Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2008 7 19 /10 /octobre /2008 17:34

deuxième jour : Urmatt – Col du Donon

Urmatt 240 m – Porte Pierre 856 m – Rocher de Mutzig 1 000 m – Col du Narion - Cabane Carrée 740 m – col entre deux Donons – 822 m Donon 1 008 m - col du Donon 718 m

distance : 24 km profil + 1 280 m - 750 m

Urmatt, départ 8h30 pour une belle randonnée, beau temps, aujourd'hui nous partons à la découverte de la Porte de Pierre et le rocher de Mutzig.

À la sortie d'Urmatt nous prenons la direction de la Porte de Pierre, nous longeons le ruisseau du nom d'Eimerbaechel sur un chemin forestier. La Grotte du Loup à notre gauche, il s'agit d'une caverne au bord du ruisseau, en contrebas du chemin. Une bonne montée, le sentier s'engouffre dans le bois, nous passons devant une source, maintenant je me concentre et ne pense plus qu'à l'instant où je vais me trouver devant la Porte de Pierre que j'ai si souvent contemplée dans les livres. Dans très peu de temps je la verrai ! Je me prépare à vivre un moment de grande émotion. Arrivée sur la crête sommitale, devant moi, un gros rocher jonche le sol, il est creusé d'une petite cupule remplie d'eau, je prends la peine de prendre une photo.

une cupule comme on en trouve beaucoup sur le trajet en partant de St Jean de Saverne – Mont Saint Michel jusqu'au Daubenschlag, merveilleuse randonnée aussi que je peux que vous conseiller.


Une force presque mystique me fait lever les yeux, et là c'est l'émerveillement, devant moi la Porte de Pierre à 856 m d'altitude. À ce moment je suis heureuse d'avoir accepté de conduire le groupe et d'arriver la première en ce lieu enchanteur. La Porte de Pierre, un édifice de grès rouge, majestueux m'accueille défiant le temps depuis des siècles sur le plateau sommital. Tel un arc de triomphe naturel constitué de trois piliers et de deux arches !!

Magnifique !! Un monde de mystère défile sous mes yeux, j'essaye de m'imprégner de cette force qui m'entoure. Un instant d'émotion que je garderai toujours en moi. Je prends précieusement une photo, de peur que cet instant magique ne m'échappe à jamais ! À cet instant je sais que je reviendrai, ça je le sens.


Scènes païennes, religieuses ? De quoi était-elle témoin durant tous ces siècles ?? des milliers de randonneurs se sont arrêtés émus, l'ont touchée des mains pour s'imprégner de sa force, de son pouvoir mystérieux ! Une porte s'ouvrant sur un monde de mystères !!

Un instant de pur bonheur tel que les randonneurs en vivent parfois. Comment a-t-elle pu résister au gel, dégel, secousses sismiques et autres ..

Le groupe arrive et nous décidons de profiter au maximum de cet endroit mystérieux et prendre le repos casse-croûte.

Après quoi nous reprenons la route en direction du Rocher Mutzig, le chemin serpente à travers bois sur les flancs du Grand Katzenberg avec un panorama sur la vallée de la Bruche.

Nous gravissons la montagne tout en admirant les paysages autour de nous, sur la ligne des crêtes nous passons au rocher de Mutzig ou plutôt les rochers de Mutzig alt. 1 009 m. Le rocher est fissuré de profondes crevasses. Une vue panoramique dévoile la beauté des vallées environnantes. Une plaque à l'effigie de Saint Christophe collée sur le rocher rappelle le patron des voyageurs.


Une descente pour arriver au col du Narion 927 m alt. avec un abri forestier en rondins de bois du nom de Cabane des Juifs, une aubaine pour les randonneurs. Les couleurs automnales sont de plus en plus belles. Une longue descente sportive nous mène jusqu'à la Cabane carrée 740 m alt. où nous prenons un repos bien mérité avant de reprendre le GR qui emprunte à flanc de montagne un chemin passant en contrebas de la crête pour déboucher au col de L'Engin 789 m alt.

C'est ici que nos chemins se séparent, nous sommes 8 à souhaiter grimper au sommet de la montagne sacrée qu'est le Donon. Pour cela nous nous dirigeons vers le col des deux Donons et son abri. Un sentier monte en lacets à travers des roches de plus en plus hautes à enjamber. Quand nous arrivons au sommet, un léger brouillard nous entoure, comme pour ajouter de la magie en ces lieux sacrés. Le Massif du Grand-Donon, point culminant des Basses Vosges aux confins de la vallée de la Bruche, carrefour entre l'Alsace et la Lorraine, est un de ces lieux où souffle l'esprit. Endroit privilégié où l'Histoire rencontre la légende, ce sommet fut successivement place forte dès le Néolithique, refuge temporaire à l'époque de l'Age de Fer, lieu de culte gallo-romain puis site occulté au nom d'un christianisme conquérant. L'endroit a été très fréquenté depuis cinq mille ans. C'était un important centre culturel celte. Pour rappeler ce passé, un petit temple de style romain y a été édifié en 1869. Pour garder la magie, oublions que le temple installé au sommet n'est qu'une reconstitution et laissons travailler notre imagination. Un petit bémol cependant, une antenne-relais un peu en contre bas nous ramène sur terre !!

Le temple romain domine les vallées depuis le sommet de cette montagne magique, même après une longue journée de marche, une force irrésistible incite le randonneur à gravir ce lieu mystérieux. Il y a une quinzaine d'années je me suis trouvée devant ce temple et j'y suis volontiers revenue. Le temps passe et il faut songer à rejoindre notre hôtel, une forte descente entre de grands blocs rocheux moussus comme tombés de la pelle d'un géant nous fait dégringoler rapidement jusqu'au col où le reste du groupe était arrivé par la route où nous passons la nuit.

à demain....




Partager cet article

Repost 0

commentaires