Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 11:26

Mercredi 22 avril 2009

Aujourd'hui, randonnée-souvenir en l'honneur de tous ceux, tombés pour leur Patrie respective !!

Départ 8h30 à la Stèle au Hohrodberg alt 698 m. Très vite nous arrivons au carrefour de l'abri Wahlenstall d'où commence véritablement la randonnée. Nous saluons Brigitte et François qui sont venus nous rejoindre pour cette journée.

Traverser la forêt communale d'Hohrod en cette saison est un régal tant pour les yeux, pour les jambes et les odeurs ! Une longue promenade nous mène à la Croix de Wihr, carrefour au pied du Grand Hohnack que nous connaissons bien. Un repos s'impose avant de reprendre un magnifique sentier pour le Kuhberg. Les myrtilles sillonnent le sentier de toutes parts, nous ne nous lassons pas d'emmagasiner les merveilles de la nature.

La Croix de Wihr

 

Je regrette toujours en ces moments de ne pouvoir vous restituer à travers ces quelques lignes les bonnes odeurs de pins qui nous entourent. Nous profitons de chaque instant de bonheur sur ce tronçon qui débouche au Baerenstall.

Baerenstall, lieu de mémoire 1914-1918 très visité par les Allemands. Un cimetière militaire allemand très bien entretenu, où reposent 2438 soldats.

Cimetière militaire allemand au Baerenstall

 

Sous les pins quelques tables et bans sont installées, nous en profitons pour poser nos sacs.Nous sommes à quelques pas du Collet du Linge, en contrebas de la route, un poste de commandement bavarois. Quelques minutes plus tard nous sommes devant le Mémorial du Linge, érigé sur l'endroit même du champ de bataille, théâtre d'affrontements particulièrement meurtriers entre combattants français et allemands lors de la guerre 14-18. 17 000 morts de part et d'autre, ce qui lui vaut le surnom de «Tombeau des Chasseurs» en hommage aux 10 000 Diables Bleus qui ont laissé leur vie dans ces tranchées.

 

Le Champ de bataille du Linge à 987 m alt. classé Monument historique depuis 1921, a pratiquement conservé ses spécificités. Le solide système de défense allemand a bien résisté aux outrages du temps. Les tranchées françaises, creusées dans la terre meuble, sont également encore visibles sur certaines portions de leur réseau d'origine. L'émotion est grande devant ce Musée Mémorial entouré de barbelés rouillés, l'ensemble offre ainsi un aperçu sur les conditions de vie et de combat des deux belligérants. Je ne puis m'empêcher de frissonner devant de tels tableaux, c'est avec un immense respect envers les soldats, que je foule ces lieux, ne faisant aucune différence entre Allemands et Français. Tous ces gens n'ont rien demandé à personne, ils ont tout simplement servi leur Patrie... je remercie le ciel de ne pas avoir vécu cette époque tragique.

Pour aller au Glasborn nous grimpons au Schratzmaennele, passons entre de nombreux vestiges de la guerre et descendons à une carrière. Bien avant la guerre, le grès rose extrait de cette carrière a servi à la construction du temple protestant de Munster.

En arrivant au Glasborn, la récompense ne se fait pas attendre, de merveilleux paysages s'offrent à nos yeux. Les montagnes nous font face et laissent miroiter au soleil leurs sommets blancs recouverts des dernières neiges. Époustouflant !!

 

les compagnons du mercredi s'aèrent au Glasborn

 

Surplombant la ferme-auberge du Glasborn, la crête était fortement aménagée de créneaux de tir et de poste d'observation, traversée par plusieurs galeries souterraines taillées dans la roche, aujourd'hui comblées.

Un agréable sentier mène à travers bois de pins jusqu'au col du Wettstein. Un abri français a été reconstitué tout près du col. Une petite boucle et nous revenons vers le Glasborn... Le cimetière militaire français, la nécropole du Linge au col de Wettstein ce sera pour une prochaine sortie.

À l'endroit nommé La Courtine où débouchèrent les attaques françaises pour le Barrenkopf et le Schratzmaennele, nous bifurquons à droite. Arrive le Barrenkopf secteur fortifié par les Allemands de 1915-1918. Aile droite des Offensives françaises sur le Massif du Linge. Un circuit historique permet de longer les tranchées bien visibles.

Le Kleinkopf, avantageusement placé au-dessus de la ligne de front de la vallée de Munster, son sommet fut utilisé comme observatoire et position d'artillerie de montagne. Dans les roches, nous traversons le poste, puis nous découvrons le carrefour de Wahlenstahl, qui fut l'emplacement de batterie. Dès l'automne 1914, le commandement allemand repère cet endroit idéal et y installe un canon de campagne. Il couvrait, par son tir, toute la zone de Munster et du Reichackerkopf. En 1915 une casemate de protection en béton fut construite autour du canon qui restera en place jusqu'en 1918. Depuis les chaumes du Kleinkopf nous bénéficions d'un grandiose panorama sur Munster et sa vallée.

Dans la descente, à flan de montagne, une croix Banche surplombe la vallée. À ses pieds, des pièces d'un bombardier Lancaster de la Royale Air Force qui s'est crashé à cet endroit le 7 janvier 1945 à 21h30. Autre monument élevé à la mémoire de victimes d'un drame survenu lors d'une autre guerre. Une plaque sur une pierre indique le nom des membres de l'équipage tués.

De retour à l'abri Wahlenstahl il suffit de traverser la partie haute du hameau de Hohrodberg et déjà notre rando prend fin.

La stèle de l'aviateur

Sur cette pierre ces quelques mots font réfléchir :

 

11 NOVEMBRE 1918 ARMISTICE

L'INCOMMENSURABLE NOUVELLE

NOUS ALLONS VIVRE ÊTRE VAINQUEURS

POUR CESSER D'ÊTRE VIRTUELLE

CHERCHAIT UN ACCÈS DANS LES COEURS

CE FUT QUAND LA FOSSE FUT CLOSE

DU DERNIER CHASSEUR TOMBÉ LÀ

QUE L'IMMENSITÉ DE LA CHOSE

FIT VOLER NOS COEURS EN ÉCLATS

ET SUR CET INCONNU DE FRANCE

NOUS TOUS DÉLIÉS DU NÉANT

AVONS PLEURÉ DE DÉLIVRANCE

ET DE TRISTESSE INTENSÉMENT !

 

Le jour férié du 11 novembre c'est aussi «se souvenir» .....

 

Marthe

Partager cet article

Repost 0
Published by Marthala - dans Alsace-Lorraine
commenter cet article

commentaires

yves 25/04/2009 15:43

Salut à vous, comme d'habitude superbe article vraiment une très belle randonnée et surtout, un grand merci à nos diables bleus, je recommande à tous de faire se périple de l'histoire.
Salut à tous
yves