Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 14:03

Mercredi 17 juin 2009

 

Non non !! il ne s'agit ni d'un soleil blanc, ni de la lune, c'est l'étonnante image que nous captons lors de la montée au Grand Ballon.

Aujourd'hui notre compagnon Yves est de retour pour les marches !! Rémy, entre temps est monté en grade, félicitations au jeune Grand-Père !!

Départ 9 heures au Firstacker. Une montée aisée à travers forêt débouche sur les prés de la ferme du Gd Ballon. Un merveilleux paysage nous projette dans un monde de rêves tant la palette de couleurs est magnifique.

 

L'ascension continue en passant devant le béret du Chasseur Alpin. Un peu plus haut des ruines m'interpellent ! un écriteau «ruines de l'ancien Hôtel du Grand Ballon érigé par le CV section Guebwiller 1888-1914» nous rappelle que touristes et randonneurs apprécient cet endroit depuis des lustres ....

Un peu d'histoire glanée sur le net :

À partir du milieu du XIXème siècle, les sentiers menant au Grand Ballon connurent, les dimanches d'été, une affluence croissante de touristes que le chemin de fer amenait au pied de la montagne. Certains, dès le samedi, escaladaient le plus haut sommet des Vosges et ainsi, le lendemain, assister au réveil de la nature. Il n'existait alors aucun hôtel, aucun chalet, et mettre à la disposition des visiteurs du Gd Ballon, qui, à cette époque ne pouvait être atteint qu'à pied, un abri sûr pour la nuit et par mauvais temps, était une nécessité. Dès la fondation du CV section Guebwiller en 1872, ce fut une de ses principales préoccupations. Un projet audacieux prit forme, malgré les énormes difficultés en raison de l'altitude, le climat, le manque d'eau et d'argent et bien entendu l'absence de route d'accès carrossable.... Le 3 mai 1874, la section CV Guebwiller proposa de construire un refuge au sommet du Grand Ballon. Les travaux débutèrent le 16 juin 1877 dans la petite dépression entre les deux bosses du sommet et l'inauguration de la première maison du Ballon eut lieu le 29 juillet 1877. En automne de la même année, des vandales enfoncèrent portes et fenêtres et les dégâts causés par les intempéries de l'hiver suivant furent importants. Au cours de l'hiver 1883-1884, le mur du côté nord fut défoncé de façon criminelle, les intempéries firent le reste et le refuge tomba en ruines et fut abandonné. La section de Guebwiller ne baissa pas les bras et érigea en 1885, en utilisant les matériaux provenant de l'ancien édifice, un abri provisoire inauguré le 20 juin 1886. Cette cabane, ouverte en hiver servit d'abri en cas de mauvais temps.

 

Dès 1885, le CV de Guebwiller envisagea le remplacement du refuge-belvédère du Gd Ballon, cible des vandales, par une maison de refuge gardée. Dès le printemps 1888, on abandonna l'ancien emplacement trop exposé sur la cime pour un terrain situé plus bas et, en un temps record, un véritable hôtel, un chalet en bois édifié sur une infrastructure en maçonnerie, long de 15 m et large de 7,50m vit le jour.

Cuisine, cabinets de toilette, salles à manger, 9 chambres et logement du tenancier, et, dès 1888, un station météo compléta cet édifice. L'année suivante cette installation comptait aussi des appareils enregistreurs. En 1896, l'augmentation de la fréquentation nécessita un agrandissement de l'hôtel, les travaux furent terminés avant la fin de l'année. En 1905 débutèrent de nouveaux travaux d'agrandissement ... la petite source du sommet étant sans doute tarie, l'eau devait être amenée avec des mulets au Judenhutplan. Par une radieuse journée d'automne, le 7 octobre 1906 le nouveau bâtiment fut inauguré.

C'était sans compter sur un fait imprévisible, les terribles années de guerre anéantirent tant d'années de labeur, d'efforts et de sacrifices. L'hôtel du Grand Ballon sera encore reconstruit à un autre emplacement....

voici tout ce qui reste de l'ancien hôtel du Gd Ballon 1888 – 1914

Par une journée radieuse comme aujourd'hui, au sommet, nous bénéficions d'une vue panoramique sur toute la chaîne des Vosges, les massifs de la Forêt Noire et même les Alpes, la récompense pour tout randonneur..

 

Le radôme installé depuis 1997 sert à l'aviation civile, pour la gestion du trafic aérien à l'approche des aéroports internationaux de Mulhouse et Strasbourg mais sert également de point de repaire aux randonneurs lors de leurs sorties.

 

Avant de descendre vers le Haag, nous avons une pensée pour les Diables Bleus, les valeureux Chasseurs Alpins qui ont laissé leur vie dans le massif vosgien pendant la Première Guerre Mondiale. Monument érigé en 1927.

  monument des Diables Bleus

Après le col du Haag, nous rejoignons par un sentier ombragé, l'abri du Sattelfels niché au pied du Grand Ballon. Nous posons nos sacs pour le casse-croûte et profitons de cet endroit fort bien aménagé pour les marcheurs.Une descente sur un large chemin jusqu'au refuge Aurora sur les hauteurs d'Altenbach.

Altenbach est le village natal de Catherine HUBSCHER née le 2 février 1753, elle a exercé le métier de repasseuse à Oderen. Catherine épouse le 1er mars 1783 un sergent aux gardes françaises, François Joseph LEFEBVRE. Duchesse de Dantzig dit Madame Sans Gêne elle décède à Paris le 29 décembre 1835, inhumée au cimetière du Père-Lachaise.

La route descend à Godlbach, derrière la chapelle une petite grimpette mène au Firstacker et la chapelle du Sudel dédiée à Jeanne d'Arc, érigée en 1931 à 1012m alt. par le Souvenir Français à la mémoire des soldats français morts lors du premier conflit mondial, sur ce lieu baigné de sang servant d'observatoire à sept régiments d'infanterie ainsi qu'à cinq bataillons défendant l'accès de la Vallée de Thann.

Nous reviendrons sur nos pas avec un groupe de randonneurs venant de différentes régions de France lors du Rassemblement Fédéral le 6 juillet prochain et espérons leur faire partager notre amour pour le Grand Ballon.

Je profite pour souhaiter bon courage à notre ami Yves qui va s'élancer le 20 juin prochain sur le Thur Tour et l'assurer de notre soutien.... bon vent l'ami ....


Marthe

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marthala - dans Alsace-Lorraine
commenter cet article

commentaires

Martine Keller 25/06/2009 08:23

Bravo pour ce récit judicieusement complété d'informations historiques qui ajoutent une dimention supplémentaire à ce vécu autour du Grand Ballon.
Je suis venue plusieurs fois sur ce toit des Vosges et je l'ai hélas toujours vu noyé dans les brumes. Mais je ne désespère pas de pouvoir l'admirer un jour sous un ciel de rêve !

yves 18/06/2009 16:40

Salut marthala, et bien super blog à nouveau je profite pour prendre l'histoire du grand ballon pour le mois de juillet et encore merci pour le soutien tour thur en avant pour moi et les AZZURI@+