Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 19:38
Col du Donon 728 m – Wackenbach 413 m – Schirmeck 328 m - Struthof 799 m - Natzwiller 557 m

Distance : 22 km Profil + 500 m - 700 m


Départ : au col du Donon à 8h45, pluie annoncée, erreur il fait beau !!

Face à l'hôtel, le cimetière militaire sur une petite butte, nous tournons à gauche et avons en toile de fond la montagne sacrée du Donon et le Temple romain, un beau tableau.

Colonne de Jupiter, cavalier à l'Anguipède au col du Donon


Un peu de route pour arriver à l'embranchement d'un magnifique sentier descendant à travers une belle forêt jusqu'à Vacquenoux puis Wackenbach. Les paysages sont magnifiques et malgré la troisième journée de marche c'est presque reposant de traverser ces belles forêts, une longue descente nous conduit à Wackenbach, joli village fleuri. Nous échangeons quelques mots avec les habitants bien sympathiques entourant la postière. Nous abandonnons le GR pour un sentier courant le long d'un cours d'eau qui nous mène de façon agréable à Schirmeck où nous attend notre arrêt repas.

Schirmeck, ville créée aux alentours du XIII – XIV siècle, période à laquelle, environ soixante-dix villes ont été érigées par les souverains et les dynastes de l'époque, ici en l'occurrence sous l'investigation de l'évêque de Strasbourg de l'époque. C'est en 1328 que l'agglomération est signalée pour la première fois sous le nom de la Neufville, nom qui définissait la ville comme une création récente.

Au cæur de la vallée de la Bruche, à mi-chemin entre Strasbourg et Saint Dié, desservi par la voie expresse, le canton de Schirmeck fut rattaché à l'Alsace avec le canton de Saales par le traité de paix signé en 1871 entre l'Allemagne et la France. Le canton de Schirmeck se compose de 16 communes et a la particularité d'être frontalier avec la Meurthe et Moselle, la Moselle et les Vosges.

Après le repas nous montons au château-musée de Schirmeck et bénéficions d'un panorama exceptionnel sur la ville et ses environs.

Construit au début du XIIIè siècle, ce château fut détruit par les Suédois en 1633 au cours de la Guerre de Trente Ans. En 1705, les Français songèrent à le reconstruire, mais le projet fut abandonné et, en 1757 on édifia le clocher de l'église avec les matériaux du château .... La population suivit l'exemple des autorités en prélevant massivement des pierres pour la construction des maisons. La restauration du bâtiment par la Ville de Schirmeck en 1969, suivie par sa rénovation et son agrandissement en 1989-90 ont permis l'aménagement du musée, où l'exposition de nombreux documents anciens fait revivre l'histoire de la ville et de son château.

Après la croix Walter une longue montée sur chemin forestier entrecoupé de sentiers, contourne la montagne et, surprise ! on découvre un jardin-pépinière soigneusement cultivé dans un enclos. Tout prêt un abri invite le randonneur à se reposer. Les sapins baignent au soleil, on aperçoit des prairies, un lieu qui serait enchanteur si on ne voyait pas s'élever une aiguille blanche comme un symbole, un témoin à la mémoire des 30 000 victimes de la folie de l'homme. On ne peut quitter des yeux la silhouette blanche du mémorial qui jaillit de la forêt comme pour nous rappeler la triste histoire du Struthof. Perdus dans nos pensées nous reprenons notre route sur un sentier, en jetant de temps en temps un regard ému vers cette flèche blanche .....

Au prochain carrefour, comme hier, un petit groupe de huit a souhaité monter jusqu'au camp se trouvant à quelques enjambées. Nous ne nous faisons pas prier et grimpons à travers une forêt sombre, quand celle-ci s'ouvre, apparaît en plein lumière le Struthof. Un lourd silence plane autour de nous ... Il est déjà tard, nous allons nous recueillir devant le Mémorial.

Il est difficilement imaginable que sur ce massif vosgien, près de Schirmeck, sur le site de la belle vallée de la Bruche des hommes ont fait subir l'horreur à d'autres hommes...

Nous rebroussons chemin pour descendre à Natzwiller où nous allons passer la nuit.

Natzwiller


Partager cet article

Repost 0

commentaires