Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 16:03

Mercredi 10 juin 2009

Après le tour de la Doller le week end dernier, nous avons prévu une journée récréative autour des étangs dans les environs de Roderen ...

Départ à Rammersmatt alt. 420 m charmant petit village typique entre les vallées de Thann et de Masevaux dans un magnifique paysage. Son nom vient de Rambrechtmatten, le seigneur de Ramprecht propriétaire de toutes les terres et prairies du lieu, bien avant l'installation des premiers habitants.

Église de Rammersmatt

 

Dès la sortie de Rammersmatt, part le sentier de la nature du Trankerwald que nous apprécions en toute saison, mais aujourd'hui il est particulièrement superbe tant la nature est florissante.

Ce remarquable sentier, crée en 1976 par une équipe de jeunes du village fut repris par la suite par les Amis de la Nature Solidarité dont le refuge se trouve à proximité. Les amoureux de la nature sont conquis par les nombreux panneaux explicatifs des différents arbres jalonnant leur promenade tout au long de l'année. Un fois encore, je ne peux que féliciter tous les bénévoles qui æuvrent pour notre soif de la découverte.

Sur le chemin fraîchement fauché qui surplombe le village de Bourbach le Bas, nous apercevons les célèbres bûchers, prêts à être enflammés le soir de la Saint Jean, qui selon les dires, sont les plus importants feux de la Saint Jean de la région.

 

Les feux de la Saint Jean : La fête de la Saint-Jean, traditionnellement accompagnée de grands feux, est la fête de Jean le Baptiste. Elle a lieu le 24 juin, date symbolique du solstice d'été. C'est donc la nuit la plus courte de l'année, et de ce fait plus propice à une fête durant jusqu'au matin.

Un tronçon de route nous permet de retrouver un chemin qui, à travers champs rejoint la forêt de l'Eichwald jusqu'au monument aux morts. De là un sentier traverse le Michelbach puis un chemin à la lisière du bois nous promène sur les hauteurs de Roderen et nous fait bénéficier de magnifiques paysages. La campagne est très belle en cette saison, les champs de blés parsemés de bleuets et de coquelicots font le bonheur des marcheurs.

 

Nous faisons, comme d'habitude, une boucle direction Aspach le Haut afin de profiter de l'étang et de ses magnifiques nénuphars roses qui flottent sur l'eau. L'endroit aspire au repos ...

les nénuphars de l'étang d'Aspach le Haut

Après cet endroit idyllique, le chemin de Roderen traverse les champs et, sur notre droite, se dresse fièrement le Grand Ballon dominant la chaîne des Vosges.

La croix banche du Stauffen brille au soleil et nous rappelle nos belles randonnées autour de Thann.

Vue sur le Grand Ballon

 

La tête remplie de tous ces merveilleux clichés, nous entrons dans la forêt du Feylwald qui cache jalousement sur le ban de Roderen les étangs du Grüsselbach, des Saules et des Aulnes. Vrai paradis pour pêcheurs et randonneurs et tout autre amoureux de la nature.

Roderen : c'est dans une charte de donation datant de 1090 que l'on trouve pour la première fois mention de ce village qui s'appelait alors Hohenrodern.

L'arrivée à l'étang du Grüsselbach est toujours un moment de grande émotion, l'endroit est si beau, un calme absolu nous entoure, une ou deux carpes font des bonds hors de l'eau comme pour nous souhaiter la bienvenue. Nous posons nos sacs dans ce petit coin de paradis niché entre l'arboretum du Bodenfeld et la zone de loisirs .... et ce n'est pas tout .....

Une agréable surprise : Michèle et Yves nous rejoignent, aujourd'hui c'est l'anniversaire de Rémy !!

 

BON ANNIVERSAIRE RÉMY

 

les compagnons du mercredi font la fête !!!

Le repas se déroule dans une ambiance de fête ... nous prenons tout notre temps, rien ne presse le retour à Rammersmatt peut attendre ...

santé

 

 

un coin de paradis

 

Le retour passe par le charmant village fleuri de Roderen alt 350 m. L'église Saint Laurent, au centre du village a été construite en 1858 avec les matériaux de l'ancienne église. L'une des cloches, datée de 1383 serait l'une des plus anciennes de France. La chapelle Maria auf dem Rain qui veille sur le village, a été un important lieu de pèlerinage. L'actuelle chapelle date de 1935, elle a été construite en remplacement de l'ancienne, selon les væux des habitants à l'issue de la guerre 14-18.

Une courte montée nous ramène à Rammersmatt. Leimbach, village voisin mérite un petit arrêt.

Vestiges de l'ancienne église Saint Blaise à Leimbach

L'ancienne église de Leimbach fut l'un des sanctuaires les plus connus en Haute Alsace. Construite à la fin du XIIè siècle dans un style roman elle fut citée pour la première fois en 1302. Les pierres qui servirent à la construction de l'édifice proviennent de la région de Rouffach.

Détruit une première fois en 1358 pendant la guerre des Suisses, le sanctuaire fut rebâti dans le style gothique. À cette époque la paroisse dépendait de Rammersmatt. En 1454 Leimbach obtint son indépendance. C'est à cette époque que Friedrich Roth von Rosenberg, supérieur des Augustins de l'Oelenberg relança le pèlerinage de Saint Blaise attirant chaque année des milliers de pèlerins venus de Suisse, d'Autriche et d'Allemagne. En 1472 le pèlerinage ayant pris une ampleur considérable, il fut nécessaire d'agrandir le sanctuaire. La seconde destruction eut lieu en 1525 durant la Guerre des Paysans et le sanctuaire fut reconstruit à la fin des hostilités.

Bombardé et détruit par un incendie le 15 décembre 1917 il est ensuite voué à l'abandon et classé monument historique en 1924.

 

Une nouvelle église vouée à Saint Blaise fut construite au centre du village. (sources: club des jeunes archéologues de Leimbach 1971/Le Patrimoine des communes du Haut Rhin Ed.Flohic 1998.

à la prochaine
Marthe

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marthala - dans Alsace-Lorraine
commenter cet article

commentaires

yves 12/06/2009 18:19

salut, encore un jouyeux anniversaire à mon pote Rémy @+