Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2008 6 20 /09 /septembre /2008 22:23
                            Refuge Elisabetta 2195m – lac Combal 1975m – lac du Miage 2020 m

               La Visaille 1659m – Courmayeur 1226m – Arpnouva 1769m – refuge Elena 2062m

Une superbe journée nous attend, il fait frais mais très beau. Tout autour de nous est pur bonheur !! Les appareils photos crépitent ...

8h45 départ du refuge Elisabetta pour le lac Combal, retenue d'eau que l'on aperçoit depuis la terrasse du refuge Elisabetta. Les troupes sont fraîches et joyeuses, paysages merveilleux, on ne sait où donner de la tête, les rhododendrons prédominent sur le paysage, on trouve aussi le lys et l'ancolie bleue sans compter toutes les fleurs de montagne. C'est dans ce paysage féérique que nous descendons au lac Combal, vaste marécage à la flore alpestre variée avec une eau d'une pureté extraordinaire .. La vallée se resserre, fermée en aval par la colossale moraine issue du glacier du Miage. Nous prenons un sentier qui permet facilement de monter sur la moraine et admirer une autre merveille, le lac de Miage 2020m. Avec regret nous quittons ce paradis pour la Visaille où aura lieu un pique-nique sur un pré face à l'aiguille noire de Peuterey. Nous avons même droit à une courte sieste avant de prendre un bus pour Courmayeur. Nous retrouverons Florent et Micca dans la soirée, pour l'instant nous partons pour la station de montagne et climatique à la mode Courmayeur, ancienne bourgade bâtie sur un lieu de passage très tôt fréquenté.

Courmayeur fut une cité romaine (curia major) importante, à proximité de la voie (alpis graia) menant au col du Petit Saint Bernard et, sur la voie allant en Gaulle par le (cremonis jugum), le col de la Seigne. Pas de shopping, la rue commerçante est morte, commerces fermés jusqu'à 15 h, il nous reste tout de même le temps de déguster une de ces bonnes glaces italiennes !! avant de remonter dans le car pour Arpnouva 1769m et retrouver Florent et Micca.

Dans les prairies d'alpage, face au glacier millénaire du Pré de Bar et sa langue terminale étalée à 2062m se trouve le refuge Elena notre gîte pour cette nuit. C'est dans les années 1936-1937 qu'un homme de Courmayeur qui avait perdu sa fille dans un accident fit don au Club Alpin Italien afin de bâtir un premier refuge à l'emplacement actuel. Celui-ci brûla après la guerre, en 1954, le souffle d'une avalanche balaya un second bâtiment. Il fallut attendre 40 ans pour qu'un chalet des plus confortables soit reconstruit. Je vous livre une phrase copiée sur le descriptif du refuge «vous trouverez un abri à l'implacable tourmente du Triolet, bercés par les chants nocturnes du Grapillon et par les lointaines lamentations du Dolent qui se perdent dans les larges gorges».  

Partager cet article

Repost 0
Published by Marthala - dans T M B
commenter cet article

commentaires