westhalten et Soultzmatt gardiennes de la Vallée appelée Noble à juste titre. (Vallis Praenobilis) où les dignitaires de l'Ancien Régime venaient s'enivrer de la douce volupté de ses fontaines prophétiques. Le dieu du soleil est également le dieu des sources dans la mythologie germanique. Selon la légende, les gens du pays le célébraient jadis sur les hauteurs du Zinnkoepflé appelé Sonnenkoepflé (le mont du soleil) en remerciements des bienfaits dont il avait pourvu leur vallée. C'est ainsi que les eaux balsamiques de Soultzmatt coulent au pied de la montagne depuis le XIIIè siècle, tandis que sur ses flancs jaillissent, depuis le Moyen Àge, des vins qui exhalent les forces de la nature. Dès le XIè siècle, Westhalten et Soultzmatt apparaissent dans des textes qui relatent la présence de la vigne.

Traverser le vignoble en cette saison est un vrai régal, de magnifiques points de vues sur la plaine et les vignes s'ouvrent à nos yeux. Le village de Westhalten apparaît dans un merveilleux écrin de verdure.

 

Nous tournons à gauche et remontons dans la forêt, il fait chaud et nous apprécions les sentiers ombragés. Au pied du Schauenberg, un chemin de croix monte sur un petit raidillon jusqu'à la chapelle. Outre le chemin de croix on peut admirer de belles statues.

Qui ne connaît ce haut lieu de pèlerinage qu'est Notre Dame du Schauenberg ? À flanc de montagne, un paradis dans un paysage favorisé par la nature, un Mont Sainte Odile en miniature qui domine une partie de la haute plaine haut-rhinoise. Ses bâtiments sont visibles de très loin dans la plaine tel un appel à la quiétude. Superbe balcon sur le vignoble avec vue sur la Forêt Noire.

 

Haut lieu de pèlerinage – le Schauenberg

 

Ancien ermitage, le Schauenberg accueille la construction d'une première chapelle en 1440, dédiée au pèlerinage de la Vierge. Elle fut agrandie en 1515 dans un style gothique. Après la guerre de Trente Ans, la chapelle est desservie par les moines franciscains venus de Rouffach qui en terminent l'agrandissement en 1690, et aménagent les abords afin d'accueillir les pèlerins.

Une légende du XVè. siècle rapporte que les habitants de la plaine d'Alsace virent les pentes de la montagne, au-dessus de Gueberschwihr et de Pfaffenheim, s'illuminer. On appela dès lors Schauenberg (Schau im Berg) ce qui signifie «regarde la montagne» !!

 

L'ermite, frère Udalric, construisit là une chapelle et s'y retira. La beauté extraordinaire du site y attira beaucoup de fidèles. C'est ainsi que le Schauenberg devint lieu de pèlerinage.

Le Schauenberg qui abrite le Steinert sur ses flancs est un haut lieu vibratoire estiment les adeptes de l'énergie tellurique. L'autel des druides, au sommet de la colline témoigne du caractère sacré du lieu tout comme la pierre du diable qui accompagne la légende de la chapelle consacrée à la vierge du Schauenberg.

«On raconte, en effet, que, lors de la construction de la chapelle, le diable se rebiffa et envoya une énorme roche contre l'édifice, mais la pierre se ramollit et resta encastrée dans les fondations. La griffe du malin y est toujours visible, mais d'aucuns prétendent que cette marque n'est que la trace laissée par l'affûtage de la serpette des vignerons, ainsi le mystère reste entier».

Après la pause casse-croûte nous suivons le sentier direction de l'extraordinaire rocher du coucou avant de descendre à Osenbach.

Le rocher du Coucou

 

Après cette merveilleuse journée, nous nous consacrons au Rassemblement Fédéral 2009 du 6 au 10 juillet. La FSGT recevra des cyclos et randonneurs pédestres, nous essayerons de leur faire découvrir et apprécier notre belle région qu'est l'Alsace.

A bientôt

Marthe

Partager cet article

Repost 0
Published by Marthala - dans Alsace-Lorraine
commenter cet article

commentaires

yves 04/07/2009 17:30

Salut à tous, superbe rando souvent en forêt, donc pour les sorties en été pas de problème, mais une sortie à faire égelement en automne automne et comme d'hab. bravo à Marthale pour le déscriptif.
@+
yves