Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 10:43
                    La Fouly 1610 m – Praz-de-Fort 1151 m – Issert 1055 m -
                    Champex  Lac 1470 m - Val d'Arpette 1627 m

 

Aujourd'hui c'est presque repos ! Faut garder des forces pour demain, la célèbre Fenêtre d'Arpette !!

Nous quittons l'Edelweiss vers 9 heures, La Fouly haut lieu de l'alpinisme, dès la sortie du bourg, nous apercevons deux alpinistes sur d'énormes falaises à notre gauche, bon courage ..

Le sentier que nous empruntons est semblable à nos sentier vosgiens, il traverse un bois de conifères, superbe journée de récupération .... D'un côté, la montagne avec ses falaises ornées de cascades, de l'autre la Dranse de Ferret alimentée par des reuses dévalant les montagnes, (dans le secteur les torrents s'appellent «reuses»). Nous laissons Florent et Micca pour une route plus aisée pour le mulet et son chargement, alors que nous nous engageons sur un joli sentier qui suit la crête entièrement boisée. Une heure plus tard nous retrouvons Florent et Micca à une intersection pour rejoindre Praz-de-Fort.

Praz-de-Fort, charmante bourgade qui a conservé de nombreux et beaux raccards transformés en chalets fleuris. Le Raccard : terme régional pour désigner la grange à blé ou gerbier (meules) se dresse sur des pilotis coiffés d'une dalle taillée en rond , la pierre à souris que ces dernières ne pouvaient pas escalader et de ce fait le grain était protégé. Les pilotis permettent un courant d'air et évite toutes moisissures.

Le nom de Praz-de-Fort signifie le «pré des fours». Florent nous mène à un four à pain bien conservé, entretenu et restauré qui est allumé plusieurs fois par an pour conserver les traditions. Ces fours villageois étaient construits par le seigneur, on ne pouvait cuire son pain ailleurs pour des raisons de sécurité contre le feu, grand ennemi des temps passés, terrible pour les hameaux construits en bois et n'ayant pour l'éteindre que des seaux d'eau puisés à la fontaine.

Praz-de-Fort et l'arbre de mai. De lointaine origine romaine, imposé dans ces contrées au temps de la révolution comme signe de liberté, l'arbre de mai se levait encore dans les villages au début du siècle. La coutume abandonnée renaquit en 1944 et s'est maintenue jusqu'à nos jours. Le premier dimanche de mai, on amène sur la place du village un sapin de grande longueur. On y laisse un bouquet de branches en son sommet et on le surmonte d'un drapeau, bien entendu ce drapeau doit être à la fois suisse et valaisan.

Le pique nique se déroula sur les hauteurs d' Issert, charmante agglomération typiquement valaisanne fière de ses maisons, ses granges et ses raccards ! Une petite sieste avant de descendre au village et entreprendre la grimpette pour Champex-Lac, mais avant un petit café s'impose...

Un sentier grimpe à travers prés et bois, passe à proximité d'anciennes ardoisières et après une dernière montée pentue arrive dans un site de rêve, le lac de Champex !! Pendant la montée nous avons croisé un troupeau de vaches noires ! La vache Hérens est petite mais costaud. Un cou puissant, le front large, une poitrine profonde, ses membres courts font d'elle une vache trapue hors du commun. Sa tête large est surmontée d'un chignon un peu plus clair et une paire de cornes en forme de guidon de vélo, à pointes noires. Elle est réputée pour sa robustesse et sa combativité. Dans les Alpes suisses, françaises et italiennes, des combats de vaches se déroulent pour gagner le titre de «reine du troupeau» et apporter la gloire à son propriétaire.

Entre les montagnes de Catogne et de Breya, la très fréquentée station estivale de Champex-Lac s'ouvre à nous !!

Il nous reste à monter au relais du Val d'Arpette par le sentier qui suit le torrent d'Arpette avec ses cascades à travers de beaux sous-bois qui nous conduit directement au relais où nous passerons la nuit. Demain la fenêtre d'Arpette nous attend !! bonne nuit !!

Partager cet article

Repost 0
Published by Marthala - dans T M B
commenter cet article

commentaires