Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 16:29
Natzwiller 557m – cascade de la Serva – La Serva 1 000 m – la Vieille Métairie 938 m – La Rothlach 952 m – Champ du Messin 984 m - Grande Carrière - Natzwiller

distance : 19 km 600 profil + 750 m - 750 m

départ : Natzwiller 8h30, nous tournons à droite au lieu de tourner à gauche ! Une petite grimpette de mise en train ... tous comptes faits, un bon échauffement pour tous !!.

Revenant sur nos pas, nous prenons la direction des cascades de la Serva. Depuis la Haute Goutte, un chemin forestier longe la Serva et nous mène aisément jusqu'à un carrefour. Deux possibilités se présentent à nous, continuer sur le chemin forestier et arriver facilement au-dessus de la cascade, ce qui présente peu d'intérêt, ou, emprunter le sentier suivant le cours d'eau et grimper face aux chutes. Un rapide coup d'œil nous confirme la fraîcheur des troupes, et nous empruntons le sentier, un peu raide et mal aisé par moment mais nous gratifiant de paysages superbes. Très vite les eaux de la Serva grondent au-dessus de nos têtes.

Le soleil ne traverse pas l'épaisse forêt dans laquelle nous nous trouvons, une nappe de brouillard nous entoure et donne à cet endroit un air mystérieux ! Les eaux surgissent du Champ du Feu se jettent dans le précipice en un torrent tumultueux rebondissant de roches en roches pour finir en une paisible rivière à l'arrivée à Natzwiller. Une passerelle enjambe les chutes, dommage ! interdite d'accès, elle nous prive d'une vue plongeante sur le précipice. Encore quelques mètres à grimper et nous voilà au-dessus des chutes.

Une longue montée dans une magnifique forêt nous fait déboucher sur le plateau du Champ du Feu. Le retour à la civilisation est un peu brutal. Un tronçon de route nous fait passer devant une chapelle noyée dans le brouillard.

Il était une fois une famille du Champ du Feu qui ayant assisté aux messes dites en plein air devant la Ferme Morel, eut l'idée d'un lieu de culte pour tous les skieurs qui se pressaient déjà sur les pentes de la Serva. Ainsi est née l'idée de construire une chapelle au Champ du Feu. L'inauguration a eu lieu en septembre 1952 suivie de messes et cultes protestants tous les dimanches de neige. Malgré cette tradition perdue, d'autres cérémonies comme Mariages et Baptêmes y ont toujours lieu car cette chapelle, dans son écrin de verdure se prête admirablement à ce genre d'évènements. Son entretien a de tout temps été assuré par les habitants du Champ du Feu, et notamment en mai 2005 elle a été entièrement restaurée. Merci à eux de la part de tous les randonneurs.

Le Champ du Feu : massif le plus élevé des Vosges septentrionales , se présente comme une large et longue crête au paysage ouvert s'étirant sur 7 km depuis la Rothlach jusqu'au col de la Charbonnière, assez régulière entre 1 000 et 1 100m de hauteur.

D'où vient le nom de Champ de Feu ?? certainement d'une altération car ce vaste espace découvert était une vieille tourbière, et il est impossible qu'il y eut autrefois un incendie à cet endroit-là. Le premier nom cité est celui de Hochfeld qui apparaît en 1393 alors qu'une querelle fut aplanie entre la ville d'Oberehnheim (Obernai) et les seigneurs du Ban de la Roche. Dans des parchemins de 1690 le nom de Hochfeld est encore cité. Entretemps les habitants du Ban de Roche (Steinthal) avaient obtenu de leurs seigneurs le droit de pâturage en ces lieux et nommaient l'endroit Vehfeld, en patois Champ du Veh, donnant Champ du Fe ; et c'est seulement plus tard que Champ du Feu fit son apparition dans la langue française.

Une autre interprétation tend à dire que l'origine du nom provient de Champ de Faîte - Firstfeld. (renseignements glanés dans 'mes balades préférées dans les Vosges D.Wenger')

Nous quittons le Champ du Feu – Serva sur la crête des Myrtilles avant de traverser la forêt de la ville de Strasbourg sur un magnifique sentier en légère descente vers la clairière du lieu-dit Ancienne Métairie alt. 950 m.

C'est sur ce pré que se trouvait jusqu'en 1962 la ferme-auberge de la Métairie. Une prairie enchâssée dans la verdure sombre des forêts de la ville de Strasbourg, dont les droits de propriété lui furent reconnus sur 889 ha après une longue procédure au XIXè siècle avec les cinq communes de Barr, Gertwiller, Goxwiller Bourgheim et Heiligenstein. Aujourd'hui encore on entend parler de la «forêt volée». Un abri en rondins et un chalet du club vosgien offrent aux randonneurs un repos bien agréable et mérité.. (mes balades préférées Daniel Wenger).

Direction La Rothlach par un sentier agréable en légère montée. L'arrivée à la Rothlach se fait sur une petite route forestière goudronnée. Le cadre est assez joli, autour de nous des prés humidifiés par le brouillard qui nous suit depuis ce matin. Ici arrêt repas ...

La Rothlach (alt. 954 m) ancienne maison forestière, doit son nom à un petit étang  aujourd'hui desséché qui s'étendait dans une terre défrichée (rodung). La Rothlach servait de lieu d'étape aux pèlerins qui venaient jadis de l'autre côté de la montagne pour se diriger vers le Mont Sainte Odile. (mes balades préférées D.Wenger).

Le retour à Natzwiller est programmé par le Champ du Messin. Avant la croisée des sentiers avec la route, une pierre, un dolmen ?? je m'approche, on la nomme la Pierre de la Mémoire !

Plus loin, dans un charmant petit édifice, jaillit une fontaine qui porte le nom du professeur Bechstein de l'Université de Strasbourg, secrétaire général du Club Vosgien pendant 25 ans, de 1893 à 1918. L'endroit est d'un grand charme. Le Champ du Messin est connu depuis l'aube du temps. Jadis nommé Miltzfeld, l'endroit devient en hiver un grand lieu de rassemblement de skieurs.

Une longue descente nous mène à la Grande Carrière, l'ancienne carrière de granit dépendant du camp de Struthof. La végétation reprend ses droits sur de vieux bâtiments qui nous rappellent le lourd passé de la région !!

Un long sentier traverse une immense forêt avant de dévaler sur des prés pour nous laisser à Natzwiller où nous passons une seconde nuit.

à demain

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Christel 18/11/2012 15:12

Il me semble qu'on y faisait autrefois du charbon de bois.
A bientôt.